Archives par étiquette : Amrit Kalash

Rajeunir et vivre plus longtemps grâce aux Rasayanas

Lire

 

Vous pouvez écouter le podcast directement sur le blog en cliquant sur la flèche grise.Vous pouvez aussi les télécharger sur votre ordinateur par un click droit. Désolé pour la qualité de l’enregistrement, nous avons fait de notre mieux.

ADWAIT2

Cet article reprend les points principaux de la conférence donnée par le Vaydia Adwait Tripathi à Paris le 24 juin dernier au Centre Dharma Sang. Vous pouvez écouter la conférence sur les deux podcasts insérés juste en dessous . Adwait y donne de nombreux détails sur l’utilisation des Rasayanas ne figurant pas dans ce texte général.

Vivre jeune, plus longtemps et en bonne santé est le souhait de chaque être humain sur cette Terre. Seulement voilà, le phénomène naturel des changements amène son lot inéluctable d’influences dégénératives. Aussi, rajeunir les systèmes qui constituent la physiologie pour une meilleure harmonie avec l’esprit et l’âme est absolument nécessaire dès le début de la vie. L’Ayurvéda aide à lutter contre le vieillissement et ses effets néfastes au moyen d’approches  incluant la thérapie Rasayana. Son but ? Faire obstacle aux processus de vieillissement et retarder les processus dégénératifs grâce à l’usage d’herbes spéciales, de fruits et de préparations connues pour promouvoir la santé et la longévité. Le terme Rasayana est formé de Rasa et Ayana. Rasa est le premier tissu du corps (Rasadhatu). Il nourrit tous les autres tissus. Ayana est un terme qui signifie circulation. L’Ayurveda considère que si Rasadhatu est optimal en qualité et en quantité, alors naturellement tous les tissus du corps seront nourris correctement. Rasayana est donc un terme technique qui désigne littéralement les moyens d’obtenir une nourriture optimale à tous les tissus. La thérapie Rasayana est donc une forme de traitement dans laquelle tous les tissus sont nourris et améliorés. Nourrir les tissus vitaux contribue donc à stopper la vieillesse.

Continuer la lecture

Une routine quotidienne adaptée aux plus de 50 ans 

La période Vata de la vie

La période Vata de la vie

La routine quotidienne conseillée aux personnes jeunes et en activité doit être infléchie lorsqu’arrive la cinquantaine, notamment au moment de la retraite, période de la vie gouvernée par le dosha Vata. Cet article s’adresse à vous tous, soit parce vous êtes bientôt ou déjà dans cette tranche d’âge, soit parce que vous avez l’un de vos proches qui l’est. La bonne nouvelle est que, malgré l’âge calendaire, l’Ayurvéda Maharishi permet de rester biologiquement jeune et dynamique jusqu’à un âge très avancé, moyennant bien sûr d’adapter sa routine de vie en conséquence. Peu avant de prendre votre retraite, planifiez la façon dont vous allez passer progressivement d’une activité normale, voire intense, à une activité plus réduite, cela vous évitera la dépression ressentie par ceux qui se trouvent soudainement inactifs, sans but et sans rôle social précis. C’est le moment de revoir vos priorités. Après la cinquantaine, si ce n’est pas déjà le cas, la priorité doit aller à la vie spirituelle. C’est là que se posent toutes les questions existentielles qui taraudent l’humanité depuis la nuit des temps. Les pratiques spirituelles censées vous aider dans ce cheminement doivent être intégrées à votre nouvelle routine. Leur but ? Atteindre l’état d’éveil intérieur, appelé différemment dans chaque tradition, nirvana selon la tradition bouddhiste et moksha (libération) selon la tradition védique. Les termes diffèrent, mais pas le but. En termes scientifiques, on parle de conscience d’unité. Le travail spirituel consiste alors à développer le cerveau par la méditation jusqu’à ce qu’il fonctionne de manière globale. Les EEG de toutes les parties du cerveau dans toutes les gammes d’ondes doivent être alors en cohérence totale (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/quest-ce-qui-se-passe-dans-le-cerveau-pendant-la-pratique-de-la-meditation-transcendantale/).

Continuer la lecture

La santé du cerveau vue par l’Ayurvéda Maharishi

La santé du cerveau est essentielle

La santé du cerveau est essentielle pour la physiologie, la psychologie ainsi que la spiritualité

S’il est chose à laquelle vous devez tenir autant qu’à la prunelle de vos yeux, c’est bien la santé de votre cerveau. Ce conseil de bon sens prodigué par l’Ayurvéda n’est hélas pas appliqué comme il faudrait dans nos sociétés occidentales. Non seulement elles favorisent des sports dangereux mettant en danger le bon fonctionnement du cerveau, mais elles tolèrent en outre des ondes électromagnétiques et des aliments pollués qui font le lit des maladies neurodégénératives. Plusieurs experts estiment que les chiffres de ces maladies sont largement sous-évalués, pire, qu’elles vont se multiplier dangereusement dans un futur proche : un américain sur deux serait ainsi touché par une dégénérescence du cerveau avant vingt ans. Ne nous voilons pas la face, la plupart des pays occidentaux courent un risque similaire. Quelques chiffres pour fixer les idées. Selon le site e-santé, chaque année en France près de 160 000 personnes sont victimes d’un traumatisme crânien dont près de 8 000 resteront gravement handicapés. Par ailleurs, les maladies neurodégénératives connaissent une véritable explosion que le corps médical attribue au vieillissement de la population. Le nombre de cas d’Alzheimer, estimé à 35 millions dans le monde (près d’un million en France), devrait doubler d’ici 2030 ! Alzheimer, Parkinson, …ces pathologies constituent partout une véritable épidémie et un problème de santé publique majeur. Leur coût pour la société française pourrait passer de 10 milliards d’euros en 2005 à 20 milliards d’euros en 2020. Entre les traumatismes et les maladies neurodégénératives, de très nombreuses autres maladies, des plus bénignes aux plus malignes, touchent le cerveau et impactent son fonctionnement. C’est entre autre le cas des tumeurs du cerveau, plus fréquentes avec l’âge. Elles représentent 2 % de l’ensemble des cancers, soit environ 5000 cas par an en France.

Continuer la lecture

L’Ayurvéda conseille de renforcer l’immunité plutôt que de vacciner !

 

Certains vaccin sont obligatoires en France

Certains vaccin sont obligatoires en France

Au pays de Pasteur, et au-delà des énormes intérêts financiers en jeu, nul ne sera surpris d’apprendre que la position de la France en matière de vaccination tient plus de l’idéologie que du pragmatisme. Alors que la plupart des pays acceptent un certain degré de liberté vaccinale, nos gouvernants n’hésitent pas à réprimer cette liberté ainsi que l’illustre le cas du Gardasil, vaccin contre le papillomavirus qui fait l’objet d’une vive polémique, y compris dans les milieux médicaux. De quoi s’agit-il? Le Professeur Henri Joyeux, célèbre cancérologue français, dénonce publiquement les recommandations du Haut Conseil de Santé publique en faveur de l’introduction massive dans les écoles de la vaccination contre les papillomavirus (HPV). L’objectif affiché par cet organisme est de lutter contre le cancer du col de l’utérus en abaissant à 9 ans l’âge de la vaccination, pour les filles comme pour les garçons. Le Professeur affirme qu’une telle recommandation « ne peut être que le résultat du lobbying des laboratoires pharmaceutiques internationaux qui produisent ces vaccins ». Il a lancé à cet effet une pétition afin de dénoncer de telles pratiques. En France, les vaccinations sont obligatoires dès le plus jeune âge. Médecins et pédiatres le rappellent aux parents lors de chaque visite. Sanction en cas de refus ? La mise au ban de l’enfant de l’éducation scolaire !

Continuer la lecture