Archives de catégorie : Théories

Second Congrès International de l’Ayurvéda, Londres 1er et 2 avril 2017

 

Ce week end s’est tenu à Londres le second Congrès International de l’Ayurvéda en présence de parlementaires britanniques et de ministres de différents pays parmi lesquels on peut citer l’Inde, représentée par Shripad Yesso Naik, ministre indien d’AYUSH (Ayurveda, Yoga, Naturopathie, Unani, Siddha et Homéopathie), responsable du développement de l’Ayurvéda en Inde et dans le monde.

Continuer la lecture

Le Râmâyana raconte l’histoire du développement de la conscience inscrite dans la physiologie humaine

Râma et Sita

Râma et Sita

L’épopée du Râmâyana[1] occupe une place importante dans la culture indienne. Ce texte sanscrit issu de la littérature védique et dont les personnages sont des rois, des maîtres spirituels, des incarnations de divinités, des animaux et des démons est régulièrement mis en scène dans le moindre village indien, offrant à tous, y compris ceux qui ne savent pas lire, de baigner régulièrement dans l’atmosphère inspirante de cette histoire à nulle autre pareille. Les mondes des dieux, des humains et des démons y sont inextricablement mêlés. Tous les indiens connaissent la trame de l’histoire illustrant la personnalité extraordinaire du prince Râma. Fils du roi Dasharath et de la reine Kaushalya, Râma est né dans la dynastie solaire de la lignée d’Ikshvâku. Littéralement parlant, le Râmâyana est l’histoire d’un prince déchu qui reconquiert son royaume après avoir sauvé son épouse des mains du roi des démons qui l’avaient enlevée. Tout au long de ce long récit, il accomplit de grands exploits en éliminant la négativité et en rétablissant l’état de perfection dans le monde. Beaucoup d’indiens considèrent ce texte comme une source inépuisable d’inspiration à lire et à relire sans fin. A ce titre, le Râmâyana est un véritable livre de développement personnel[2].

Continuer la lecture

Le Yoga Sutra de Patanjali revu par Maharishi Mahesh Yogi

 

Dominique Lemoine enseigne les MT Siddis issus du Yoga Sutra

Dominique Lemoine enseigne le programme de ‘MT Sidhi’ issu du Yoga Sutra

La conférence de Dominique Lemoine lors de la Journée Internationale du Yoga organisée le 21 juin dernier par le blog La Voie de l’Ayurvéda a porté sur le sens profond du terme Yoga et notamment la relecture du Yoga Sutra de Patanjali par le sage indien Maharishi Mahesh Yogi. L’article qui suit est une synthèse de son propos inspiré de deux ouvrages majeurs, ‘Maharishi Patanjali Yoga Sutra’ traduit pas Thomas Egenes, Ph.D., 1st World Publishing (USA) et ‘Maharishi Yoga ,The Royal Path to Enlightenment’, William Sands, Ph.D. (Maharishi University of Management).

La tradition du Yoga en Inde fait explicitement référence au Yoga Sutra de Patanjali, source incontestée de la philosophie du Yoga. L’enseignement de Maharishi Mahesh Yogi met en lumière une interprétation unique de ce texte fondateur, différente de celle qui prédomine, y compris en Inde.

Continuer la lecture

L’agriculture biovédique Maharishi expliquée par Patrick Nicolas

Lire

Pour écouter la conférence, cliquez sur la flèche qui donne accès au podcast ou sur le lien suivant : conférence.

C’est lors de la conférence organisée par le blog La Voie de l’Ayurvéda que Patrick Nicolas a dressé un panorama complet de ce qu’est l’agriculture biovédique Maharishi.

 

Agriculture biovédique Maharishi aux Etats Unis

Agriculture biovédique Maharishi aux Etats Unis

Patrick Nicolas a introduit le sujet en rappelant que l’agriculture biovédique a ses racines dans la tradition védique. On trouve des références sur les plantes et l’agriculture dans les textes védiques, dans le Rk Veda, l’Yajur Veda et l’ Atharva Veda ; dans les Brâhmanas, les Itihasas et les Puranas ; et dans les shilpashastras du Sthapatya Veda, plus nombreuses dans la Brihat samhitâ de Varahamihira, le Kashyapiyakrishi-sukti, le Kautilyaarthashastra ….. Trois textes sont particulièrement riches : le Vrikshayurveda (littéralement « science de la vie des plantes ») de Parashara qui est un traité de botanique avec la description des différents organes des plantes et une classification des végétaux ; le Vrikshayurveda de Surapala, qui est un traité d’horticulture pour la culture et l’utilisation des arbres ; et le Krishi-Parashara (« l’agriculture par Parashara »), consacré à l’agriculture et qui parle de la préparation du sol, des semis, du calendrier luni-solaire et planétaire, des cultures et des récoltes.

Continuer la lecture