Les sons védiques de l’Ayurvéda Maharishi : des effets mesurables!

Lire
Groupe de Pandits Védiques Maharishi

Groupe de Pandits Védiques Maharishi

Menacées de disparition, les connaissances et les technologies ancestrales basées sur les sons védiques (http://la-voie-de-l-ayurveda.com/les-sons-vediques-au-service-de-la-sante) ont été remises à l’honneur dans l’Ayurvéda Maharishi. Elles s’appuient sur le fait que le Véda est une connaissance universelle, accessible à tous et présente en chacun de nous. L’expression sanscrite ‘Vedoham’, « je suis le Véda », s’applique en effet à chaque être humain puisqu’au niveau le plus fondamental des lois de la nature, la physiologie n’est faite que des sons du Véda. Parmi les technologies propres à cette lignée de connaissances, le rééquilibrage de désordres par les sons védiques, approche plus connue sous le nom de Maharishi Vedic Vibration Technology (MVVT), a été littéralement sauvée de l’oubli. Pratiquée au sein de familles indiennes qui ont maintenu son usage au cours des âges, elle donne des résultats surprenants bien qu’elle ne convienne pas à toutes les déséquilibres. L’écoute de récitations védiques influence elle aussi notre cerveau et améliore notre santé comme le montrent de toutes récentes études. Rappelons aussi que la méditation transcendantale, fondement de l’Ayurvéda Maharishi, ainsi que les techniques avancées de méditation qui jalonnent le parcours des méditants, utilisent des mantras également issus du Véda (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/meditez-il-ny-a-rien-de-mieux-pour-votre-sante-physique-et-mentale/). Ainsi que l’explique le professeur Philippe Gallois, « il est un nouvel acquis scientifique indubitable : le corps humain est fait de sons, de ces sons primordiaux qui constituent les mantras du Véda. »

La Technologie Maharishi de Vibration Védique, alias MVVT, utilise les sons védiques pour améliorer la qualité de vie de personnes souffrant de douleurs ou de maladies chroniques. Son application n’est pas un « traitement médical » au sens où nous l’entendons généralement, mais un moyen naturel de rétablir l’équilibre dans la physiologie. Concrètement parlant, les spécialistes qui pratiquent cette technologie soufflent littéralement sur la zone du corps du patient touchée par le déséquilibre des sons védiques adaptés au déséquilibre dont il souffre. Ces sons sont répétés mentalement par ces experts dans un état de profonde relaxation et de profond silence. Les soins nécessitent quelques séances, chacune durant environ une heure. Ce mode opératoire, courant chez les coupeurs de feu, peut surprendre à première vue. Il est en accord avec la science moderne. Celle-ci considère en effet les particules comme des « vibrations concentrées » ainsi que l’explique la théorie des super-cordes. Tout l’univers matériel serait ainsi constitué de sons émergeant d’un niveau fondamental que les physiciens appellent le champ unifié. Albert Einstein a eu l’intuition de la nature vibratoire de l’univers : « Il nous faut alors comprendre la matière comme une vibration particulière du champ ; une vibration qui, si elle pouvait être perçue, le serait comme une séquence sonore. En d’autres termes, le champ est la réalité première et tout ce que nous percevons comme réel n’est, en fait, que les modes vibratoires du champ ».

La Technologie de Vibration Védique Maharishi

La Technologie de Vibration Védique Maharishi

Pourquoi les sons védiques ont-ils de tels effets ? Rappelons que le Véda et la littérature védique sont les expressions de la connaissance de toutes les lois de la nature, que nous appelons aussi la loi naturelle (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/source-de-layurveda-le-veda-cest-quoi-au-juste).  Ces expressions de l’intelligence interne de la nature maintiennent et font évoluer la vie humaine ainsi que la vie dans tout l’univers. Les sons provenant du Véda et de la littérature védique sont des vibrations fondamentales qui structurent l’univers matériel, dont fait partie la physiologie humaine. A ce sujet, l’Ayurvéda Maharishi considère le corps humain comme un corps de connaissance, une structure vibratoire de pure connaissance constituée des mantras du Véda. Cette compréhension de l’univers a été validée par les recherches du professeur Tony Nader, M.D., Ph.D. Sous la conduite du sage indien Maharishi Mahesh Yogi, qui a restauré la véritable dimension du Véda et de l’Ayurvéda, il a mis en lumière la corrélation exacte qui existe entre la structure des vibrations védiques du Véda et de la littérature védique et la structure et la fonction de la physiologie humaine. Cette découverte, développée en détail dans son ouvrage « La physiologie humaine, expression du Veda et de la littérature védique », explique le traitement des désordres et des dysfonctionnements de la physiologie et de la conscience à partir du niveau fondamental du fonctionnement de la physiologie, l’intelligence interne du corps.

Jeunes Pandits apprenant la récitation des sons védiques

Jeunes Pandits apprenant la récitation des sons védiques

Beaucoup en Occident pensent que le Véda est le fruit du travail d’un certain nombre d’auteurs. Faux : la tradition védique rappelle que le Véda est « nityam » et « apaurusheyam », c’est-à-dire « hors du temps » et « non créé par l’homme ». Il réside dans la conscience pure, dans l’Etre pur. Le Véda est l’impulsion fondamentale et primordiale de la nature. Maharishi Mahesh Yogi a rappelé en plusieurs occasions que le Véda n’est pas dans les livres. Ces derniers ne sont que des références à notre conscience individuelle, du moins s’ils sont lus dans la langue du sanscrit. Toutes les traductions déforment la vérité. Le Véda est dans la conscience, il est la conscience comme l’explique cette stance du Rik-Véda : « Le Véda réside dans l’Etre – la conscience pure, transcendantale, demeure de toute connaissance – et de lui émergent toutes les lois de la nature. Mais que peuvent les expressions de la connaissance pour celui dont la conscience n’est pas ouverte à l’Etre ? Celui dont la conscience s’y ouvre gagne l’équanimité ; il jouit de la totalité de la vie. » L’Ayurvéda Maharishi donne accès à cette expérience au travers de la méditation transcendantale et l’écoute des sons védiques[1], ces mantras qui constituent les impulsions primordiales de la nature et dont la puissance vibratoire rétablit l’équilibre.

 

Résultats des MVVT

Résultats des MVVT

Les effets de la Technologie Maharishi de Vibration Védique nécessitent quelques séances pour qu’un état physiologique perturbé se transforme en un état ordonné et agréable. Cette transformation n’a rien d’inhabituel puisqu’elle existe en physique comme l’ont montré les récentes découvertes des théories d’auto-organisation et des théories du chaos. Elles montrent qu’une petite impulsion d’ordre peut transformer tout désordre en ordre. La Technologie Maharishi de Vibration Védique utilise ces mécanismes : par une vibration védique subtile, la douleur se transforme en une sensation agréable, un fonctionnement anormal de la physiologie se transforme en un fonctionnement normal. L’intelligence interne du corps s’anime et revitalise la physiologie. La liste des déséquilibres qu’il est possible de traiter par la Technologie Maharishi de Vibration Védique est longue même si cette approche ne convient pas à toutes les situations. Elle donne de bons résultats en cas de migraines, d’allergies, d’asthme, de sinusites, de sciatiques, de maux de dos,  d’insomnies, d’eczéma, de psoriasis, de dépression, etc. Des améliorations considérables ont été notées pour ces désordres, même s’ils sont très anciens.

Mesure d'EEG sur Philippe Chauvancy

Mesure d’EEG de Philippe Chauvancy en Inde

L’écoute des sons védiques a également des effets bénéfiques sur la santé. Elle peut se faire à partir d’une source enregistrée ou d’une source vivante constituée d’un ou plusieurs Pandits dont le métier est justement de réciter le Véda et la littérature védique. Le Dr. Fred Travis, chercheur et spécialiste en neurologie, directeur du « Centre du cerveau, de la conscience et de la cognition[2] » a étudié au cœur de l’Inde les effets de la récitation védique sur les ondes cérébrales. Il a effectué à cet effet de nombreux EEG pour mesurer et répertorier l’activité électrique du cerveau de sujets pendant qu’ils écoutaient en direct les récitations védiques d’un groupe constitué de plus d’un millier de Pandits. Les tracés ont mis en évidence une plus grande cohérence au niveau frontal ainsi qu’une amélioration du fonctionnement exécutif pendant l’écoute. Les EEG ont été relevés pendant l’accomplissement de tâches simples de comptage les yeux ouverts, pendant un simple repos les yeux fermés, pendant la pratique de la méditation transcendantale et enfin pendant l’écoute en direct des récitations védiques. Les EEG d’un participant français, Philippe Chauvancy, montrent clairement les effets au niveau du fonctionnement du cerveau. « Nous savons que la zone frontale du cerveau est le directeur du cerveau. C’est ce qui construit l’unité de l’expérience. L’écoute des récitations védiques stimule les ondes thêta, alpha 1 (8-10 Hz) et alpha 2 (10-12 Hz). Par ailleurs, les fonctionnements exécutifs sont également stimulés après l’écoute des récitations védiques. Ces différences étaient statistiquement importantes » précise Fred Travis. Que conclure de tels résultats ? « Une plus grande cohérence frontale thêta, qui est remarquée lorsque vous suivez un processus mental, suggère que l’attention suit innocemment la séquence des sons védiques. Une plus grande cohérence frontale des ondes alpha, qui est la fréquence reliée à la transcendance, suggère que l’attention suit les récitations védiques dans le transcendant. » Au fur et à mesure que les sons traversent une conscience innocente, ils créent une forme qui explique les puissantes expériences des sujets quand ils écoutent les récitations védiques.

Forte cohérence des ondes Alpha 1 et 2 pendant l'écoute des sons védiques

Forte cohérence des ondes Alpha 1 pendant l’écoute des sons védiques (traits rouges)

NB : Afin que chacun puisse faire directement l’expérience des sons védiques récités par les Pandits Védiques Maharishi, j’ai mis un fichier mp3 à votre disposition. Il s’écoute les yeux fermés, l’attention portée sans effort sur l’audition.  Le Sri Suktam développe la prospérité et le bonheur. 

 

Jo Cohen

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

 

 

[1]                              Précisons que toutes les formes de méditation ne conduisent pas à cette expérience unique du transcendant.

[2]                              Ce centre est situé à l’Université Maharishi du Management à Fairfield (Iowa, Etats-Unis).

10 réflexions au sujet de « Les sons védiques de l’Ayurvéda Maharishi : des effets mesurables! »

    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour

      Il n’y a pas de miracle, c’est juste la connaissance et l’utilisation correcte des sons du Véda.
      Je suis ravi que la MVVT vous ait réussi.
      Bon dimanche, Jo

      Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour

      Le podcast est le pictogramme gris au dessus de la première photo de l’article.
      Vous pouvez l’écouter et le télécharger.
      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  1. JACQUELINE

    Bonjour JO
    J’ai bien aimé cet article, je ne connaissais pas vraiment la relation entre les vibrations védiques, les sons védiques et le corps et l’esprit.
    Et tu expliques toujours de façon simple pour la bonne compréhension de tous
    merci et bon dimanche (pluvieux chez moi)
    amitiés

    Jacqueline

    Répondre
  2. CASTETS Marie-Jo

    Namaste,

    Un grand merci pour cet article. Mais je ne trouve pas le fichier MP3 pouvez-vous me dire où il se trouve ?

    Répondre
  3. Raymonde Lammineur

    Merci Jo COHEN !Dr.

    je suis ravie des traitements Ayurvédiques que j’ai suivi à Bad Ems et une fois au Portugal, je vais rencontrer le Dr Christine R.Hoette en juillet *

    Salutations, OM

    Suparna

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *