Notre monde devient chaque jour meilleur et plus pacifique

La violence diminue année après année

La violence diminue année après année

Je le sais. Beaucoup d’entre vous trouveront ce titre un tant soit peu provocant, surtout au moment où les chaînes de télévision retransmettent la commémoration des attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. S’il peut être perçu comme tel, il n’en reste pas moins parfaitement exact. A coup sûr, la presse n’en fera probablement pas sa Une. Principale raison ? Les trains qui arrivent à l’heure ne l’intéressent pas trop. Elle s’intéresse en priorité à ce qui comporte une forte connotation émotionnelle : guerres, accidents, actes terroristes ou sujets polémiques constituent ses premiers centres d’intérêt. Ne pas s’étonner dans ces conditions si 81% des Français jugent que l’année 2015 aura été une « mauvaise année » ! La presse est-elle tout ou partie responsable du résultat de ce sondage ? A chacun de se faire sa propre opinion. Les attentats sanglants des 7 et 9 janvier ainsi que ceux du 13 novembre 2015, le crash de la Germanwings début mars, l’attentat du Thalys en septembre, l’accident de car de Puysseguin en octobre, les inondations du Sud-Ouest en novembre, etc…Les titres qui auront ponctué les journaux et secoué nos émotions en 2015 portent à croire que le monde serait de plus en plus dangereux. Or, au-delà de la profonde compassion que nous ressentons tous pour toutes les victimes de ces tragiques événements, les chiffres montrent sans le moindre doute que le monde est en fait de plus en plus pacifique.

C’est sûr, la violence est en net recul partout dans le monde. Selon plusieurs sources officielles, le taux d’homicides aura chuté de manière significative entre 1990 et 2012 aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre et dans la plupart des pays industrialisés ainsi que dans le reste du monde (graphique 1). Sur 88 pays disposant de statistiques fiables, 67 ont vu le taux d’homicides décliner ces quinze dernières années. Au niveau mondial, depuis l’an 2000, ce taux serait passé de 7,1 homicides pour 100.000 habitants à 6,2 en 2012. Même dans les pays où la criminalité est élevée, ce qui est le cas du Mexique, les chiffres montrent une même tendance (graphique 2). Pays où règne le tristement célèbre cartel de Medellin, la Colombie a vu son taux d’homicides baisser de plus de 80% ces deux dernières décennies. Même constat en ce qui concerne les favelas de Rio de Janeiro ou les townships de Johannesburg. La baisse est si générale que certains criminologues prédisent que le taux d’homicides pourrait encore baisser de 50% d’ici le milieu de la décennie.

Les homicides sont en net recul

Les homicides sont en net recul

Autre facette de ce problème, la violence contre les femmes et les enfants. La violence contre les femmes enregistre une même courbe descendante avec une baisse estimée à 75% ces cinquante dernières années aux Etats-Unis (graphique 3). Certes, des statistiques fiables ne sont pas disponibles dans de nombreux pays. Cependant, les experts estiment que tout porte à croire qu’on y observerait une même tendance baissière. Rappelons que l’Assemblée Générale de l’ONU a adopté en 1993 une déclaration sur l’élimination de la violence faite aux femmes que de nombreux pays ont adopté et mis en pratique avec des campagnes publicitaires et une législation plus adaptée. Quant à la violence faite aux enfants, elle est également en recul, un fait objectif vite oublié dès qu’une fusillade ou tout autre acte aussi barbare dans une école ou au sein de famille font la Une des journaux. Les statistiques concernant les Etats-Unis, pays où les armes à feu circulent librement, donnent une idée précise de la baisse (graphique 4). Au vu de ces quelques graphiques, il y a de sérieuses raisons d’être optimiste à long terme au sujet des homicides comme de la violence faite aux femmes et aux enfants.

 

Baisse de la violence contre les femmes aux Etats-unis

Baisse de la violence contre les femmes aux Etats-unis

 

La violence contre les enfants est en chute

La violence contre les enfants est en chute

 

Qu’en est-il des génocides et des meurtres en masse de civils ? Les chiffres montrent qu’ils ont fortement baissé depuis la seconde guerre mondiale. A cette sombre période de notre histoire, le taux de civils tués était de 350 pour 100.000 habitant selon les statistiques concoctées par le Center for Systemic Peace. Au début des années 60, au cœur de la guerre froide et des camps érigés par Staline et Mao, ce taux fluctuait  autour de 150 morts pour 100.000 habitants. Le graphique 5 montre une nette baisse depuis le début des années 1990, période marquée par la fin de la guerre froide et par la chute spectaculaire du mur de Berlin. Ainsi, le taux de génocides et meurtres en masse de civils aurait été divisé par plus de quatre par rapport à celui de la seconde guerre mondiale[1]. Les chercheurs qui traquent tous les types de guerres, quelle que soit leur taille, notent également une baisse générale des morts par faits d’armes (graphique 7). Les pics de ce graphique, faciles à identifier, correspondent à la guerre de Corée et à celle du Vietnam[2]. Ces cinq dernières années ont vu la fin de la guerre au Tchad, au Pérou, en Inde, au Sri Lanka, en Angola et en Colombie.

La violence liée aux guerres reculedepuis la fin de la guerre froide

Les massacres de civils reculent depuis la fin de la guerre froide

Ce survol de données dédiées à ce sujet montre que nous vivons dans un monde de moins en moins violent. Nous constatons en outre qu’il est en pleine mutation. Après une phase de mondialisation, notre économie subit une transformation radicale vers le numérique qui remet en cause les modèles économiques d’hier et annonce la fin d’une certaine forme de travail salarié, notamment dans les grandes entreprises. On note partout dans le monde de plus en plus de candidats à la création d’entreprise, un vent de liberté qui souffle de toutes parts, chacun voulant réaliser son rêve et devenir au passage son propre patron. Les circuits financiers changent. Ainsi, de nombreuses start-ups ne passent plus par les banques ou les sociétés de capital-risque, elles se font financer par des sites de ‘crowdfunding’, c’est-à-dire par monsieur et madame tout le monde via Internet, un espace virtuel où il y a encore trop de cybercriminels mais où la coopération, l’entraide et le partage deviennent des modes de comportement de plus en plus courants. Internet devient incontournable pour travailler, acheter, payer, s’informer, etc.

La violence par faits de guerre recule

La violence par faits de guerre recule

 

Résultat ? Bien des barrières tombent, favorisant la reprise du pouvoir par le client sur les entreprises qui l’ont longtemps manipulé. Tous les secteurs sont concernés, y compris celui de la santé. La mobilisation croissante du public contre les vaccinations, le refus des OGM ou le procès -sans risque mais fortement médiatisé – de Monsanto devant la Cour Pénale Internationale n’auraient pu se faire sans le coup de pouce d’Internet. Le mouvement pour une nourriture saine et une agriculture biologique prend de l’ampleur. Depuis 10 ans, la consommation de sodas a chuté aux Etats-Unis selon des données publiées par le Wall Street Journal. Partout la consommation de viande recule. Le refus de la souffrance animale grâce à des vidéos « choc » n’aurait pas eu un tel effet sans la liberté de diffusion que permet Internet. Les industriels qui n’ont pas saisi l’importance de ces transformations risquent de difficiles réveils.

Des millions de

Des millions de personnes méditent aux quatre coins de la planète

Ces changements en surface sont le résultat direct d’un éveil des consciences sous l’impulsion de quelques maîtres spirituels. Cet éveil spirituel prend une toute nouvelle dimension  grâce encore à Internet. De plus en plus de personnes dans le monde pratiquent le Yoga et la méditation. Aux Etats-Unis, on estime à 80 millions le nombre de personnes qui pratiquent une forme ou une autre de méditation. Les entreprises s’y mettent aussi afin d’offrir à leur personnel un cadre de travail qui ne soit pas stressant. Les écoles ne sont pas en reste de ce mouvement de fond : plus d’un millions d’écoliers ont appris la méditation transcendantale par le biais de la Fondation David Lynch. La pleine conscience est également pratiquée dans de nombreuses écoles. Non, monde ne sombre pas dans le chaos. Comme le chantait Daniel Balavoine dans l’une de ses chansons, « il ne faut pas croire ce que disent les journaux ». Au travers de cette transformation le monde se libère de ses chaînes et de ses vieux démons. Cette mutation se situe au-delà des apparences. Certains parlent d’une « révolution silencieuse » qui s’appuie sur le développement d’états supérieurs de conscience. Chaque jour, ces millions de personnes font l’expérience du niveau de l’être, ce niveau de félicité que la tradition védique appelle le niveau de la transcendance. Samadhi, Nirvana, qu’importe le nom ! Cette expérience est fondamentale ainsi que le rappelait le sage indien Maharishi Mahesh Yogi : « Ne vous souciez pas de la situation dans le monde. Vous devez être très heureux, très, très heureux! C’est seulement à travers le bonheur et les vagues de félicité que vous serez capable d’aider votre pays et le monde entier de manière entièrement automatique. Vous resterez toujours invincible aussi longtemps que vous ne permettrez pas à quoi que ce soit d’obscurcir votre bonheur ».

 

Jo Cohen

 

 

NB : QUELQUES STATISTIQUES* AU SUJET DE CE BLOG :

Un grand merci aux 170.000 visiteurs qui ont vu le site La Voie de l’Ayurvéda en 2015. Pour l’essentiel, ils sont venus de France (127000), du Canada (10000) et de Belgique (7000). Mais pas seulement : merci aussi aux lecteurs qui sont venus de Suisse (5500), des Etats-Unis (2600), du Maroc (2000), de l’Algérie (1400), de l’Inde (742), du Royaume Uni (900), de l’Allemagne (500) et du Brésil (350).

Le jour le plus actif de l’année a été le mai 18 avec 2 459 vues. L’article le plus populaire ce jour-là fut « La science découvre les vertus du ‘coucher tôt’ recommandé par l’Ayurvéda ». En 2015, 40 articles ont été publiés, ce qui porte le total des archives du blog à 115.

Les articles les plus consultés en 2015 ont été les suivants :  L’Ayurvéda recommande de dormir sur le côté gauche, La science découvre les vertus du ‘coucher tôt’ recommandé par l’Ayurvéda, De l’éclipse à la mise en place de la routine de printemps, Les conseils de l’Ayurvéda pour renforcer la santé de vos cheveux et enfin 5 épices pour apaiser les troubles digestifs.

(*) Ces statistiques ont été établies par JetPack, un module de WordPress, la plate-forme qui opère ce blog chez l’hébergeur OVH.

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

[1]                      Ces estimations émanent de l’Uppsala Conflict Data Program en Suède et du Peace Research Institute d’Oslo en Norvège, deux organismes qui comptabilisent les morts par fait de guerre dans le monde.

[2]                      Pour plus de détails sur ces questions, consulter les travaux de Steven Pinker, professeur de psychologie à Harvard et auteur de « The Better Angels of Our Nature: Why Violence Has Declined » et Andrew Mack, directeur du Human Security Report Project à l’Université Simon Fraser (Etats-Unis).

 

 

11 réflexions au sujet de « Notre monde devient chaque jour meilleur et plus pacifique »

  1. Lewy

    Un grand merci pour cet article qui m’a redonné la pêche même si je suis dans une voie spirituelle car qq fois je suis découragée. Nous avons un grand besoin de ce genre de constat. Je dois avouer que dans un premier temps j’ai été un peu sceptique car on peut faire dire tout ce qu’on veut aux statistiques. Néanmoins je vous fait confiance Cet article renforce cette nette impression de manipulations de nos dirigeants de tous poils qui ont intérêt de nous gouverner dans la peur et d’exploiter les penchants les plus ombrageux de l’être humain .Encore merci.
    Michèle Lewy

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Michèle

      La plupart des statistiques évoquées émanent d’organismes indépendants, certaines de l’ONU.
      C’est une révolution silencieuse qui passe inaperçue et c’est tant mieux ainsi.
      Faisons confiance à la nature qui sait ce qui est correct.

      Cordialement
      Jo

      Répondre
  2. Ludovic

    Cette article redonne le sourire. Cela signifie t-il que nous quittons le kali yuga pour rentrer dans l’âge d’or comme le préconisé les natifs américains avec 2012 ? Ou devons-nous encore attendre ?
    Tout le bien. Ludovic.

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Ludovic

      Plusieurs traditions avaient prévu cette phase.
      Dans la tradition védique, nous avons quitté le Kali Yuga autour de 2006.
      Nous sommes dans la phase de transition dont la durée dépendra de nos efforts pour rester sur le chemin.

      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  3. Evelyne

    Merci Jo ! C’est vraiment réconfortant et cela confirme ce que je pense également mais illustré par des chiffres c’est encore mieux !

    Répondre
  4. JACQUELINE

    Bonjour JO
    Merci pour cet article je ne connaissais pas ces statistiques, mais c’est très réconfortant d’en prendre connaissance. Car les médias de quelque sorte ils soient ne nous disent pas cela, on nous montre les choses affreuses, les choses négatives, et tout ça entre dans la tête de gens qui peuvent réagir à cela,
    on nous montre rarement les belles choses, les choses positives.
    J’aime beaucoup la phrase que tu dis en répondant à Michèle
    « Faisons confiance à la nature qui sait ce qui est correct. »
    et ayons confiance dans cette terre, dans cette nature, dans l’humanité
    amicalement
    Jacqueline

    Répondre
  5. guillaume

    Merci Jo,
    j’apprécie de lire tes articles. Je ne savais pas que la violence à tendance à diminuer. Ce que j’ai entendu c’est que d’une manière générale les crimes diminue mais que penses tu de l’incivilité ? De ces petits délits, insultes ou remarques diffamatoires, penses-tu qu’ils diminuent ? As tu des chiffres ?
    Beau score que 170 000 visites par an, j’en suis encore loin sur mon blog.
    A bientôt

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Guillaume

      Merci de ton soutien.

      Je n’ai pas de chiffre sur les incivilités mais dès qu’ils seront disponibles, je serais ravi de les publier.
      L’impression que j’en ai est qu’ils ne diminuent pas pour l’instant. Mais cela reste une simple impression…donc pas fiable.

      Cordialement

      Jo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *