Archives de catégorie : Techniques de l’Ayurvéda

Rajeunir et vivre plus longtemps grâce aux Rasayanas

Lire

 

Vous pouvez écouter le podcast directement sur le blog en cliquant sur la flèche grise.Vous pouvez aussi les télécharger sur votre ordinateur par un click droit. Désolé pour la qualité de l’enregistrement, nous avons fait de notre mieux.

ADWAIT2

Cet article reprend les points principaux de la conférence donnée par le Vaydia Adwait Tripathi à Paris le 24 juin dernier au Centre Dharma Sang. Vous pouvez écouter la conférence sur les deux podcasts insérés juste en dessous . Adwait y donne de nombreux détails sur l’utilisation des Rasayanas ne figurant pas dans ce texte général.

Vivre jeune, plus longtemps et en bonne santé est le souhait de chaque être humain sur cette Terre. Seulement voilà, le phénomène naturel des changements amène son lot inéluctable d’influences dégénératives. Aussi, rajeunir les systèmes qui constituent la physiologie pour une meilleure harmonie avec l’esprit et l’âme est absolument nécessaire dès le début de la vie. L’Ayurvéda aide à lutter contre le vieillissement et ses effets néfastes au moyen d’approches  incluant la thérapie Rasayana. Son but ? Faire obstacle aux processus de vieillissement et retarder les processus dégénératifs grâce à l’usage d’herbes spéciales, de fruits et de préparations connues pour promouvoir la santé et la longévité. Le terme Rasayana est formé de Rasa et Ayana. Rasa est le premier tissu du corps (Rasadhatu). Il nourrit tous les autres tissus. Ayana est un terme qui signifie circulation. L’Ayurveda considère que si Rasadhatu est optimal en qualité et en quantité, alors naturellement tous les tissus du corps seront nourris correctement. Rasayana est donc un terme technique qui désigne littéralement les moyens d’obtenir une nourriture optimale à tous les tissus. La thérapie Rasayana est donc une forme de traitement dans laquelle tous les tissus sont nourris et améliorés. Nourrir les tissus vitaux contribue donc à stopper la vieillesse.

Continuer la lecture

Célébrons la Journée Internationale du Yoga

Yoga à Time Square

Yoga à Time Square

La seconde Journée Internationale du Yoga aura lieu cette année le mardi 21 juin. Partout dans le monde, des démonstrations publiques de Yoga auront lieu en vue de sensibiliser une nouvelle fois le grand public à cette pratique qui rencontre un indéniable succès planétaire. En France, plusieurs centres organisent des célébrations à cette occasion. L’Ambassade de l’Inde à Paris organise pour sa part une démonstration publique à laquelle chacun est invité. Elle aura lieu à la Prairie du Triangle de La Villette dans le XIX arrondissement de Paris[1].

Continuer la lecture

Amalaki : les vertus d’un fruit de légende

Amalaki

Amalaki

Connu sous ses noms latins de Phyllantus Emblica et d’Emblica Officinalis, l’Amalaki tient une place à part au chapitre des plantes aux vertus régénératives de l’Ayurvéda. Appelé couramment « groseille indienne », l’Amalaki est l’une des sources les plus puissantes de vitamine C. Selon certaines estimations, il contiendrait dix fois plus de vitamine C que l’orange. Alors que la plupart des formes de vitamine C provoquent des selles plus souples, voire de la diarrhée si elle est prise à haute dose, l’Amalaki favorise à contrario la fermeté des selles, illustrant ainsi de manière concrète la différence avec les vitamines de synthèse en vente dans les pharmacies ainsi que les extraits de vitamine C achetés dans les boutiques bio. Comme nous l’avons déjà évoqué dans un précédant article (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/layurveda-restaure-naturellement-la-sante-de-la-flore-intestinale), l’Amalaki favorise  la santé de la flore intestinale. Selon la Caraka Samhita, l’Amalaki est l’un des plus puissants Rasayanas de l’Ayurvéda. Elle conseille son usage pour soulager les maladies de la toux et de la peau. L’Amalaki est également utile dans le traitement des tumeurs abdominales liées aux déséquilibres de Pitta. Fruit de l’arbre appelé Amla en hindi, l’Amalaki a récemment fait l’objet de nombreuses études scientifiques confirmant ses effets bénéfiques sur le cœur, les artères et le métabolisme des graisses.

Continuer la lecture

Brahmi, le Rasayana qui développe la conscience

Bacopa monnieri

Bacopa monnieri

Tirant son nom des états supérieurs de conscience – notamment la conscience de Brahman – Brahmi est le plus puissant tonique du système nerveux proposé par l’Ayurvéda. L’appellation Brahmi recouvre en fait deux plantes ayurvédiques distinctes, mais aux propriétés voisines : la Centella asiatica, appelée aussi Gotu-kola en Inde, et le Bacopa monnieri. Les deux plantes sont vénérées dans la tradition védique pour leurs effets sur le mental et leur soutien de tout le système nerveux. Elles ont été utilisées des siècles durant pour aider des personnes de tous âges à apprendre et à mémoriser de nouvelles informations. Dans le sud de l’Inde, Brahmi se réfère au Bacopa monnieri tandis que dans le nord de l’Inde, le terme se réfère à la Centella asiatica. De nombreuses préparations portant le nom de Brahmi mélangent à parts égales ces deux plantes connues pour « nourrir » le cerveau. Leur mélange est également utilisé pour restaurer l’équilibre mental et émotionnel. Les deux plantes ont cette capacité étonnante de calmer le mental tout en stimulant en douceur les fonctions cognitives. C’est pourquoi la Caraka Samhita classe Brahmi dans la catégorie des Rasayanas de la conscience qui peuvent être pris tout au long de la vie.

Continuer la lecture