Une nouvelle ère pour l’Ayurvéda, le Véda et l’Inde

Rétablir l'Inde Védique

Rétablir l’Inde Védique : séance inaugurale

Une étape majeure vient d’être franchie pour le Véda et pour l’Ayurvéda, conférant à l’Inde le rôle de « Lumière des nations pour la paix dans le monde », un rôle qui fut déjà le sien en des temps très reculés. Si j’ai voulu partager avec vous les événements qui fondent cette étape, c’est d’abord parce que vous ne trouverez pas grand chose dans la presse les concernant. Les médias occidentaux, ignorant tout de ces questions, n’y ont pas consacré la moindre ligne. Pourtant, ces événements constituent un véritable « saut quantique » pour toute l’humanité. Le premier concerne le Véda ou, plus exactement, la Science Védique. Le second concerne l’Ayurvéda. Peu de gens, y compris en Inde, ont conscience que le Véda a failli disparaître, ce qui aurait été une perte immense pour toute l’humanité. Peu après son indépendance, au sortir de nombreuses invasions qui ont érodé son héritage au cours des derniers siècles, l’Inde a adopté dans une large mesure les valeurs de l’occident. Ainsi, primauté fut donnée à la médecine moderne, au détriment de la médecine ayurvédique. Aux yeux de bien des indiens, l’Ayurvéda a été reléguée au rang de médecine des pauvres et des campagnes. Elle aurait fini par être considérée comme une simple médecine naturelle, comme il en existe tant dans le monde, sans les efforts incessants du Sage indien Maharishi Mahesh Yogi pour que le Véda et l’Ayurvéda soient compris à leur juste valeur. Ses efforts ont fini par trouver écho, d’abord en Occident. Pas étonnant quand on sait que Maharishi s’est appuyé sur les ressources de la science moderne, seul moyen à ses yeux de physicien pour que ces connaissances retrouvent leur statut de science avant de retourner à leur berceau naturel, l’Inde.

Maharishi a voulu que le Véda reprenne son statut de science et soit compris comme le fondement ultime de la physiologie humaine et de tout l’univers. Cette interprétation du Véda et de  l’Ayurvéda commence à être reconnue en Occident. Sans le travail inlassable de Maharishi, cela n’aurait pas été le cas. La base scientifique irréfutable donnée à cette refonte du Véda et de l’Ayurvéda a ouvert les portes de bien des laboratoires de recherche, parmi les plus renommés dans le monde, trop curieux de tester les effets de technologies comme la méditation transcendantale ou de préparations telles que l’Amrit Kalash. De nombreuses études universitaires ont validé leurs effets positifs contre le stress. Reconnu par l’Unesco en tant que Patrimoine de l’Humanité, le Véda a donc subi un profond travail de restauration. Son lien avec la physiologie humaine – qui fait de l’expression « Vedoham », « Je suis le Véda », une réalité scientifique – a été démontré par les travaux du Professeur Tony Nader déjà évoqués à plusieurs reprises dans ces colonnes. Véda, Ayurvéda ainsi que d’autres branches du Véda, telles le Sthapatya Véda, le Gandharva Véda, le Dhanur Véda, etc. ont acquis ainsi leur statut de connaissance scientifique. Cet ensemble porte désormais le nom de Science Védique Maharishi, en hommage à l’immense travail de restauration entrepris de son vivant par le grand sage indien. Ce travail ne fut pas que théorique. En effet, Maharishi a fortement encouragé l’enseignement du Véda et ouvert de nombreuses écoles en Inde afin de former des Pandits selon l’antique tradition védique. Comme c’était le cas en des temps reculés, le rôle premier de ces Pandits est de réciter le Véda afin d’animer les valeurs de paix et de cohérence dans la conscience mondiale.

Le Shankaracharya assis sur le fauteuil traditionnel de son rang

Le Shankaracharya assis sur le fauteuil traditionnel de son rang

Deux événements sont venus accentuer le rayonnement du Véda et de l’Ayurvéda. Le premier a eu lieu du 20 au 22 février derniers à Delhi où s’est tenue une conférence internationale réunissant l’élite spirituelle, culturelle et politique de l’Inde ainsi que plusieurs délégués internationaux autour d’un objectif commun : Rétablir l’Inde Védique (« Re-establish Vedic India »). Dit autrement, l’Inde doit redevenir la lumière qui guide les nations vers la paix mondiale et la prospérité grâce aux technologies issues du Véda. Le quotidien India Times annonçait la conférence en ces termes : « Une conférence internationale visant à rétablir l’Inde Védique et raviver l’intérêt pour le Véda se tiendra trois jours durant dans la capitale sous l’autorité du Schankaracharya de Jyotir Math[1], Swami Vasudevananda Saraswati Maharaj. Elle accueillera plusieurs ministres et plusieurs érudits védiques ainsi que 120 délégués de 40 pays, en plus des 200 venus de toutes les parties de l’Inde. Parmi eux, Swami Brahma Swarupananda, président de la Fondation pour l’Inde Védique, les ministres de l’Union Sushma Swaraj, Harsh Vardhan, Smriti Irani, Shripad Naik et Murli Manohar Joshi, le président du BJP, le parti politique au pouvoir. Les scientifiques indiens Madhavan Nair et Vijay Bhatkar y prendront également la parole. L’invité d’honneur de ce congrès exceptionnel est le Professeur Tony Nader, chercheur en neurosciences qui a travaillé directement avec le Sage Maharishi Mahesh Yogi. Il assurera la conférence inaugurale. L’une des caractéristiques uniques de ce congrès historique pour rétablir l’Inde Védique, poursuit le quotidien, est d’avoir réuni des intellectuels de haut niveau, des scientifiques et des chercheurs autour d’une même plate-forme pour présenter le Véda sous un éclairage scientifique. Ils présenteront entre autres les dernières recherches sur l’effet de la récitation des mantras védiques sur le cerveau, le cœur et d’autres parties de la physiologie. »

Plusieurs leaders spirituels ont participé à ce congrès

Plusieurs leaders spirituels ont participé à ce congrès

En plus de l’autorité spirituelle du Shankaracharya of Jyotir Math et du Professeur Tony Nader, la conférence aura réuni sur la même estrade des leaders spirituels tels que Swami Govindadev Giri Maharaj, fondateur et président du Maharishi Vedvyas Pratishthan, le célèbre exposant du Yoga, Yogarsi Swami Ramdev, fondateur du Patanajali Yog Peeth, Swami Paratmananda, secrétaire général du Hindu Dharma Acharya Sabha, Shri Swami Vishveshwaranand Giri Maharaj, président du Suratgiri Bangla et du Sanyas Ashram Vile Parle Mumbai, Sadguru Shree Madhavpriyadas, fondateur du SGVP International School, Swami Amritswaroopananda, vice-président du Mata Amritanandamayi Math, l’organisation d’Amma, « la Sainte qui embrasse le monde » ainsi que l’appelle la presse occidentale ou encore Nirmalanandanatha Swamiji, président de l’Adichunchanagiri Math. Parmi les scientifiques ayant participé à l’évènement, on note le Dr. Subramaniam Swamy, professeur d’économie à Harvard, le Dr. G. Madhavan Nair, président de l’International Academy of Astronautics, le scientifique Dr. Vijay Bhatkar, le professeur Sannidhanam Sudarsana Sarma, ancien vice-chancelier de la Vedic University de Tirupati, le physicien Pramod Kumar Bhatnagar et enfin le Dr. Saroj Bala, directrice de l’Institute of Scientific Research on Vedas. Tous les participants présents lors de cette conférence ont rendu hommage aux efforts de Maharishi Mahesh Yogi pour rétablir l’Inde Védique. Ainsi, Swami Ram Dev a estimé que l’Inde devait être profondément reconnaissante à Maharishi pour avoir amené le Véda dans le monde et pour l’avoir ramené en Inde, établi sur le terrain de la science. Ce Yogi, très populaire en Inde, a promis de parler directement au premier ministre indien, Mahendra Modi, afin de l’encourager à adopter au plus vite les nombreux programmes établis par Maharishi. Ses intentions n’étaient pas que des paroles en l’air puisqu’au tout début du mois, Smriti Irani, ministre des ressources humaines a publié un bilan très critique sur le travail de la ‘University Grant Commission’, suggérant qu’elle soit restructurée autour d’une Autorité Nationale de l’Education Supérieure et que le Yoga et la méditation transcendantale fassent désormais partie intégrante de la formation des enseignants. Peu avant, le Premier ministre indien Narendra Modi avait annoncé que le gouvernement allait offrir des cours de Yoga à trois millions de fonctionnaires et à leurs familles dans le cadre des efforts pour encourager cette pratique.

Swami Ramdev et le Professeur Tony Nader

Swami Ramdev et le Professeur Tony Nader

Le second évènement a eu lieu du 10 au 14 avril à Roermond, en Hollande. Il est organisé par le All India Ayurvedic Congress, l’International Maharishi AyurVeda Foundation et l’International Academy of Ayurveda. Ce congrès international a réuni les plus éminents experts de l’Ayurvéda et de l’Ayurvéda Maharishi. Au-delà des techniques et des traitements discutés lors des présentations, cet échange a confirmé que l’Ayurvéda, l’Ayurvéda Maharishi et la science moderne pouvaient s’enrichir mutuellement pour le bien de toute l’humanité. Ainsi que le rappelle le Dr Rainer Picha, expert en Ayurvéda Maharishi, l’Ayurvéda est un système de santé holistique, orienté vers la prévention, qui s’intègre parfaitement à toutes les pratiques médicales conventionnelles. Il a depuis longtemps fait ses preuves. A la fois efficace et économique, simple à mettre en œuvre, ce système est d’application universelle. Du fait même de ses caractéristiques, l’Ayurvéda peut aider l’Europe à relever les défis auxquels elle fait face dans le domaine médical : le développement des maladies chroniques et de l’obésité par exemple, mais aussi la croissance des coûts de santé ou la difficulté à mettre en place un système médical véritablement intégré. De surcroît, la pratique de l’Ayurvéda est gratifiante et allège la charge de travail que doivent supporter les professionnels de santé. Ce congrès a permis d’éclairer la connaissance éprouvée de l’Ayurvéda à la lumière des découvertes les plus récentes de la science moderne. Des recherches capitales sur la relation intime entre la conscience et la physiologie y ont été présentées, localisant l’intelligence intérieure responsable des processus de guérison.

Le Professeur Tony Nader

Le Professeur Tony Nader

L’une des recherches les plus spectaculaires présentées lors de ces deux congrès est sans doute celle montrant l’effet produit par l’écoute les yeux fermés des récitations védiques sur le fonctionnement de la conscience au travers des tracés électroencéphalographiques[2] (EEG). Maîtrisée depuis le milieu des années 70, la technique des EEG est systématiquement utilisée pour mesurer les effets des différentes techniques de méditation. En ce qui concerne la méditation transcendantale, les travaux du Dr. Fred Travis, directeur du Center for Brain, Consciousness and Cognition[3] montrent qu’elle génère une grande amplitude d’ondes cérébrales de fréquence alpha, révélant un fonctionnement cérébral plus intégré et plus efficace. Très récemment, il a conduit des recherches approfondies sur les effets produits par l’écoute des récitations védiques sur le cerveau. Ces recherches ont été menées au cœur de l’Inde, dans un lieu où plus de mille Pandits récitent le Véda jour après jour. Les premiers résultats de cette étude, qui a porté sur 27 participants, montrent que l’écoute les yeux fermés des récitations védiques produit une plus grande cohérence frontale dans les ondes alpha que lors de la pratique de la méditation transcendantale. D’où un fonctionnement plus performant des capacités « exécutives »  du cortex préfrontal pendant l’écoute. Cette recherche a montré en outre une plus grande amplitude dans les ondes théta, ce qui fait dire à Fred Travis que « l’écoute des récitations védiques tient plus de l’expérience intérieure que de l’expérience extérieure ». Résultat : les récitations des Pandits formés selon les instructions de Maharishi influencent de manière positive la cohérence du cerveau[4].

Jo Cohen

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique

 

 

 

[1]                                              Le Schakaracharya est une autorité spirituelle au même titre que le Pape ou le Dalaï Lama.

[2]                                             Rappelons que les ondes cérébrales mesurées sur l’électroencéphalographe sont de fines activités électriques générées par l’activité des neurones dans le cerveau. Lorsque nous sommes détendus, le cerveau émet des ondes alpha dont la fréquence s’étend de 8 à 12 Hertz. Lorsque nous sommes mentalement actifs, l’EEG montre des ondes béta dont la fréquence s’étend de 12 à 25 Hertz.

 

[3]                                              Ce centre fait partie de la Maharishi University of Management (Fairfield, USA).

[4]                                              Ceux qui veulent écouter des récitations védiques par des Pandits Maharishi peuvent en trouver sur Youtube. Elles peuvent être téléchargées au format mp3 pour une écoute individuelle.

15 réflexions au sujet de « Une nouvelle ère pour l’Ayurvéda, le Véda et l’Inde »

  1. Nocito

    Bonjour monsieur COHEN;

    Pourriez-vous donner plus de détaille concernant les récitations des Pandits sur YouTube ?
    J’aimerais également vous poser une question concernant les techniques avances.
    Mon épouse et moi-même somme pratiquant de la MT depuis le mois D’ Août 2014 et j’aimerais savoir qu’elle sont les raison qui doivent nous pousser d’allez voir plus loin dans notre connaissance intérieur ?
    Et pourquoi faire cette démarche ?

    Merci d’avance de votre compréhension

    Franco

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Franco

      Il suffit de taper Maharishi Pandits sur Youtube pour tomber sur plusieurs récitations védiques de qualité.
      Prendre l’adresse du lien et la coller dans un convertisseur mp3.
      Ecouter les yeux fermés, simplement.

      Pour les techniques avancées, je ne suis pas expert. Je peux simplement partager mon expérience.
      Arrive un moment avec toute technique où l’on sent que l’on stagne ou l’on tourne en rond.
      La technique avancée permet d’approfondir l’expérience.
      A voir de voir quand vous serez prête et aurez envie.
      Bonne continuation
      Jo

      Répondre
  2. ludovic

    Bonjour Jo
    excellent article qui donne de l’espoir en l’avenir même si il ne s’annonce pas rose… Après pour développer l’ayurvéda en Europe ça risque d’être compliqué à cause de certain lobby…

    Sinon pour ma dernière question dans l’article précédent, je n’ai pas eu de réponse.

    Cordialement.

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Ludovic

      L’avenir est plus radieux que tu ne l’imagines. Sais-tu que, bien que la presse n’en ait pipé mot, l’Université de Strasbourg projette un partenariat avec le Ministère indien de la santé afin d’organiser conjointement des séminaires sur l’Ayurvéda. « A Letter of Intent on Ayurveda between Ministry of Ayush and University of Strasbourg provides for conducting joint workshops/conferences on Ayurveda as complimentary medicine in France. » Par ailleurs et sur un tout autre plan, j’ai retenu un article du Monde disant : La « junk food » perd du poids (LE MONDE | 09.04.2015 à 12h15 • Mis à jour le 10.04.2015 à 10h40 | Par JP Géné) : Des géants de l’agroalimentaire en difficulté, des supermarchés boudés par une partie de la population, l’Amérique entamerait-elle sa révolution alimentaire ? En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/m-gastronomie/article/2015/04/09/la-junk-food-perd-du-poids_4612616_4497540.html#iVG7TEom079F8wG2.99. L’espoir est permis…

      Je viens seulement de voir ta question. J’y répondrai plus tard car elle est plus complexe qu’il n’y parait.

      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
      1. ludovic

        hahahaha c’est génial de voir les multinationales qui nous empoissonnent légalement, se casser la figure. Merci du partage ;).
        Comment peut-tu savoir si l’avenir s’annonce radieux ? As-tu regardé les cartes du ciel ?

        Bon dimanche.

        Répondre
        1. Jo COHEN Auteur de l’article

          Ce qu’il y a de plus drôle dans cette histoire est qu’il n’y a rien de particulier à faire et surtout pas s’affronter aux supermarchés, aux agriculteurs qui bourrent le sol de pesticides, etc.
          La nature reprend ses droits et freine ce qui viole ses lois, ce que font les multinationales du l’agro-alimentaire.
          La nature a inspiré des médecins de renom à prendre position contre cette mal-bouffe, les gens suivent, aucun esprit humain n’aurait imaginé un tel plan.
          C’est le résultat de l’élévation de la conscience mondiale par des millions de gens qui méditent et font un retour sur soi pour être en accord avec leur nature profonde et avec la nature.
          Regarder des cartes peut aider à comprendre mais la clé est là.
          Bon dimanche
          Jo

          Répondre
  3. JACQUELINE

    Bonjour JO
    Je te remercie pour cet article passé inaperçu certainement en France. J’aimerais penser que l’avenir sera plus rose qu’il ne l’est actuellement.
    Je suis un peu d’accord avec Ludovic : en Occident, les lobby ont un pouvoir tellement fort que ça sera surement très long et difficile pour que l’ayurveda ait sa place à côté de la médecine conventionnelle.
    mais c’est vrai que de plus en plus de personnes s’intéressent et adaptent leur mode de vie à tout ce que nous propose l’ayurveda. Moi la première j’essaie au mieux de le faire au quotidien, et si on m’avait parlé de cela il y a plusieurs mois en arrière, je n’aurais pas su ce que c’était, comme quoi ????? mais on ne peut pas en parler à tout le monde, il y a encore beaucoup de personnes qui ne s’y intéressent pas, ne connaissent pas, et nous prennent sans doute pour des « rêveurs un peu fous, un peu illuminés »
    amicalement
    Jacqueline

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Jacqueline

      Les lobbies vont s’avérer de moins en moins efficaces, que peut cette industrie si les gens se détournent en masse de leurs produits dans les supermarchés?
      Je pense que l’acceptation de l’Ayurvéda viendra d’un coup et non de manière progressive. C’est une intuition personnelle.
      Il ne faut pas hésiter à en parler autour de soi, en donnant l’adresse du blog. Les plus murs viendront en premier, les autres suivront.
      C’est comme le jardinier, il sème les graines sans savoir quand elle donneront des fruits, mais il sait que cela arrivera, tôt ou tard.
      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  4. Ludovic

    Re bonjour
    j‘ai relus l‘article et j‘ai constaté les bienfaits de l‘écoute des védas. Ma question est donc de savoir si on peut utilisé l‘écoute pour se libérer d‘addiction puisque ces dernières proviennent d‘un mal être que les chants védiques semblent diminuer ?
    chaleureusement

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Rebonjour Ludovic

      Les récitations védiques développent la cohérence du cerveau et régulent donc le circuit de la dopamine qui est au cœur de toutes les addictions.
      On peut aider aussi avec la méditation et un ensemble de techniques ayurvédiques. Je te renvoie au premier article du blog sur arrêter de fumer. La démarche reste la même pour tout addiction. Si elle est profonde, il faut recourir à un Panchakarma pour aider.

      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  5. Imbert isabelle

    Merci pour cet article que je vais partager. Je viens de finir 3 mois d’étude complémentaire en pharmacopée, yoga thérapeutique, études des maladies vues par l’ayurveda et panchakarma au sein d’une clinique ayurvédique à Mahe dans le kerala. Cela fait 6 ans que je suis praticienne en Soins Ayurvédiques, je suis à présent Consultante, je reviens en Provence (France) d’ici une semaine, et je désire à présent faire des conférences à thèmes sur l’ayurveda pour continuer à ouvrir les consciences, à partager tous les bienfaits de l’ayurveda, des mantras, des méditations, du yoga nindra, du yoga thérapeutique ….. Merci de tous vos articles que je lis avec profondeur pour transmettre. La sagesse de l’ayurveda et l’Inde sont mes passions, le monde de l’occident doit avoir cette connaissance, et avoir accès à cette sagesse, afin de sauver l’humanité de tous les revers qu’elle vit ! Merci Isabelle

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Isabelle

      Merci de votre message enthousiaste et de votre engagement pour l’Ayurvéda.
      La France a tant besoin de personnes comme vous qui vont au fond des choses et comprennent que l’Ayurvéda est à la fois un mode de vie, une médecine préventive et une médecine thérapeutique.
      C’est la réponse que tous les français attendent sans en être conscients pour sortir du mal vivre.

      Bonne route sur la Voie de l’Ayurvéda.
      Cordialement
      Jo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *