Narendra  Modi : « Il est temps pour l’Ayurvéda d’éclairer de sa lumière la  « révolution de la santé » dans le monde »

 

A l’occasion des festivités qui ont marqué Dhanvantari Jayanti, la journée du calendrier védique dédiée à la célébration de Lord Dhanvantari, la déité de l’Ayurvéda, le Premier ministre indien Narendra Modi a affirmé que ce système de médecine traditionnelle était la grande force de l’Inde. Il a exhorté tous ceux qui travaillent dans ce secteur à tout faire afin de poursuivre son développement.

A cette occasion, il a consacré le premier ‘All India Institute of Ayurveda’ à Delhi. Ayant parcouru le monde et milité en faveur de la reconnaissance de la journée du Yoga par l’ONU, le Premier Ministre indien est convaincu  de l’aspiration croissante dans le monde entier pour plus de nature et de bien-être. Le moment est donc venu de conduire une « révolution de la santé » sous l’égide de l’Ayurvéda et de proposer partout dans le monde des soins abordables et accessibles à tous. Narendra Modi a également exhorté les investisseurs privés à utiliser une partie de leurs fonds pour aider à renforcer les industries gravitant autour de l’Ayurvéda. « Nous avons assisté à une révolution informatique ces 30 dernières années, l’heure est venue pour une révolution dans la santé sous la lumière de l’Ayurvéda ».

Narendra Modi

Ce satisfecit ne doit pas faire oublier, ainsi que l’a rappelé Narendra Modi, qu’avant l’indépendance du pays, des intérêts étrangers au pays s’étaient efforcés de détruire toutes les «forces de l’Inde», si bien que l’Ayurveda  n’est pas devenu une priorité de la nation après l’acquisition de son indépendance. A ce sujet, l’indophile américain David Frawley rappelle que, sous le joug des influences musulmanes et britanniques, l’Ayurvéda avait été grandement malmené. Privées du soutien du gouvernement, de nombreuses écoles ayurvédiques avaient été fermées. Au milieu des années 70, environ 90% de la médecine pratiquée en Inde était allopathique.  Adoptant les diagnostics et la vision mécaniste de la médecine occidentale, l’Ayurvéda a survécu tant bien que mal, privée de la dimension essentielle de la conscience.

Maharishi Mahesh Yogi a sauvé l’Ayurvéda

A la fin du 19ème siècle, le sage Vivekanand a introduit le Hata Yoga en occident avec le succès que l’on connaît. Pratiqué dans des cercles restreints, ce Yoga n’a pas connu le même succès populaire au Pays de Gandhi. En occident, il  s’est développé sans lien direct avec l’Ayurvéda. David Frawley explique dans ses ouvrages et dans ses conférences que l’on doit la renaissance de l’Ayurvéda et de la tradition védique au sage indien Maharishi Mahesh Yogi. Après avoir popularisé la pratique de la méditation transcendantale, il a restauré tout au long de sa vie la compréhension correcte de nombreux textes védiques et inspiré les scientifiques occidentaux à conduire des recherches scientifiques sur les principes et les préparations de l’Ayurvéda. Ainsi, après des siècles de déclin, l’Ayurvéda a été sauvé de justesse.

Prise de pouls

Aujourd’hui, après une remontée spectaculaire, la situation de l’Ayurveda s’est fortement améliorée dans le monde. L’Inde a récemment crée le ministère Ayush afin de poursuivre le développement de cette médecine plusieurs fois millénaire. En énumérant les mesures prises par son gouvernement pour renforcer ce système de santé, Narendra Modi a déclaré que des hôpitaux ayurvédiques devraient être mis en place dans chaque district du pays et que le ministère veillerait à ce que ce soit le cas. Quant au ministère de l’Agriculture, il devrait mettre en place un programme de développement de plantes médicinales afin de faire face à la pénurie qui freine la progression de l’Ayurvéda.

La médecine personnalisée selon l’Occident

Alors que le monde entier est de plus en plus attiré par la santé naturelle et le bien-être, le Premier ministre a rappelé la nécessité de lignes directrices claires et de traitements standardisés afin que l’Ayurvéda ne reste pas sous la coupe de la médecine allopathique. Ne perdons pas de vue que, de son côté, l’Occident mise beaucoup sur deux « révolutions » :  la révolution génétique, médecine basée sur la manipulation des gènes qui soulève de graves questions éthiques et sur la médecine personnalisée. Dotée du CRISPR-Cas9, nouvel outil d’ingénierie génétique découvert en 2012, la médecine génétique a suscité une déferlante de publications scientifiques et de colloques internationaux. Raisons de cet engouement ? Cet outil peut changer le cours de notre civilisation et faire basculer l’humanité dans une nouvelle ère que Jennifer Doudna – l’une des deux expertes en biologie à l’origine du CRISPR-Cas9 – redoute au point d’avoir publié dans la revue Science un plaidoyer en faveur d’un moratoire temporaire sur son utilisation. On se doute que les implications de cette découverte majeure sont innombrables. Elle permet de débarrasser l’embryon d’un bébé d’une maladie génétique grave comme de choisir la couleur de ses yeux.

Rupert Sheldrake

Quant à la médecine personnalisée, utilisatrice des recherches les plus avancées en matière de génétique, elle repose sur des capteurs électroniques et les immenses capacités de calculs maîtrisées par des géants américains comme Google, Microsoft, Apple ou encore IBM, posant à la fois des problèmes éthiques, économiques et sociétaux. Sans attendre que la maladie ne se déclare, la multiplication des capteurs d’auto-diagnostics conduit en amont vers une médecine à la fois préventive et personnalisée. Cette détection précoce de la maladie ou même d’un simple risque, croisée avec des données sur le métabolisme de chaque individu promet un traitement préventif personnalisé.

 

Le monde selon Google

Malgré les gigantesques moyens financiers engagés, ces deux révolutions risquent fort de donner des résultats très inférieurs aux ambitions affichées. Pour quelle raison ? Simplement parce que toutes les deux ignorent la conscience et son rôle central dans la santé. En prenant le pouls, le médecin ayurvédique détecte la maladie alors qu’elle n’est encore qu’un simple déséquilibre dans la conscience de l’individu, soit très largement avant que la médecine personnalisée ne détecte la moindre molécule dans ses capteurs. Ce constat ne doit pas nous surprendre. Depuis des décennies, le biologiste britannique Rupert Sheldrake explique que la biologie et la médecine moderne sont engluées dans des croyances matérialistes devenues de véritables dogmes qui empêchent tout progrès réel. Et le pire, selon l’expert, est que les gouvernements occidentaux investissent exclusivement dans cette médecine, ignorant et dénigrants les médecines alternatives.

 

Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

9 réflexions au sujet de « Narendra  Modi : « Il est temps pour l’Ayurvéda d’éclairer de sa lumière la  « révolution de la santé » dans le monde » »

  1. ROUGERIE

    MERCI MERCI ! CONTINUEZ !
    POURQUOI NE PAS. INSITER LES PERSONNES A POUVOIR « PARTAGER » VOS BAINS D’HUILE , VOS RELAXATIONS. DANS CE MONDE SI PERTURBANT !!! et LA CONNAISSANCE. DU KERALA !!! AURÉOLÉE DE LA LUMIÉRE DIVINE – JADE. ROUGERIE. ARTISTE PEINTRE – ( je la connais !!! cette Lumière elle est venue
    éclairer mes œuvres …………Bien a vous

    Répondre
  2. Francou

    Je viens de lire un article qui précise que le Taj Mahal a disparu des prospectus d’informations dédiés aux touristes.
    Narendra Modi, reconnu comme un nationaliste ultra-conservateur, semble vouloir effacer 3 siècles de l’histoire de l’Inde.
    Les intégristes de tout poils et je me dis qu’il en est un, à travers un message bienveillant, épandent de l’haine vis à vis de celui qui est différent.
    Tout cela est dangereux et bien loin des messages d’amour et de paix de Maharishi Mahesh Yogi que je vénère et dont je suis l’enseignement depuis plus de 35 ans.
    J’ai participé à de nombreuses APM
    Quelle tristesse.
    Cordialement

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir Francou

      L’image diffusée en occident par la presse française de Narendra Modi est une pure projection de préjugés concernant de prétendues forces politiques réactionnaires.

      Essayez de vous extraire de ces préjugés et voyez les faits avec plus d’objectivité.

      Non que je veuille dire que Narendra Modi est un saint, mais qu’il n’est pas pire qu’un autre.

      Alors, arrêtons les jugements fondés sur l’incompréhension d’un pays qui nous dépasse par ses subtilités.

      Cordialement
      Jo

      Répondre
  3. JACQUELINE

    Bonjour JO
    Ravie de te lire à nouveau cet article résume bien la situation actuelle entre la façon de soigner dans nos pays occidentaux et la façon de soigner, de prévenir dans les médecines traditionnelles millénaires comme l’ayurveda et même d’autres médecines asiatiques.
    j’espère que le ministre indien pourra faire tout ce qu’il veut entreprendre dans son pays berceau de l’ayurveda
    tu sais quand par ex on dit qu’on se soigne avec des plantes, l’homéopathie, etc….. certains nous regardent avec des yeux, et pensent que nous sommes dans notre monde. Certains ne jugent que par les médicaments, tout en sachant qu’un traitement doit être suivi s’il est recommandé.
    espérons que cela changera et que toute personne qui veut se soigner avec la médecine naturelle avec tout ce qu’elle contient pourra le faire
    amitié
    Jacqueline

    Répondre
  4. Claire Ruisseau

    Comment trouver des médecins ayurvédiques à Verviers ,dans la Province de Liège en Belgique par exemple ??

    Amitiés Claire Ruisseau

    Répondre
  5. Jo COHEN

    Bonjour Claire

    Il existe en France un annuaire des professionnels de l’Ayurvéda.
    Cherchez sur Google s’il existe un même service chez vous.
    Cordialement
    Jo

    Répondre
  6. Mathieu Touillet

    Merci pour ton précieux article Jo
    C’est un régal de te lire

    J’ai eu la ‘chance’ d’etre présent au dernier congrès international de l’Ayurveda qui a eu lieu à Londres. Le ministre de l’Ayush de l’Inde était présent. Des membres du ministère de La Santé du Brésil étaient présents également. Sans compter les nombreux Vaidyas, docteurs, scientifiques et universitaires anglais, allemands, suisses, …
    Je te rejoins Jo et je confirme que l’ayurveda évolue dans le bon sens. Les politiques de certains pays (Brésil, Suisse, …) soutiennent son développement.
    Un autre exemple plus local. Mon dentiste parisien a créé son propre blog pour informer le grand public des soins dentaires naturels et recommande l’Ayurveda. Chose qui n’aurait pas été concevable pour un dentiste il y a quelques années.

    Je suis convaincu que si chacun d’entre nous est Focus et régulier sur sa Dynacharya, on va impacter de plus en plus, et l’Ayurveda deviendra l’evidence.

    Au plaisir de lire tes prochains articles Jo
    Belle journée à tous
    Life is Bliss 🙂

    Répondre
  7. nicole bretagnol

    Très bon article qui met en lumière les faiblesses de la science médicale occidentale et les terrifiantes dérives qui se mettent en place avec la puissance de la technologie et la nature -démoniaque- de certains individus.
    Je le lis juste au bon moment car je cherchais justement une photo de Sri Dhanvantari. Je me souviens avoir visité il y a bien longtemps le temple de Varkala dans le Sud de l’Inde dédié à Sri Dhanvantari.
    Le président Narendra Modi a raison. L’Ayurveda est la science médicale du 21ème siècle et il est important de raviver et protéger ce savoir.
    J’apprécie vos articles bien construits et documentés.
    Je viens de commencer un cours de base sur les huiles essentielles en relation avec l’Ayurveda ( webinar en anglais présenté par David Crow de la Californie) et un autre sur les plantes, huiles essentiellles, l’Ayuveda et l’astrologie védique (webinar en anglais proposé par Arjun Das du Brésil) . Passionnant!
    Je vis au Québec et nous avons quelques professionnels de l’Ayurveda.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *