Venir à bout de la sinusite chronique grâce à l’Ayurvéda

Technique du Nasya

Technique du Nasya

Selon la médecine moderne, la sinusite est une affection de la sphère ORL qui touche entre 10 % et 15 % des français, adultes comme enfants. Plus précisément, cette maladie est une inflammation des muqueuses qui recouvrent l’intérieur des sinus. Elle résulte d’une attaque virale ou microbienne. Au plan anatomique, les sinus sont des cavités osseuses réparties en 4 paires situées dans les os du visage. Chaque sinus est relié aux fosses nasales par de petites ouvertures par lesquelles s’écoule le mucus. Lorsqu’un virus ou une bactérie se propage dans les sinus, la muqueuse s’irrite et enfle, obstruant les sinus. Résultat ? Les microbes prolifèrent et le mucus n’est plus drainé vers le nez, d’où une sensation de pression et de douleur dans le visage. La sinusite aiguë, qui dure jusqu’à quatre semaines, résulte le plus souvent d’une infection virale des voies respiratoires supérieures. En réalité, les causes possibles sont nombreuses : infection bactérienne ou fongique (par des champignons), allergies, abcès dentaire qui se propage aux sinus, pollution atmosphérique, polypes nasaux et sans oublier une déviation de la paroi nasale. Si la sinusite aiguë ne répond pas aux traitements habituels ou si elle n’est pas soignée, au-delà de trois mois, elle se transforme généralement en sinusite chronique.

Selon l’Ayurvéda,  la sinusite chronique résulte d’un déséquilibre du sous dosha Prana Vata qui régit le cerveau, la tête et l’esprit  ainsi que du sous dosha Shleshaka Kapha qui régit l’équilibre de la lubrification et de l’humidité. Lorsque ces deux sous-doshas sont déséquilibrés simultanément, ama se mélange avec Shleshaka Kapha dans la zone des sinus, formant  un mucus collant encore plus toxique appelé Shleshma. Résultat : Shleshma obstrue les canaux des sinus. En raison de ces blocages, le dosha Pitta dosha peut être également déséquilibré, entrainant un état d’inflammation. Lorsque les trois doshas sont déséquilibrés, l’immunité est compromise. Le corps devient alors un terrain fertile à la prolifération des microbes, des allergènes et des virus.  La pollution de l’air, le stress et les fluctuations de la météo ont aussi une influence sur ce déséquilibre. Le fait de manger des quantités excessives d’aliments  froids, lourds, doux, de se coucher tard ou de ne pas faire assez d’exercice peuvent aggraver ce déséquilibre.

Anatomie des sinus

Anatomie des sinus

Le traitement traditionnel de la sinusite en Ayurvéda est le Nasya[1]. Pratiqué depuis des milliers d’années, il est considéré comme l’une des cinq techniques les plus puissantes de l’Ayurveda[2]. Il consiste à inhaler de l’huile à base d’herbes dans les sinus afin de nettoyer le sinus longitudinal[3] qui se situe juste sous le crâne au-dessus de la tête. Toujours selon l’Ayurvéda, il abrite les vaisseaux lymphatiques du cerveau. Jusque-là, la médecine moderne considérait qu’il n’y avait pas de vaisseaux lymphatiques dans le cerveau et dans le système nerveux central. Or,  de récentes recherches ont permis de découvrir l’existence de ces vaisseaux lymphatiques dans le sinus longitudinal. Ils drainent littéralement le cerveau[4].  Selon l’Ayurveda, lorsque ces canaux lymphatiques deviennent encombrés, les toxines peuvent s’accumuler dans le cerveau et provoquer, dans les cas extrêmes, de graves troubles mentaux, émotionnels et psychologiques. En effet, ces vaisseaux lymphatiques peuvent se contracter suite à un traumatisme, avec pour conséquence immédiate d’effacer de la mémoire toute expérience traumatisante. Ce processus permet de mettre les traumatismes entre parenthèses afin de continuer à vivre même si les schémas émotionnels sont encore en jeu. Des recherches encore plus récentes suggèrent que les vaisseaux lymphatiques du cerveau sont  fortement corrélés à la stabilité de l’humeur[5]. Lorsqu’ils sont encombrés, ils peuvent engendrer de nombreuses difficultés au niveau mental et émotionnel[6]. Ces recherches expliquent pourquoi il arrive parfois pendant un traitement Nasya que des évènements refoulés refassent surface.

Nasal Drop de l'Ayurvéda Maharishi

Nasal Drop de l’Ayurvéda Maharishi

Lorsqu’il est pratiqué lors d’une cure de Panchakarma, le Nasya est toujours précédé d’un massage en profondeur du visage, de la tête et d’une inhalation d’huiles essentielles censée ouvrir les poumons. Suit alors le Nasya proprement dit : il consiste à mettre dans chaque narine une ou plusieurs gouttes d’une huile spécialement préparée avec des plantes, notamment du gingembre. Cette huile nettoie le sinus longitudinal et stimule le système lymphatique du cerveau. La pratique du Nasya est à faire de préférence le matin ou en début d’après-midi. En soirée, elle perturbe fortement le sommeil. L’objectif du Nasya est de faire cracher abondamment afin de faire sortir des sinus toutes les toxines accumulées. Moyennant un certain nombre de précautions, le Nasya peut être pratiqué à la maison.

Masser la tête et le cou

Masser la tête et le cou

Avant de mettre l’huile de Nasya dans les deux narines, il est conseillé de se masser vigoureusement la tête et le cou pendant cinq minutes avec de l’huile de sésame. Prendre ensuite une douche chaude tout en continuant à masser vigoureusement la tête et le cou. Ensuite, remplissez un grand bol d’eau bouillante et ajoutez-y  une ou deux  gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus de qualité biologique ou d’un mélange d’huiles essentielles adapté à ce traitement[7]. Mettez une  grande serviette ou un drap sur la tête et penchez-vous sur le bol afin d’inhaler la vapeur pendant deux à trois minutes. Afin de ne pas vous bruler, il est fortement conseillé de porter des lunettes de piscine ou, si vous n’en avez pas, de fermer carrément les yeux. Après avoir inhalé l’eucalyptus quelques minutes, appliquez doucement une serviette chaude sur le cou et le visage puis allongez-vous sur un lit avec la tête penchée sur le côté. Respirez lentement.  Après une grande expiration, introduisez deux ou trois gouttes de l’huile Nasya directement dans les deux narines à l’aide d’un compte-gouttes. Puis, prenez une grande inspiration et reniflez l’huile Nasya afin qu’elle pénètre profondément dans la cavité des sinus.  Vous allez ressentir des picotements dans le nez. Respirez par le nez en fermant et en ouvrant les narines.  Au bout de quelques minutes, vous sentirez une envie pressante de cracher. Prévoyez à cet effet un pot proche de votre lit. Le vrai travail d’élimination commence alors. Vous pouvez l’accompagner en faisant des gargarismes d’eau salée. Il stimule les glandes salivaires et invite à cracher encore plus.

L'inhalation précède le traitement Nasya

L’inhalation précède le traitement Nasya

Avec le temps et la pratique, vous pourrez augmenter le nombre de gouttes de Nasya. Ne forcez pas, il faut toujours que cela reste confortable. Pour augmenter l’efficacité du Nasya, il convient d’observer une routine qui pacifie les déséquilibres des doshas de cette maladie. L’Ayurvéda Maharishi conseille une stratégie en trois étapes. La première consiste à pacifier Prana Vata et Shleshaka Kapha en suivant un régime pacifiant à la fois Vata et Kapha. Manger des aliments qui ne soient ni trop chauds, ni  trop froids. Eviter les aliments piquants tels que les piments ainsi que les aliments et les boissons glacés. Favoriser la nourriture cuite. Préférez les repas légers, stimulants et faciles à digérer. Ainsi, pour le petit déjeuner, vous pouvez manger une compote de pommes, et pour le repas du soir un ‘kicheri’, bouillie nourrissante à base de riz, de mung dhal et d’épices. La seconde étape consiste à boire de l’eau aromatisée avec des épices afin de purifier les sinus et permettre à une partie des déchets toxiques accumulés de s’évacuer par le biais du tract digestif. Pour cela, faire bouillir deux litres d’eau et les verser dans une bouteille thermos en ajoutant deux feuilles de basilic, deux fines tranches de gingembre, quatre feuilles de menthe, deux clous de girofle et 1/4 cuillère à café de racine de guimauve. Boire de cette eau au cours de la journée. Préparer cette eau aromatisée chaque matin.

nas7

Dans une troisième étape, assurez-vous que vos selles soient régulières afin d’aider à détoxifier le corps et rétablir l’équilibre dans la zone des sinus. Mangez beaucoup de fruits et légumes frais biologiques. Évitez les aubergines, les  bananes, les tomates et les  poivrons qui obstruent les canaux. Mangez à heures fixes et ne sautez pas de repas afin de ne pas bouleverser l’équilibre digestif et créer plus d’ama. Bas du formulaire

 

Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

 

[1]                              On trouve sur de nombreux sites de bonnes huiles destinées au Nasya. Je recommande particulièrement l’huile Nasal Drops (MA 735) que l’on trouve sur le site anglais maharishi.co.uk.

[2]                              Ne pas administrer ce traitement aux enfants sans consulter un spécialiste de l’Ayurvéda.

[3]                              “Sleep Drives Metabolite Clearance from the Adult Brain” Lulu Xie, Hongyi Kang, Qiwu Xu, Michael J. Chen, Yonghong Liao, Meenakshisundaram Thiyagarajan, John O’Donnell,  Daniel J. Christensen, Charles Nicholson, Jeffrey J. Iliff, Takahiro Takano, Rashid Deane,  Maiken Nedergaar. Science octobre 2013.

[4]                              “Brain-wide pathway for waste clearance captured by contrast-enhanced MRI”. Iliff JJ, Lee H, Yu M, Feng T, Logan J, Nedergaard M, Benveniste H. Journal of Clinical Investigation 2013 Mar;123(3):1299-309. doi: 10.1172/JCI67677. Epub 2013 Feb 22.

[5]                           “Could Depression Be Caused By An Infection?” NPR October 26, 2015.

[6]                              “Reconceptualizing major depressive disorder as an infectious disease” BioMed Central, Biology of Mood & Anxiety Disorders 2014

[7]                              Le mélange Inhalation Oil (MA 634) est à ma connaissance le meilleur car il équilibre le Prana Vata. On le trouve sur le site maharishi.co.uk ainsi que sur le site inidaabundance.com sous le nom de Prandhara Oil.

14 réflexions au sujet de « Venir à bout de la sinusite chronique grâce à l’Ayurvéda »

  1. Erik

    Bonjour Jo et grand merci pour avoir traiter ce sujet oh combien ennuyeux lorsqu’il nous touche (pas moi mais dans ma famille en l’occurence…)

    je voulais juste vous demander si le site anglais dont vous parler est « sérieux » (je suppose que oui sinon vous ne le recommanderiez pas) car il est toujours difficile de faire une commande à distance avec un site étranger et une CB, déjà chez nous c’est pas simple…

    on reçois les produits assez rapidement ?
    merci de tous ces précieux articles

    Répondre
    1. Ludovic

      Bonjour Erik
      Tu devrais essayer, la boutique bio, le site est en français, situé en Inde et ils ont de nombreux produits de l’ayurvéda maharishi. Les produits sont reçus rapidement.

      Ludovic.

      Répondre
  2. Guillaume

    Erik peut être pouvez vous trouver ça sur amazon
    Article intéressant qui m’ à appris plusieurs choses
    Je dis toujours surpris que la thérapie nasya soit considérée comme si puissante
    Un médecin confirmé m’a dit qu’elle avait été témoin d une guérison assez miraculeuse d une tumeur au cerveau grâce à un traitement nasya

    Répondre
    1. Erik

      merci, je vais commencer par le site dont parlait Ludovic (ci-dessus) car pour trouver sur amazon c’est possible mais comment être sûr de la qualité …
      bonne journée

      Répondre
  3. JACQUELINE

    bonjour JO
    Merci pour cet article très intéressant sur la sinusite
    j’avais un problème de sinus et ce problème était lié à une infection sur une dent.
    la dent a été enlevée et depuis le problème a disparu
    est ce que l’ayurveda fait le lien entre problème de sinus et problème dentaire ?
    merci pour la réponse
    amicalement
    Jacqueline

    Répondre
  4. Ludovic

    Bonjour Jo
    à la suite de cette article, j’ai quelque question. Il est conseillé de ne pas sauté de repas, pour ne pas aggraver ama, pourtant le jeûne n’est-il pas l’une des solutions les plus optimal pour chasser ama ?

    Sinon, il est conseillé de consommer du kichadi, mais personnellement je trouve ce plat fade. Existe-il d’autre recette aussi purifiante que le kichadi mais réalisable avec d’autre aliments ?

    Cordialement. Ludovic.

    Répondre
  5. Erik

    Bonjour JO,
    je me demandais si ce « traitement  » pouvait être bénéfique pour les personnes atteintes au printemps d’allergies diverses (mimosas, cyprés, etc…) ?
    il vaut mieux alors utilisé cette huile ou bien Anu Thailam » ?
    merci encore

    Répondre
    1. Béatrice

      Bonjour Erik,

      En tant que sono-biologue, je conseille aux patients qui souffrent d’allergies diverses l’ayurveda tournée vers l’élément Air (le son se manifeste par l’air). En effet, la majorité des allergies proviennent d’une mauvaise respiration qui brouille la carte-son intérieure. Je pratique la respiration solaire (en fonction des flux cosmo-telluriques) et en explique ses vertus d’une part et ensuite les drainages lymphatiques et les massages du système lymphatique avec l’huile de sésame tiédie. Cela ramène petit à petit l’individu à la connexion à son propre système d’auto-guérison.

      Répondre
  6. Erik

    Merci Betrice, je lis avec attention vos conseils même si les choses vont (beaucoup) mieux suite au traitement avec 2 flacons de « Nasya OIl » (Maharishi) qu ej’ai conseillé à la personne.
    Elle vient d’arrêter depuis une petite semaine et continue justement avec 2 gouttes sur le doigt et une respiration lente d »huile de sésame dans chaque narine tous les matins et tous les soirs et les résultats semblent continuer à être bons !

    Répondre
  7. DIAZ

    Bonjour,

    Mon mari souffre de sinusite chronique depuis son enfance, il a d’ailleurs perdu le sens de l’odorat vers la même époque ou la sinusite s’est déclarée, tant et si bien qu’il ne se souvient même pas de ce que procure la sensation de « sentir ». Il souffre en plus de ça de rhinites allergiques. Nous avons tout essayé, y compris la désensibilisation et rien n’y fait. La désensibilisation avait quand même de bons effets sur les allergies mais bien sûr pas du tout sur la sinusite, sauf que ça lui a déclaré un eczéma alors il a du tout arrêter. Concernant la sinusite on lui a proposé une opération mais il y a un risque que cela s’empire. Alors je suis tombé sur votre site et j’ai pu acheter de l’HE d’Eucalyptus, ainsi que les autres ingrédients. L’huile de Nasya je l’ai commandé sur slow cosmétique je ne sais pas ce qu’elle vaut et évidemment très cher mais quand on est désespéré on tente le tout pour le tout. Sauf que la racine de guimauve je ne l’ai pas trouvé je vois qu’on peut la trouver sous forme de baton à macher pour les bébés mais vous parlez d’1/4 de cuillère alors s’agit-il d’une poudre ? Je me suis renseigné un peu sur le net et je tombe sur des poudre pour faire des pâtes pour les cheveux mais rien qui puisse s’utiliser pour boire. Pouvez vous m’aider en me communiquant un site où je pourrai m’en procurer ? Merci infiniment.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *