Une routine quotidienne adaptée aux plus de 50 ans 

La période Vata de la vie

La période Vata de la vie

La routine quotidienne conseillée aux personnes jeunes et en activité doit être infléchie lorsqu’arrive la cinquantaine, notamment au moment de la retraite, période de la vie gouvernée par le dosha Vata. Cet article s’adresse à vous tous, soit parce vous êtes bientôt ou déjà dans cette tranche d’âge, soit parce que vous avez l’un de vos proches qui l’est. La bonne nouvelle est que, malgré l’âge calendaire, l’Ayurvéda Maharishi permet de rester biologiquement jeune et dynamique jusqu’à un âge très avancé, moyennant bien sûr d’adapter sa routine de vie en conséquence. Peu avant de prendre votre retraite, planifiez la façon dont vous allez passer progressivement d’une activité normale, voire intense, à une activité plus réduite, cela vous évitera la dépression ressentie par ceux qui se trouvent soudainement inactifs, sans but et sans rôle social précis. C’est le moment de revoir vos priorités. Après la cinquantaine, si ce n’est pas déjà le cas, la priorité doit aller à la vie spirituelle. C’est là que se posent toutes les questions existentielles qui taraudent l’humanité depuis la nuit des temps. Les pratiques spirituelles censées vous aider dans ce cheminement doivent être intégrées à votre nouvelle routine. Leur but ? Atteindre l’état d’éveil intérieur, appelé différemment dans chaque tradition, nirvana selon la tradition bouddhiste et moksha (libération) selon la tradition védique. Les termes diffèrent, mais pas le but. En termes scientifiques, on parle de conscience d’unité. Le travail spirituel consiste alors à développer le cerveau par la méditation jusqu’à ce qu’il fonctionne de manière globale. Les EEG de toutes les parties du cerveau dans toutes les gammes d’ondes doivent être alors en cohérence totale (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/quest-ce-qui-se-passe-dans-le-cerveau-pendant-la-pratique-de-la-meditation-transcendantale/).

La spiritualité remise au cœur de votre vie, le moment est venu pour de redéployer le reste de vos activités en faisant plus de place aux choses qui vous font vraiment plaisir. Voyager. Ecrire. Vous occuper de vos petits-enfants. L’Ayurvéda Maharishi l’affirme : « on devient ce que l’on voit » ! Ainsi, toute activité avec les enfants vous apportera beaucoup de joies. Elle sera une véritable cure de Jouvence. Une activité bénévole sera également source de bien être car elle contribue à tisser le lien social tout en renforçant le sentiment d’être utile aux autres. Si vous êtes de tempérament Pitta, vous pouvez envisager de garder une petite activité professionnelle en tant qu’indépendant. Seul ce statut vous permettra de garder la maîtrise complète de votre emploi du temps, sans quoi, vos priorités risquent de ne plus être respectées. Vous pouvez exercer cette activité en vous évertuant à transmettre vos connaissances et votre expérience et en mettant un point d’honneur à déléguer et à aider les autres.

Priorité à la spiritualité

Priorité à la spiritualité

Bien sûr, selon la vie que vous aurez menée jusque-là, le stress, les toxines environnementales, les aliments industriels et les mauvaises habitudes auront fini par laisser leur empreinte sur votre corps et votre mental. L’Ayurvéda Maharishi se propose néanmoins de rétablir l’équilibre des trois doshas afin que vous retrouviez votre bien-être, ce qui nécessite de restaurer une alimentation équilibrée ainsi qu’un de mode de vie plus sain. Afin de négocier cette inflexion en toute connaissance de cause, ne perdez pas de vue que les principales affections liées à l’âge résultent surtout du déséquilibre de Vata. Maintenir le dosha Vata en équilibre sera donc l’une de vos priorités si vous voulez garder une bonne santé. Le premier révélateur de désordres liés à Vata n’est autre que la mémoire. Un Vata équilibré permet de conserver une bonne mémoire à tout âge. A contrario, toute perte de mémoire résulte du stress et des nombreuses pressions de la vie. Conclusion pratique : le déséquilibre de Vata étant  synonyme d’irrégularité, de fatigue, de froid et de sécheresse, des facteurs tels que la régularité de la routine, le repos, la chaleur et l’onctuosité seront donc à cultiver en toutes circonstances.

Faire ce qui vous fait plaisir

Faire ce qui vous fait plaisir

Toutes les systèmes de santé rappellent que le repos est la première des médecines. Ne faisant pas exception à cette règle, l’Ayurvéda Maharishi conseille de prendre de plus en plus de repos à mesure que l’âge avance. Selon les constitutions, il sera donc essentiel de se mettre au lit bien avant 22 heures et de pratiquer régulièrement la méditation transcendantale matin et soir, et ce, afin d’apporter à la physiologie le profond repos qui éliminera le stress, source première de déséquilibre Vata. La pratique du Yoga selon vos possibilités est également un facteur de bien-être favorable à la flexibilité qui tend à diminuer avec l’âge. A cette période de la vie où le temps devient de moins en moins une denrée rare, le massage à l’huile de sésame doit devenir une pratique quotidienne afin de lutter contre la tendance à la sécheresse, particulièrement pendant la saison froide. Il permet de prendre soin de la peau, directement affectée par les déséquilibres de Vata. Mesdames, je ne vous apprends rien en vous disant que les premiers signes de vieillissement apparaissent au niveau de la peau. Les tissus s’affaiblissent et deviennent flasques et secs, favorisant l’apparition de rides. Si Vata est en équilibre, les tissus restent fermes. L’huile de sésame (ou toute huile de massage adaptée aux constitutions Vata) vous aidera à garder une peau jeune grâce à ses qualités anti-oxydantes.

Marche en pleine nature

Marche en pleine nature

La pratique de l’exercice physique en fonction de vos capacités doit être également quotidienne. Simple rappel : ne jamais forcer. Pensez à inspirer et expirer par le nez selon la technique de la respiration nasale (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/faites-de-lexercice-physique-sans-ruiner-votre-sante/). En plus de l’exercice quotidien, il est conseillé de programmer dans la semaine quelques longues marches en pleine nature. Une récente étude réalisée à l’Université de Stanford (Etats-Unis) montre que marcher en pleine nature modifie le fonctionnement du cerveau en direction de plus de bien être, ce qui n’est pas le cas lorsque la marche s’effectue dans un environnement urbain. La modification du cerveau a lieu au niveau du gyrus cingulaire. Elle réduit la suractivité mentale due au déséquilibre de Prana Vata. Les personnes souffrant de ce syndrome n’arrêtent pas de penser, ont du mal à lâcher prise et à « déconnecter ». Elles ont également tendance à ruminer. Une longue promenade dans un espace vert leur apportera beaucoup de calme et de positivité. La marche dans un environnement citadin où l’on est agressé au niveau de tous les sens (bruits, stimuli visuels intempestifs, etc.) réduit le niveau de calme et de positivité alors qu’en pleine nature, se déconnecter des contingences matérielles devient beaucoup plus aisé.

Se masser à l'huile de sésame

Se masser à l’huile de sésame

Au niveau alimentaire, le repas principal de la journée doit être pris à l’heure du déjeuner. Il est recommandé de manger des aliments cuits avec des épices comme le curcuma, le cumin, le fenugrec et l’asafœtida, toutes connues pour réguler Vata. Rappelons que les aliments riches en nutriments fourniront l’énergie nécessaire pour une gestion efficace du stress. Ainsi, mangez plus de glucides complexes car ils envoient un signal au cerveau afin qu’il augmente la production de sérotonine, neurotransmetteur clé pour les émotions et l’humeur : pains de graines entières, légumes verts, dhals et légumineuses. Pensez aussi à la vitamine C qui stimule le système immunitaire et baisse le niveau de cortisol, l’hormone du stress. On en trouve dans les oranges, les kiwis et les poivrons rouges et verts. Le magnésium est aussi connu pour réguler le cortisol. Son manque entraîne fatigue et maux de tête, rendant difficile la gestion du stress. On trouve du magnésium dans les épinards, les avocats et les noix. Les acides gras tels que les ‘oméga-3’ améliorent en outre la santé cardiovasculaire. On en trouve dans les noix et dans les graines. Par ailleurs, il convient de réduire la caféine, stimulant qui provoque la libération d’adrénaline et de cortisol dans le sang. Réduire également les glucides simples comme le sucre. Ils se digèrent rapidement, mais entraînent un pic temporaire du niveau de sérotonine. Prenez à la place des fruits doux, des raisins secs (à réhydrater avant de consommer) ou encore du lait. Évitez l’alcool qui modifie les niveaux de sérotonine et d’autres neurotransmetteurs du cerveau, ce qui peut entraîner de l’anxiété. Evitez également les aliments transformés ou emballés. Pour le dîner, contentez-vous d’une soupe ou d’un lait chaud au curcuma. C’est une bonne habitude à prendre.

L'Amrit Kalash Maharishi

L’Amrit Kalash Maharishi

Plus l’âge avance, plus les Rasayanas apportent une aide particulièrement précieuse. L’Ayurvéda Maharishi en propose de nombreux à base de plantes et de minéraux destinés à renforcer les os, nourrir les autres tissus et garder les trois doshas en équilibre. Pour éviter l’ostéoporose et les problèmes liés à la fragilité du tissu osseux, fréquents chez les personnes âgées, pensez à prendre de la vitamine D sous forme biologique[1]. Le plus puissant des Rasayanas est l’Amrit Kalash Maharishi. Il élimine les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/a-la-rencontre-de-lamrit-kalash-maharishi/). Afin de renforcer votre immunité, prenez du Tulasi – Ocimum sanctum en latin – plante sacrée de la tradition védique, souvent cultivée à des fins spirituelles dans la plupart des foyers indiens. Son parfum purifie l’atmosphère des temples. Ses feuilles élèvent le niveau de conscience lors des cérémonies destinées aux déités. L’eugénol contenu dans le Tulasi renforce tous les systèmes biologiques : immunitaire, cardiovasculaire, reproducteur, gastrique, urinaire et nerveux central. Cette plante contient aussi de l’acide ursolique, connu pour favoriser une peau saine, élastique et jeune[2]. Plusieurs recherches montrent qu’elle soutient aussi la santé des voies intestinales et respiratoires. Elle réduit le Kapha, notamment dans le tube digestif. Cette plante adaptogène aide aussi à lutter contre différentes formes de stress : le stress chimique des polluants industriels et des métaux lourds, le stress physique de l’effort prolongé et l’exposition aux bruits excessifs. Elle normalise le taux de glucose dans le sang ainsi que la pression artérielle ou le taux de lipides.

Le Panchakarma ralentit le vieillissement

Le Panchakarma ralentit le vieillissement

En plus de la routine quotidienne et de l’usage de Rasayanas, l’Ayurvéda Maharishi propose de puissants outils pour rétablir l’équilibre des doshas et auxquels chacun peut faire appel pratiquement à tout âge[3]. Il s’agit du Panchakarma Maharishi et de l’Aroma Thérapie Maharishi (ATM). Les bienfaits du Panchakarma Maharishi sur la physiologie et sur la psychologie ont fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques[4]. Elles montrent clairement qu’il réduit entre autre le cholestérol, l’hypertension, le taux dans les tissus de 14 toxiques et métaux lourds liposolubles reconnu comme cancérigènes ou encore le taux de radicaux libres qui favorise le vieillissement. Une étude du National Institute of Health montre qu’il réduit de 70% les métaux lourds et les pesticides. Dans l’année qui suit un tel traitement, les chercheurs ont noté une baisse de 80% du nombre de visites médicales. Ses effets sur les cellules cancéreuses ont fait également l’objet d’études[5]. En résumé, le Panchakarma Maharishi améliore la digestion, la santé cardiovasculaire[6] et ralentit le vieillissement.

L'Aroma Thérapie Maharishi

L’Aroma Thérapie Maharishi

Plus accessible que le Panchakarma Maharishi et idéal à tout âge, l’ATM est un outil censé améliorer la santé physique, mentale, intellectuelle, psychologique, émotionnelle et développer la conscience. Nombreux sont ceux qui ont déjà utilisé l’aromathérapie classique. L’ATM fonctionne de manière totalement différente (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/laromatherapie-maharishi-au-service-de-la-femme/). Les huiles essentielles et les hydrolats sont d’une qualité très supérieure à celle des meilleurs produits « bio » du marché. Ces huiles essentielles sont appliquées sur des points précis du corps appelés Marmas. Ils sont l’interface entre l’intelligence et la matière. Résultat ? L’expérience de l’ATM contraste avec l’expérience de l’aromathérapie classique. Le témoignage qui suit en donne un petit aperçu. « Après avoir rempli le questionnaire et discuté avec le praticien, nous avons fait le choix des huiles essentielles à expérimenter. Une goutte sur le front une autre à sentir sur un papier. J’ai choisi de le faire les yeux fermés et de ressentir les effets. En quelques secondes, la respiration a changé avec des inspirations de plus en plus profondes jusqu’à une suspension de la respiration. Ce phénomène était accompagné d’une sensation d’énergie qui montait dans la tête et semblait nettoyer, déboucher toutes sortes de canaux dont je n’avais pas conscience auparavant. Ces suspensions en inspiration se sont multipliées (4 à 5 fois), si bien que je passais plus de temps en apnée qu’en respiration normale, tout cela sans le moindre effort ou volonté de ma part. Puis est apparue une deuxième phase où ces manifestations ont cessé et l’énergie descendait dans le corps et devenait plus douce. Cette fois les suspensions de respiration qui sont apparues étaient sur l’expiration et amenaient une qualité apaisante. Au final, ce fut une expérience énergisante, douce et régénérante ».

 

Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

 

 

 

 

[1]                              Ne tombez pas dans le piège des publicités qui vantent les yaourts surdosés en calcium.

[2]                              De nombreux brevets industriels ont été déposés pour les usages du Tulasi en cosmétique.

[3]                              Le Panchakarma Maharishi est généralement déconseillé après 75 ans si la santé de la personne n’est pas suffisante. Seul un médecin ayurvédique peut prendre une telle décision. En revanche, l’Aroma Thérapie Maharishi peut être utilisée à tout âge.

[4]                              Waldschutz R: Influence of Maharishi Ayurveda purificat eatment on physiological and psychological health. Erfahrungsheilkunde-Acta medica empirica, 1988; 11; 720-729.

 

[5]                              Salerno JW, Smith DE: The use of sesame oil and other vegeteable oils in the inhibition of human colon cancer growth in vitro. Anticancer Res, 1991; 11; 209-216.

[6]                              Sharma HM, Midich SI, Sands D, Smith DE: Improvement in cardiovascular risk factors through Panchakarma purification procedures. J Res Educ Indian Med, 1993; 12(4); 2-13.

 

6 réflexions au sujet de « Une routine quotidienne adaptée aux plus de 50 ans  »

  1. JACQUELINE

    Bonjour JO
    merci pour cet article très intéressant pour la routine des personnes de plus de 50 ans : j’en fais partie mais depuis peu. J’essaie de suivre tes conseils.
    j’ai 2 questions : comment se présente le Tulasi à prendre ? est ce sous forme de tisane ?
    l’ATM se fait elle chez un praticien ayurvedique ? est ce sous forme de massages ?

    je te remercie pour les réponses
    amicalement
    Jacqueline

    Répondre
  2. Sarveshyam

    Patricia, vous pouvez je pense utiliser l’huile en externe en auto-massage. En effet à cet âge l’huile de sésame semble très indiquée car elle est très efficace pour diminuer vata notamment grâce à sa qualité chaude. A bientôt

    Répondre
  3. Ping : L’ayurveda, une autre médecine . ॐ | L'actualité de Lunesoleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *