Archives de catégorie : Techniques de l’Ayurvéda

Célébrons la Journée Internationale du Yoga

Yoga à Time Square

Yoga à Time Square

La seconde Journée Internationale du Yoga aura lieu cette année le mardi 21 juin. Partout dans le monde, des démonstrations publiques de Yoga auront lieu en vue de sensibiliser une nouvelle fois le grand public à cette pratique qui rencontre un indéniable succès planétaire. En France, plusieurs centres organisent des célébrations à cette occasion. L’Ambassade de l’Inde à Paris organise pour sa part une démonstration publique à laquelle chacun est invité. Elle aura lieu à la Prairie du Triangle de La Villette dans le XIX arrondissement de Paris[1].

Continuer la lecture

Amalaki : les vertus d’un fruit de légende

Amalaki

Amalaki

Connu sous ses noms latins de Phyllantus Emblica et d’Emblica Officinalis, l’Amalaki tient une place à part au chapitre des plantes aux vertus régénératives de l’Ayurvéda. Appelé couramment « groseille indienne », l’Amalaki est l’une des sources les plus puissantes de vitamine C. Selon certaines estimations, il contiendrait dix fois plus de vitamine C que l’orange. Alors que la plupart des formes de vitamine C provoquent des selles plus souples, voire de la diarrhée si elle est prise à haute dose, l’Amalaki favorise à contrario la fermeté des selles, illustrant ainsi de manière concrète la différence avec les vitamines de synthèse en vente dans les pharmacies ainsi que les extraits de vitamine C achetés dans les boutiques bio. Comme nous l’avons déjà évoqué dans un précédant article (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/layurveda-restaure-naturellement-la-sante-de-la-flore-intestinale), l’Amalaki favorise  la santé de la flore intestinale. Selon la Caraka Samhita, l’Amalaki est l’un des plus puissants Rasayanas de l’Ayurvéda. Elle conseille son usage pour soulager les maladies de la toux et de la peau. L’Amalaki est également utile dans le traitement des tumeurs abdominales liées aux déséquilibres de Pitta. Fruit de l’arbre appelé Amla en hindi, l’Amalaki a récemment fait l’objet de nombreuses études scientifiques confirmant ses effets bénéfiques sur le cœur, les artères et le métabolisme des graisses.

Continuer la lecture

Brahmi, le Rasayana qui développe la conscience

Bacopa monnieri

Bacopa monnieri

Tirant son nom des états supérieurs de conscience – notamment la conscience de Brahman – Brahmi est le plus puissant tonique du système nerveux proposé par l’Ayurvéda. L’appellation Brahmi recouvre en fait deux plantes ayurvédiques distinctes, mais aux propriétés voisines : la Centella asiatica, appelée aussi Gotu-kola en Inde, et le Bacopa monnieri. Les deux plantes sont vénérées dans la tradition védique pour leurs effets sur le mental et leur soutien de tout le système nerveux. Elles ont été utilisées des siècles durant pour aider des personnes de tous âges à apprendre et à mémoriser de nouvelles informations. Dans le sud de l’Inde, Brahmi se réfère au Bacopa monnieri tandis que dans le nord de l’Inde, le terme se réfère à la Centella asiatica. De nombreuses préparations portant le nom de Brahmi mélangent à parts égales ces deux plantes connues pour « nourrir » le cerveau. Leur mélange est également utilisé pour restaurer l’équilibre mental et émotionnel. Les deux plantes ont cette capacité étonnante de calmer le mental tout en stimulant en douceur les fonctions cognitives. C’est pourquoi la Caraka Samhita classe Brahmi dans la catégorie des Rasayanas de la conscience qui peuvent être pris tout au long de la vie.

Continuer la lecture

Les sons védiques de l’Ayurvéda Maharishi : des effets mesurables!

Lire
Groupe de Pandits Védiques Maharishi

Groupe de Pandits Védiques Maharishi

Menacées de disparition, les connaissances et les technologies ancestrales basées sur les sons védiques (http://la-voie-de-l-ayurveda.com/les-sons-vediques-au-service-de-la-sante) ont été remises à l’honneur dans l’Ayurvéda Maharishi. Elles s’appuient sur le fait que le Véda est une connaissance universelle, accessible à tous et présente en chacun de nous. L’expression sanscrite ‘Vedoham’, « je suis le Véda », s’applique en effet à chaque être humain puisqu’au niveau le plus fondamental des lois de la nature, la physiologie n’est faite que des sons du Véda. Parmi les technologies propres à cette lignée de connaissances, le rééquilibrage de désordres par les sons védiques, approche plus connue sous le nom de Maharishi Vedic Vibration Technology (MVVT), a été littéralement sauvée de l’oubli. Pratiquée au sein de familles indiennes qui ont maintenu son usage au cours des âges, elle donne des résultats surprenants bien qu’elle ne convienne pas à toutes les déséquilibres. L’écoute de récitations védiques influence elle aussi notre cerveau et améliore notre santé comme le montrent de toutes récentes études. Rappelons aussi que la méditation transcendantale, fondement de l’Ayurvéda Maharishi, ainsi que les techniques avancées de méditation qui jalonnent le parcours des méditants, utilisent des mantras également issus du Véda (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/meditez-il-ny-a-rien-de-mieux-pour-votre-sante-physique-et-mentale/). Ainsi que l’explique le professeur Philippe Gallois, « il est un nouvel acquis scientifique indubitable : le corps humain est fait de sons, de ces sons primordiaux qui constituent les mantras du Véda. »

Continuer la lecture