La science découvre les vertus du ‘coucher tôt’ recommandé par l’Ayurvéda

 

Se coucher avant 22H (Cliché Ulysse-Nardin_Blue-Cruiser-dial)

Se coucher avant 22H (Cliché Ulysse-Nardin_Blue-Cruiser-dial)

Depuis la nuit des temps, l’Ayurvéda recommande de se coucher avant 22 heures (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/ameliorez-votre-sommeil-grace-a-layurveda/). Focalisée jusque là sur la quantité de sommeil, la science moderne explique les mécanismes spécifiques qui accompagnent le sommeil de ceux qui se couchent tôt. Dans nos sociétés qui sollicitent les sens de jour comme de nuit jusqu’à perturber le mécanisme naturel du sommeil, le dicton selon lequel « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » trouve enfin une validation objective. Le sommeil est l’un des trois piliers de la santé selon l’Ayurvéda. De nombreuses recherches scientifiques ont déjà conclu qu’une bonne nuit favorisait santé et longévité. Ce qui est nouveau, c’est que de récentes recherches se sont focalisées sur le moment du coucher. Elles montrent que, comme en bourse, le bénéfice dépend exclusivement du moment précis où vous investissez et non de la somme que vous investissez! La science valide ce que disaient nos grands-mères : « les heures avant minuit comptent double ». De récentes études[1] montrent en effet que le sommeil profond le plus régénérateur se produit entre 22 heures et 2 heures du matin[2]. Cette plage terminée, le sommeil devient plus superficiel. Les études concluent que c’est le manque de ce sommeil profond régénérateur qui favorise les maladies.

« Notre cycle du sommeil doit se connecter aux cycles de la nature, plus précisément à la lumière du soleil. A la tombée du jour, l’horloge biologique libère de la mélatonine par la glande pinéale. Nous nous sentons somnolent. Le lever du jour déclenche une baisse de la mélatonine qui nous réveille » explique le Dr. Nancy Lonsdorf, spécialiste de l’Ayurvéda Maharishi[3]. Le mécanisme du sommeil est donc synchronisé par la glande pinéale qui fait office d’horloge interne sensible à la lumière du soleil via le nerf optique. A mesure que le soleil se couche, cette glande commence à sécréter de la mélatonine, préparant le corps au sommeil. L’exposition à une lumière vive empêche la sécrétion de mélatonine alors que l’obscurité en favorise la production. En temps normal, peu après le coucher du soleil, le niveau de mélatonine augmente : le corps commence à somnoler, stimulant l’envie de bailler qui signale qu’il est temps d’aller au lit. Le niveau de mélatonine diminue progressivement après minuit. Ce processus naturel du sommeil est perturbé par de nombreux facteurs, dont l’excès de lumière dans les appartements et le décalage d’une heure entre l’heure locale et l’heure solaire depuis l’instauration de l’heure d’été à des fins purement économiques. En France, ce décalage est de deux heures par rapport à Greenwich. Il est particulièrement perturbateur à l’Ouest du pays car il y fait encore jour quand il est 22 heures en l’heure locale ! Si l’activité physique et mentale est réduite à cette heure fatidique, le corps déclenche automatiquement les mécanismes de réparation et de restauration suite à la hausse de la mélatonine. Si l’activité mentale et physique n’est pas réduite, l’organisme déclenche une seconde phase d’éveil.

Il est temps de se coucher!

Il est temps de se coucher!

En outre, la recherche commence juste à découvrir le rôle antioxydant de la mélatonine[4]. Certes, la physiologie produit de nombreux antioxydants naturels qui empêchent les dommages au niveau de la cellule et de l’ADN, dommages à l’origine de  nombreuses maladies. Or, la mélatonine est l’un de plus puissants antioxydants. Elle permet à la physiologie d’effacer les effets des radicaux libres produits par le stress de la journée. Ce nettoyage naturel maintient sans effort l’équilibre de la physiologie, notamment en termes de Vata, Pitta et Kapha. Afin d’en bénéficier, il suffit de se coucher aussitôt que la glande pinéale signale la baisse de la lumière diurne. L’éveil après 22 heures stoppe le nettoyage des radicaux libres, faisant le lit de nombreuses maladies. Ceux qui regardent la télévision ou travaillent sur leur ordinateur le soir – activités nécessitant de la lumière – bloquent la production de mélatonine et le nettoyage qui en découle. Idem pour la lecture sur des e-books : elle retarde l’endormissement d’environ dix minutes, ralentit les mouvements oculaires rapides de la phase de rêves et baisse la production de mélatonine, entrainant un décalage d’environ une heure du cycle du sommeil. Des études montrent que ces appareils émettent une lumière d’une longueur d’onde plus courte que la lumière incandescente[5]. Ils bloquent la production de mélatonine et interfèrent avec les mécanismes naturels de réparation de la physiologie. Les ondes électromagnétiques des téléphones mobiles ont des effets tout à fait comparables[6]. Résultat : la qualité du sommeil sera moins rafraîchissante, laissant un sentiment de fatigue dans la matinée. Certains peuvent être amenés à penser que se coucher vers 23 heures ne fera pas une si grosse différence. Faux, archifaux ! La différence est énorme pour tous ces mécanismes neurochimiques qui se déclenchent à 22 heures précises !

Fermez TV, ordinateurs et e-books après 20H.

Fermez TV, ordinateurs et e-books après 20H.

Conclusion : le premier pas indispensable pour une meilleure santé consiste donc à se coucher par étapes avant 22 heures. Le réveil se fera alors naturellement avant 6 heures du matin, aux heures du cycle Vata, en synchronie parfaite avec l’éveil de toute la nature. L’Ayurvéda regorge de conseils afin de synchroniser le cycle du sommeil. Commencez par éteindre la télévision et l’ordinateur après 20 heures. Profitez en pour lire un livre élevant comme la Bible, le Coran ou le Ramayana afin de calmer le mental de manière progressive. Quand les conditions s’y prêtent, regardez le soleil qui se couche lors d’une petite promenade d’une dizaine de minutes afin d’augmenter la production de mélatonine. Une petite promenade au lever du soleil consolidera cette synchronisation du cycle du sommeil. Autre conseil de l’Ayurvéda : arrêter progressivement le café. Même en prendre uniquement le matin perturbe le sommeil. Le café du matin favorise en effet l’excitation mentale. Le café de l’après midi perturbe le sommeil profond. L’alcool a également une influence néfaste sur la mélatonine. L’Ayurvéda conseille également un dîner léger et peu épicé car une trop longue digestion perturbera à coup sûr la préparation au sommeil. La production de mélatonine baissant avec l’âge, il est conseillé aux séniors de ne plus boire après 19 heures. Ils éviteront ainsi de se réveiller la nuit afin d’uriner.

Le café perturbe le sommeil

Le café perturbe le sommeil

La meilleure façon de faire du coucher tôt un processus automatique est de choisir des activités favorisant calme et détente, comme laver la vaisselle ou plier ses vêtements. Il faut aussi penser à baisser la lumière dans toutes les pièces avant 21 heures. Créez un rituel du sommeil adapté à votre constitution en puisant dans les suggestions qui suivent. Il y a les adeptes du lait chaud, avec ou sans curcuma et avec un peu de miel. Il y a ceux qui préfèrent se plonger quelques minutes dans un livre[7] à caractère spirituel. Une petite posture de yoga comme l’équerre contre le mur peut être aussi d’une aide appréciable. Pour ceux qui préfèrent les formules incantatoires, je conseille celle-ci qui m’a été donnée en Inde par le Dr. Batra qui dirige une clinique ayurvédique près de Delhi : « shubhe shubhe shubhe mahayogini, mahanidra swaha ». Répéter cette formule à voix basse sept fois en se mettant au lit. Il y a ceux qui se bercent aux sons védiques, notamment les Sama Veda. Ceux qui aiment les exercices respiratoires trouveront cette pratique efficace. Dérivée de la respiration modulée du Yoga, elle a été adaptée par le chercheur Anrew Weil de l’université de Harvard sous le nom de « technique du 4-7-8 » ainsi que le rapporte le quotidien britannique Telegraph. Elle peut être pratiquée dans n’importe quelle position. Elle consiste à toucher le palais du bout de la langue, juste derrière les incisives du haut, et à tenir cette position durant toute la pratique. Il faut expirer par la bouche tout l’air des poumons avant de commencer. Fermer la bouche et inspirer tranquillement par le nez en comptant mentalement jusqu’à quatre. Retenir le souffle en comptant jusqu’à sept. Expirer bruyamment par la bouche en comptant jusqu’à huit. Répéter trois fois la “technique du 4-7-8”. Le rituel doit être adapté au problème de sommeil de chacun selon sa constitution. Les Vata qui ont du mal à s’endormir peuvent masser à l’huile d’olive chaude la tête et les pieds avant le coucher. Les Pitta qui se réveillent entre 2 et 4 heures devraient organiser une liste de choses à faire le lendemain et éviter les discussions controversées. Ils peuvent se masser la tête et les pieds avec de l’huile de coco. Les Kapha qui sont fatigués au réveil devraient manger plus épicé et faire beaucoup plus d’exercice.

 

Jo Cohen

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

[1]                               Consulter entre autre les travaux des chercheurs Mary Carskadon, Brown University, et Bill Dement,  Stanford University.

[2]                               Cette plage horaire correspond au cycle Pitta de la transformation.

[3]                               Ce thème a été présenté par le Dr. Nancy Lonsdorf lors du récent Congrès International d’Ayurvéda qui s’est tenu en avril dernier à Roermond, en Hollande.

[4]                               “Melatonin as an antioxidant: biochemical mechanisms and pathophysiological implications in humans” Reiter RJ1, Tan DX, Mayo JC, Sainz RM, Leon J, Czarnocki Z, Acta Biochim Pol. 2003;50(4):1129-46.

[5]                              “Evening use of light-emitting eReaders negatively affects sleep, circadian timing, and next-morning alertness”, Anne-Marie Chang , Daniel Aeschbach, Jeanne F. Duffy and Charles A. Czeisler

[6]                              “Critical time delay of the pineal melatonin rhythm in humans due to weak electromagnetic exposure” Indian Journal of Biochemistery & Biophysiology 2013, Aug;50(4):259-65.

[7]                               Pas d’ebook et pas de romans policiers dont la lecture prenante peut activer le mental.

8 réflexions au sujet de « La science découvre les vertus du ‘coucher tôt’ recommandé par l’Ayurvéda »

  1. JACQUELINE

    Bonjour JO
    Encore un article très intéressant sur l’ayurveda
    J’ai constaté que se coucher au plus tard à 22 heures permet d’être bien reposée pour la journée du lendemain. Je suis une lève tôt, donc pour se lever tôt il ne faut pas se coucher trop tard car la fatigue s’installe vite et l’énergie baisse. A part quelques exceptions (sorties le soir par ex) je me couche relativement tôt, et de toute façon j’ai besoin de 7 à 8 heures de sommeil pour être bien. Pourvu que cela dure.
    amitié
    Jacqueline

    Répondre
  2. Ludovic

    Bonjour Jo
    Pour vivre avec les horaires de la nature, une solution que j’ai trouvé, c’est de ne pas faire le changement d’heure d’été, ainsi je reste à l’heure d’hiver et ça me permet d’être plus en accord avec les cycles. Le seul défaut de cette méthode c’est qu’au lieu de commençais à travaillé à 8h on commence à 7h.

    Sinon mon rituel du soir c’est une méditation avec une bougie pour éclairé la pièce. Par contre le mantra que tu conseil y à t-il une vidéo pour s’assurer d’une prononciation ?

    Bonne journée.

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Ludovic, ta remarque sur rester à l’heure d’hiver est intéressante car les spécialistes de l’Ayurvéda se la sont faite. Après de longs palabres, ils ont conclu qu’il faut se mettre à l’heure locale car toute la population, à laquelle nous sommes reliés, l’adoptent. Donc, se mettre à l’heure locale et faire de son mieux pour tempérer les inconvénients. On peut changer d’hure progressivement par exemple sur une ou deux semaines. Jo

      Répondre
      1. Amélie

        Bonjour, merci pour cet article très intéressant. Ma remarque concerne le dernier commentaire, plus précisément le fait de s’adapter à la population. Cette dernière chose est la plus difficile pour moi parce que je suis spontanément calée à la Nature donc entre autres, je m’endors très tôt mais je trouve que ça pose un réel problème pour vivre en société et ne serait-ce qu’en couple.
        Le temps passé avec les gens que j’aime est réduit du fait que je ne connais personne qui ne soit pas complètement décalé de sa vraie nature, je me trouve donc en perpétuel décalage avec la société, et pas seulement concernant le sommeil….

        Répondre
        1. Jo COHEN

          Bonjour Amélie

          Merci de ton feed back qui me permet de préciser un point capital.

          Nous sommes tous connectés par la conscience à la source de la conscience, c’est à dire au champ transcendantal ou au champ unifié des physiciens. Cette connexion ne tient pas compte du fait que nous soyons ou non à proximité d’autres personnes. Nous sommes tous connectés et formons une seule et même entité. C’est pourquoi en Inde on dit « vasudaiva kutumbakham », le monde est ma famille. Ce lien est ressenti par les mamans qui sentent immédiatement si leur enfant à des kilomètres se sent mal.

          Pour cette raison donc nous suivons les horaires que toute la population respecte, même si l’on vit en Hermite au fin fond de la forêt.

          Cordialement

          Jo

          Répondre
  3. rafaele

    Réveil vers 4 h , recouche et dort à nouveau avec un demi comprimé. Très mauvais réveil à 9h.
    Vie sociale impossible, pas en forme le soir de plus les comprimés ne sont pas bons pour la mémoire

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Rafaele

      Il n’y a pas de fatalité à utiliser des psychotropes.
      Faites vous aider par un professionnel de l’Ayurvéda dans votre région.
      Cordialement
      Jo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *