Shilajit, le trésor de l’Himalaya

La chaîne de l'Himalaya

La chaîne de l’Himalaya

La réputation du Shilajit est loin d’être usurpée. La meilleure qualité de cette substance bitumineuse que l’on trouve dans les montagnes de l’Himalaya est achetée avant sa récolte par la plupart des pays riches du Golfe. Le terme sanscrit Shilajit signifie « conquérant des montagnes et destructeur de faiblesse ». La Caraka Samhita décrit quatre types de Shilajit contenant respectivement de l’or, de l’argent, du cuivre et du fer. Le plus efficace est la variété noire à base de fer, appelée Lauha Shilajit. L’Ayurvéda confère au Shilajit, essence des antiques forêts tropicales, le pouvoir de guérir de très nombreuses maladies. Depuis peu, la science moderne commence à confirmer les étonnantes propriétés de cette substance formée il y a environ cinquante million d’années, au moment où la formation de la chaîne montagneuse de l’Himalaya broyait des forêts tropicales entre d’énormes rochers, formant un exsudat composé d’humus contenant des résidus organiques, notamment de l’acide fulvique, un antioxydant très populaire, et de l’acide humique.

L’autre composant majeur du Shilajit est le dibenzo-alpha-pyrone. La structure en treillis de cette substance contient des molécules organiques et des mélanges de métaux responsables de ses effets thérapeutiques. Bien sûr, la composition exacte du Shilajit varie selon les espèces de plantes qui ont été broyées il y a des millions d’années. Résultat : des facteurs comme la nature géologique de la roche, la température, l’humidité et l’altitude influent sur sa composition. L’analyse scientifique montre qu’il contient 85 minéraux. Le Shilajit peut être vu comme un coffre au trésor rempli d’innombrables nutriments et de minéraux. Chaque été, lorsque les pentes de l’Himalaya se réchauffent, le Shilajit suinte de la biomasse à travers les roches et les crevasses de la montagne. L’Ayurvéda qualifie cette substance aux goûtx piquant, amer, salé et astringent, de meilleur transporteur d’énergie et de nutriments dans le corps humain.

Récolte du Shilajit

Récolte du Shilajit

La recherche a confirmé plusieurs des affirmations avancées par l’Ayurvéda, à savoir que le Shilajit augmente la longévité, améliore la mémoire et les capacités cognitives, diminue les allergies et les problèmes respiratoires, réduit le stress et soulage les troubles digestifs. Il a en outre des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Il stimule l’immunité et augmente la force et l’endurance. Les chercheurs sont convaincus que les acides fulvique et humique, en abondance dans le Shilajit, sont les principales substances responsables de la production d’énergie au sein de la cellule. Ces acides, bien connus pour leurs propriétés antioxydantes, transportent des molécules de composants bioactifs plus petits. Par ce mécanisme, le Shilajit active le rajeunissement et la production d’énergie. Lors de l’une des nombreuses études menées à ce sujet, les participants ont reçu quotidiennement 200 mg de Shilajit pendant quinze jours. L’énergie disponible dans le sang a été mesurée après un exercice vigoureux. Elle était au même niveau que celle précédant l’exercice! Un constat similaire a été fait concernant le monde animal. Des souris ayant subi un exercice intense ont eu leur niveau d’énergie mesuré avec et sans Shilajit. Cette étude  a montré que l’énergie s’était épuisée deux fois plus vite dans le groupe qui n’avait pas pris le Shilajit.

Récolte de Shilajit

Récolte de Shilajit

Pendant des milliers d’années, le Shilajit a été utilisé pour aider à soutenir l’énergie, la mémoire, l’humeur, l’absorption des nutriments vitaux, la puissance et l’efficacité des autres nutriments, l’intelligence, l’équilibre de la glycémie, la désintoxication de métaux lourds ou encore le renouvellement des cellules. Cette substance est aussi connue pour sa capacité à rajeunir une cellule en conduisant l’oxygène et les nutriments dans la cellule et en soutenant l’activité antioxydante naturelle de l’organisme, de sorte que le corps se débarrasse de lui-même de radicaux libres. Traditionnellement, le Shilajit est décrit dans les textes ayurvédiques comme ‘vahi yoga’, ce qui signifie que tout ce qui est pris avec le Shilajit verra ses effets renforcés en raison de sa capacité à transporter tout élément nutritif contenu dans une solution et de l’amener jusqu’au niveau de la cellule. Les plantes qui agissent en parfaite synergie avec le Shilajit sont l’Ashwagandha et l’Amalaki. Lorsqu’elles sont ajoutées en petites quantités dans une préparation à base de Shilajit, ces plantes améliorent et maximisent aussi les bienfaits du Shilajit. Voilà pourquoi les chercheurs sont enthousiastes quant au potentiel du Shilajit : l’amélioration de l’activité d’autres nutriments peut aller jusqu’à 30 %!

Conditionnement du Shilajit

Conditionnement du Shilajit

De nouvelles recherches ont révélé les puissantes propriétés rajeunissantes du Shilajit. Le mécanisme en est simple. La biologie nous apprend que les cellules bien oxygénées ont une meilleure longévité que celles qui sont mal oxygénées. Or, le Shilajit soutient la régénération cellulaire en conduisant l’oxygène et les nutriments jusque dans la cellule et en accompagnant les radicaux libres hors de la cellule. Il figure parmi les sources les plus riches en acide fulvique dans le monde, ce qui lui permet de transformer les minéraux des plantes en nutriments bio-disponibles. L’acide fulvique apporte ainsi les minéraux dont notre corps a besoin dans une solution colloïdale que nous pouvons digérer afin de les assimiler.

La récolte a lieu en été

La récolte a lieu en été

Ainsi, la plupart des effets du Shilajit selon l’Ayurvéda ont fait l’objet de recherches validant leur réalité et expliquant leurs mécanismes. Si les plus spectaculaires sont sans doute les effets sur le cerveau, le Shilajit intervient dans le traitement de nombreuses maladies. Son usage contre le diabète permet de maintenir un niveau sain de glycémie dans le sang . Il améliore l’humeur, le métabolisme des graisses et diminue les fringales. Il soutient le fonctionnement sain des cellules du pancréas. Les acides fulviques et humiques encouragent l’élimination des toxines contenues dans nos organes. L’acide fulvique favorise quant à lui l’équilibre électrique des cellules endommagées et neutralise un certain niveau de concentration de toxines dans le corps. Autre effet reconnu, son activité anti-inflammatoire explique son rôle dans le traitement des rhumatismes, un classique dans l’Ayurvéda. Ses effets dans le traitement des troubles allergiques ont fait aussi l’objet de recherches dont les résultats sont prometteurs.

Morceau de Shilajit

Morceau de Shilajit

L’usage le plus spectaculaire du Shilajit en Ayurvéda concerne les problèmes liés au fonctionnement cérébral, y compris l’amnésie des patients en gériatrie. Ainsi, il soutient les niveaux de dopamine – neurotransmetteur responsable des sentiments de satisfaction et de bien-être – dans le cerveau. En outre, les recherches en matière d’épigénétique confirment que les sentiments et les expériences positives liés aux niveaux de dopamine d’une personne en bonne santé ont un effet bénéfique sur les gènes. En association avec l’Ashwagandha, le Shilajit favorise l’acquisition et la récupération de la mémoire d’apprentissage grâce à la conduite de l’oxygène, des minéraux et des nutriments jusque dans les tissus du cerveau. Il soutient en outre la fonction protectrice naturelle du cerveau contre les neurotoxines. Son usage est courant en cas d’inquiétude et d’agitation mentale. Selon l’Ayurveda, cette hyperactivité mentale résulte d’un état d’épuisement suite au manque d’énergie pour calmer le système nerveux. De manière générale, le Shilajit favorise la production d’antioxydants – glutathion peroxydase, superoxyde dismutase, catalase – qui protège les tissus du cerveau contre le stress oxydatif et le déclin cognitif. Il favorise l’équilibre des neurotransmetteurs dans le cerveau dont il augmente la longévité des cellules. Plusieurs recherches confirment aussi son activité nootropique[1] et anxiolytique.
Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

 

Quelques références sur les recherches évoquées dans cet article :

  • Agarwal SP, Khanna R, Karmarkar R, Anwer MK, Khar RK. “Shilajit: a review”. Phytotherapy Resolution. 2007 May; 21(5):401-5.
  • Ghosal S.“Shilajit in Perspective”. Oxford, U.K.: Narosa Publishing House; 2006
  • Paraquat – Fischer, A.M., Winterie, J.S., & Mill, T. (1967). Primary photochemical processes in photolysis medicated by humic substances. In R.G. Zika & W.J. Cooper (Eds). Photochemistry of environmental aquatic system (141-156). (ACS Symposium Series 327). Washington DC: American Chemical Society.
  • Pal D, Bhattacharya S. “Pilot Study on the Improvement of Human Performance with ReVitalETTM as Energy Booster: Part-IV”. 2006. Data on file. Natreon, Inc.
  • “Clinical study for evaluation of plasma antioxidant capacity and safe use of purified and standardized Shilajit (ReVitalET) in normal volunteers”. J. B. Roy State Ayurvedic Medical College and Hospital, Kolkata. Data on file. Natreon, Inc.
  • Bhattacharyya S, Pal D, Gupta AK, Ganguly P, Majumder UK, Ghosal S. “Beneficial effect of processed Shilajit on swimming exercise induced impaired energy status of mice”. Pharmacologyonline. 2009; 1:817-25.
  • Visser SA. “Effect of humic substances on mitochondrial respiration and oxidative phosphorylation”. Sci Total Environ. 1987 Apr; 62:347-54.
  • Piotrowska D, Dlugosz A, Witkiewicz K, Pajak J. “The research on antioxidative properties of TOLPA Peat Preparation and its fractions”. Acta Pol Pharm. 2000 Nov; 57 Suppl:127-9.
  • Bhattacharyya S, Pal D, Banerjee D, et al. “Shilajit dibenzo”pyrones: Mitochondria targeted antioxidants”. Pharmacologyonline. 2009; 2:690-8.
  • Pesticides – Aiken, G.R. McKnight, D.M. MacCarthy, P. (1985). “Humic substances of soil, sediment and water”. New York: Wiley-Interscience.

 

 

 

 

 

 

[1]                              Les nootropiques (de noos esprit et tropos courber) ou nootropes sont des drogues, des médicaments, plantes et substances diverses possédant une action de modulation de la physiologie et de la psychologie impliquant une augmentation cognitive et qui ne présentent pas ou relativement peu d’effets nocifs sur la santé à dose standard (source Wikipedia).

13 réflexions au sujet de « Shilajit, le trésor de l’Himalaya »

  1. JACQUELINE

    Bonjour JO
    je ne connaissais pas du tout le shilajit et ses nombreuses propriétés pour le corps humain et agissant en synergie avec d’autres plantes.
    il est vendu sous forme de poudre ? ou autre ?

    merci pour tous ces articles qui nous apprennent tant sur l’ayurveda et toute sa sagesse
    belle semaine
    Jacqueline

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonsoir Jacqueline

      Il suffit de taper Shilajit sur un moteur pour tomber sur de nombreux sites français qui en vendent.
      Difficile de dire si la qualité y est…à chacun de tester et de se faire son opinion.
      Belle soirée
      Jo

      Répondre
  2. BREITER

    Bonjour,
    Votre article est comme d’habitude super intéressant. Ce shilajit est vendu où et sous quelle forme ?
    Quelle quantité prendre et combien de temps ?
    Puis je prendre cette substance en ayant eu un cancer du sein ?
    Merci

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonsoir

      Le SHilajit peut être pris pour toute maladie, ses vertus antioxydantes et anti-radicaux libres le destinent particulièrement aux personnes ayant eu un cancer.
      On peut faire des cures de plusieurs mois par an.

      Bonne soirée
      Jo

      Répondre
  3. Stephanie

    Merci , je ne connaissais pas du tout , l article est très intéressant . Comme Jaqueline j aimerai savoir ou trouver cette merveille ! Y a t il plusieurs qualité . Merci pour votre travail que j apprécie beaucoup !

    Répondre
  4. eric

    Bonjour Stehanie (et jo)
    j’ai commandé le mien sur ce site , http://www.la-vie-naturelle.com/2/shilajit/utm:884b07bbad
    il est bien arrivé dans les temps , bien sur aucune pub et aucun retour pour l’instant, suite à l’article je l’ai trouvé e fouinant un peu , et certains sites que je suis depuis longtemps et qui sont à mon avis sérieux, le recommande, donc, je vais essayer .

    au plaisir

    PS: j’aurai bien voulu le trouver en bio mais il est précisé qu’il n’y a aucun produit chimique, ni conservateur dedans donc …

    Répondre

Répondre à Cool Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *