Augmentez votre feu digestif (Agni) afin d’être en meilleure santé

 

Agni est le feu digestif

Agni est le feu digestif

L’Ayurvéda considère que la santé et le bien-être dépendent de la puissance de notre feu digestif, c’est-à-dire de notre capacité à digérer tout ce que nous ingérons à partir de l’environnement, qu’il s’agisse d’aliments, de boissons ou d’expériences sensorielles. Les émotions et les impressions qui assaillent nos organes sensoriels sont elles aussi digérées. Le feu digestif, Agni en sanscrit, permet de décomposer nourriture ou expérience en assimilant ce qui est utile et en éliminant le reste. Alors que la digestion apporte nutriments et calories selon la vision occidentale, la digestion selon l’Ayurvéda est un processus destiné à apporter de l’intelligence à notre physiologie. Nous faisons notre  l’intelligence contenue dans les aliments. Le même processus s’applique à nos expériences sensorielles. Elles apportent de l’intelligence à notre physiologie.

Problème de poids, douleur gastro-intestinale, ballonnements, gaz ou simple indigestion sont toujours l’expression d’une faiblesse du feu digestif. L’Ayurvéda répertorie cinq désordres digestifs : par déficience quantitative, déficience qualitative, surnutrition qualitative et quantitative, présence de toxines dans l’alimentation et choix d’aliments qui ne conviennent pas à la constitution. Ainsi, si un aliment est pollué par des pesticides ou toute autre substance chimique, la digestion n’arrivera pas à le transformer totalement, ce qui produira de l’ama (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/sept-strategies-de-layurveda-pour-lutter-contre-ama/). Selon l’Ayurvéda, ce résidu toxique est la cause profonde de nombreuses maladies. Si Agni est affaibli par une mauvaise alimentation, un manque d’activité ou des émotions négatives, notre digestion sera entravée. A contrario, un feu digestif puissant permettra de créer des tissus sains, d’éliminer les déchets de manière efficace et de produire une substance subtile appelé Ojas[1]. Elle fonctionne comme une lampe à la porte qui éclaire l’intérieur et l’extérieur, influant donc à la fois sur la physiologie et sur la conscience.

 

Les problèmes digestifs résultent d'un Agni faible

Les problèmes digestifs résultent d’un Agni faible

Ojas est l’essence vitale de la digestion. Selon l’Ayurvéda, Ojas apporte force physique et clarté mentale. Il améliore l’immunité. Il est indispensable à une bonne santé. Ojas alimente les tissus et circule dans tout le corps. Une grande quantité d’Ojas qui se déplace librement dans le corps agit comme un bouclier de protection. Il maintient les doshas en équilibre et augmente la résistance contre les mauvaises influences. Bien qu’Ojas soit présent dans toutes les parties du corps, l’Ayurvéda considère le cœur comme son siège naturel. A ce titre, il est aussi essentiel à la santé du cœur. Augmenter son feu digestif afin de produire de l’Ojas est donc essentiel à la santé.

Ojas est la résultat d'une bonne digestion

Ojas est la résultat d’une bonne digestion

L’Ayurvéda regorge de conseils pour augmenter le feu digestif. Le premier est de méditer sur une base régulière. La science moderne reconnaît que la méditation influe de manière bénéfique sur la santé. Elle confirme que des changements génétiques se produisent lorsque la pratique est régulière, aidant à restaurer l’homéostasie de l’organisme ainsi que les processus qui contrôlent la digestion. Le second conseil est de faire de l’exercice physique régulièrement. Nous avons déjà montré l’importance de l’exercice pour la santé (voir a ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/faites-de-lexercice-physique-sans-ruiner-votre-sante/) : Une récente étude publiée dans la revue Diabetes Care a montré qu’une marche de 15 minutes après chaque repas avait permis de contrôler les pics de sucre. Ces promenades digestives se sont avérées plus efficaces que 45 minutes de marche à tout autre moment de la journée.

Le troisième conseil consiste a éviter tout ce qui perturbe la digestion : trop manger, trop manger le soir, manger des restes ou des aliments industriels, manger quand on est stressé ou perturbé émotionnellement, faire de mauvaises combinaisons alimentaires, manger et boire froid ou glacé, etc. La quantité de nourriture idéale correspond approximativement à deux fois le bol formé en joignant les deux mains. L’Ayurvéda conseille en outre de laisser un quart de l’estomac vide afin qu’il y ait assez d’espace pour que la digestion se fasse dans de bonnes conditions. Une fois le repas terminé, il est bon de rester assis une dizaine de minutes en silence avant de faire une petite marche.

Le gingembre renforce le feu digestif

Une demi-heure avant le repas, et en fonction de votre constitution, mettez dans un mixeur quelques rondelles de gingembre frais, du sel de roche et quelques grains de poivre noir. Humidifier avec quelques filets de citron. Mixer et boire cet apéritif qui va augmenter votre feu digestif. Si vous n’avez pas de mixeur, coupez le gingembre en petits morceaux. Pendant le repas, saupoudrez vos aliments d’une poudre d’épices composée à part égales de fenouil, de coriandre, de cumin et de curcuma. Vous pouvez aussi utiliser ces épices dans la préparation de vos plats. Une heure après le repas, prenez quelques gorgées d’eau chaude tout au long de l’après midi. Une demi-heure avant le dîner, préparez à nouveau l’apéritif au gingembre. Si vous n’avez pas faim, sautez ce repas jusqu’au lendemain. Si vous sentez que l’eau chaude ne suffit pas, que vous n’avez pas faim à l’heure du dîner, mettez quelques rondelles de gingembre frais dans votre eau chaude et buvez ce thé de gingembre tout au long de la journée.

Le gingembre frais est le traitement royal des problèmes digestifs. Il détend les muscles lisses de l’intestin et soulage les symptômes de gaz ainsi que les crampes. Une étude parue dans l’European Journal of Gastroenterology and Hepatology affirme que le gingembre stimule la digestion en accélérant la circulation des aliments de l’estomac vers l’intestin grêle. Il élimine l’inconfort digestif après le repas. En outre, il stimule la salive, la bile et les enzymes gastriques, tous censés aider à la digestion. Le gingérol est le constituant majeur du gingembre frais[2]. L’impression de feu lors de sa consommation est due à la présence de shogaol, de paradol et de zingérone.

L'intestin est un "second cerveau"

L’intestin est un « second cerveau »

Les émotions négatives perturbent la digestion. Ainsi, le stress favorise les brûlures d’estomac alors que la tristesse favorise la perte d’appétit. Un examen peut favoriser nausée ou vomissements chez l’étudiant. La relation entre états émotionnels et digestion a été étudiée en détail par la science moderne lors de la découverte du « second cerveau ». En effet, depuis les travaux sur la microbiologie de l’intestin du Dr. Michael Gershon, chercheur au centre médical de l’Université de Columbia, le tractus intestinal est surnommé «deuxième cerveau». Il contient les principaux neurotransmetteurs que l’on trouve dans le cerveau, sérotonine, dopamine, glutamate, oxyde nitrique, etc. 95 % de la sérotonine du corps se trouve dans l’intestin. Ce « deuxième cerveau » contrôle notre digestion. La relation entre notre cerveau et notre intestin explique pourquoi la digestion répond à nos pensées et à nos émotions. Si nous interprétons une situation comme stressante, les signaux envoyés par le cerveau vont altérer le fonctionnement des nerfs entre l’estomac et l’œsophage, d’où des brûlures d’estomac. En cas de stress intense, le cerveau va envoyer des signaux aux cellules immunitaires de l’intestin, libérant des produits chimiques qui vont engendrer une inflammation. En apprenant à gérer le stress et libérer des émotions avec la méditation transcendantale et l’aromathérapie Maharishi, nous aidons notre système digestif à travailler efficacement. Nous améliorons notre santé.

 

Jo Cohen

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 



[1] Ojas signifie force en sanscrit. Un article sera consacré a ce sujet ultérieurement.

[2] Sa concentration est plus faible dans le gingembre qui est plus concentré en shogaol.

12 réflexions au sujet de « Augmentez votre feu digestif (Agni) afin d’être en meilleure santé »

  1. johanne constantineau

    Bonjour j’ai adoré ce que j’ai lue cela ma nourri et je vais le mettre en pratique plus de gingenbre dans ma vie
    Oui je suis entièrement d’accord j’ai des brûlement d’estomac quand je suis stressé où une situation r ne me conviens pas
    Je vais appliquer les outils pour digérer mieux ma vie Merci mille fois

    Répondre
  2. Ingrid Demick

    Merci pour toutes ces informations claires et précises , qui corroborent un stage intitulé « Programle de Santé Parfaite » mis en place par le Centre Deepak Chopra
    Merci à la tradition Ayurvedique ancienne de sagesse de 5000 ans

    Répondre
  3. Mimicracra

    Bonjour,
    J’ai appris beaucoup de chose grace à votre article. Merciiii
    Malheureusement, bien que je ne sois ni en période de stress ni autre perturbation, je ne peux plus consommer de légumineuses à mon grand regret.
    J’ai beau les laisser tremper (parfois même 24h) et rincer, j’ai toujours le même gros probleme de gaz. C’est insupportable, alors je ne les consomme plus.

    Répondre
  4. Ping : L’ayurveda, une autre médecine . ॐ | L'actualité de Lunesoleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *