Rencontre avec un médecin ayurvédique hors du commun

 

Le Dr. Balaraj Maharishi, plantes à la main

Le Dr. Balaraj Maharishi, plantes à la main

Cet article reprend dans ses grandes lignes le témoignage du docteur britannique Don Brennan, spécialiste de l’Ayurvéda Maharishi, lors de sa rencontre dans les années 80 avec le docteur indien Balaraj Maharishi, un guérisseur hors norme qu’un groupe de médecins étaient venus voir en Inde afin de se former à cette connaissance plusieurs fois millénaire. Médecin ayurvédique hors du commun, Balaraj Maharishi est décédé en 2001. Il a été choisi personnellement par le sage indien Maharishi Mahesh Yogi afin de restaurer l’Ayurvéda dans sa pureté originelle. Ce travail a été conduit en collaboration avec deux autres médecins ayurvédiques exceptionnels, le Dr Brihaspati Dev Triguna, président du Conseil Mondial de l’Ayurvéda jusqu’à sa mort le 1er janvier 2013 et spécialiste reconnu de la prise de pouls, ainsi que le docteur V. M.  Dwivedi, spécialiste reconnu des rasayanas, ces préparations à base d’herbes, de minéraux et de pierres précieuses destinées à renforcer la longévité. Le témoignage de ce médecin occidental est une véritable inspiration pour toux ceux qui pratiquent l’Ayurvéda.

En juin 1984, Don Brennan fait partie d’un groupe de médecins occidentaux venus en Inde suivre une formation de quinze mois en Ayurvéda. En février 1985, ils sont invités à rejoindre un groupe de médecins ayurvédiques à Brasilia pour assister à une conférence de deux semaines portant sur les traditions indigènes de santé en Amérique du Sud. C’était là qu’il rencontre pour la première fois le Dr. Balaraj Maharishi, reconnu comme l’un des plus grands vaidyas de son époque. Le vaidya conseille le gouvernement de l’état de l’Andhra Pradesh sur toutes les questions liées à l’Ayurvéda. Lors de cette conférence, les médecins occidentaux remarquent la présence d’un homme qui reste assis pendant des heures, se déplaçant à peine. Le calme qui l’entoure est palpable. Tous veulent savoir qui est cet homme. Il leur est répondu que cet aîné n’est autre que le Dr. Balaraj Maharishi, un vaidya très respecté en Inde, considéré comme la plus haute sommité vivante en matière de plantes médicinales de l’Ayurvéda, science connue sous le terme sanscrit de Dravyaguna.

Le Dr. Don Brennan

Le Dr. Don Brennan

A l’âge de 17 ans, Balaraj voyage en train dans l’Inde du nord lorsqu’un contrôleur exige le paiement du prix d’un ticket d’un sannyasi, ces hommes qui parcourent l’Inde dans le cadre de leur quête spirituelle. Or, la tradition veut que l’on laisse ces hommes saints voyager gratuitement. Mais, devant l’insistance du contrôleur, Balaraj finit par payer le billet du sannyasi. Amusé par l’incident, le sannyasi demande au jeune homme ce qu’il a l’intention de faire avec sa vie. Balaraj répond qu’il souhaite rendre les gens heureux et envisage pour cela de se consacrer à la musique. Il est d’ailleurs en chemin pour Madras afin d’apprendre à jouer d’un instrument traditionnel qu’il a entendu lors du passage d’un groupe qui a récemment visité son village. Sur ce, le sannyasi se propose de lui donner mieux pour rendre les gens heureux et l’invite à le suivre. Le sannyasi était un vaidya expérimenté qui avait consacré sa vie aux plantes médicinales et à leur utilisation. C’est ainsi qu’adolescent, Balaraj commence à apprendre l’Ayurvéda  auprès de son maître.

Balaraj

Balaraj

Dans le cadre de sa formation, Balaraj parcourt avec son maître des forêts, des champs ainsi que de nombreux déserts de l’Inde. Chaque fois qu’ils rencontrent une plante, le maître lui indique tout à son sujet, nom, famille, genre, propriétés, utilisations, combinaisons à employer en fonction des états à traiter… Ils parcourent ainsi l’Inde de long en large, sans oublier l’Himalaya où le sannyasi a ses quartiers. Balaraj acquiert graduellement une connaissance détaillée de plus de quatre mille plantes médicinales. Un jour, à Brasilia, le groupe de vaidyas venus de l’Inde décide de se joindre à un groupe de praticiens traditionnels d’Amérique du Sud dans la jungle afin d’étudier ensemble des plantes locales. A la fin de la journée, Balaraj Maharishi  gagne le respect de tous car, chaque fois qu’ils se trouvent face à une plante dont ils ignorent tout, Balaraj leur explique tout à son sujet, depuis son nom sanscrit, son nom latin, son nom commun ainsi que l’utilisation de ses différentes parties. Ses connaissances encyclopédiques semblent sans limites. Trente ans après leur rencontre, le sannyasi dit à Balaraj qu’il est enfin prêt  pour donner cette connaissance au monde. Le Dr. Balaraj Maharishi commence alors sa propre carrière professionnelle.

Son disciple, le Dr. Raju

Son disciple, le Dr. Raju

Balaraj démarre sa carrière en installant des camps dans toute l’Inde rurale. C’est de cette façon que sa réputation commence à se développer. Son modus operandi consiste à établir un camp pendant une semaine dans un lieu donné.  Des milliers de malades viennent alors à lui. Il travaille jour et nuit avec ses disciples pendant toute la semaine. Il traite les cas les plus difficiles lui-même. Une fois le camp levé, les villageois cueillent des plantes à son intention pour son prochain passage. L’étudiant le plus proche de Balaraj est le Dr Raju d’Hyderabad, également présent à Brasilia. Il raconte de nombreuses histoires de ses séjours en forêt avec Balaraj. Celle de bhutumbi, plante rare appelée aussi la tubercule du serpent, d’une grande valeur médicinale, illustre les connaissances nécessaires pour accéder à de tels trésors avec délicatesse. Principale raison ? Les cobras aiment construire leurs nids autour des racines de cette plante. Ceux qui essaient de cultiver le bhutumbi sont en danger car les serpents qui finissent par y élire domicile n’aiment pas être dérangés. Afin de cueillir le bhutumbi en toute sécurité, Balaraj jette une poudre sur le nid, ce qui assomme les cobras pour environ une demi-heure. Il creuse alors autour des racines afin de cueillir la plante et jette une seconde poudre sur les serpents. Le Dr. Raju lui demande pourquoi cette seconde poudre? Balaraj explique que c’est au cas où un serpent serait blessé lors de cette cueillette, la seconde poudre les aiderait à guérir de leurs blessures! Balaraj avait aussi une poudre pour les lions. S’il croise un lion en chemin, Balaraj jette sa poudre et le lion l’ignore ainsi que le groupe s’il est accompagné.

Le pot de l'immortalité, Amrit Kalash

Le pot de l’immortalité, Amrit Kalash

Un jour, en réponse à la question «  existe-t-il une préparation qui convienne à toutes les maladies? » Balaraj répond que, en des temps anciens, la question fût posée par un grand roi à son équipe de médecins royaux, rajvaidyas. Leur réponse, qui n’a jamais été notée par écrit, était connue d’un sadhu-vaidya  qui l’a donnée à Balaraj il y a longtemps, avec instruction expresse qu’elle devrait être employée au bénéfice de toute l’humanité. Balaraj Maharishi décide alors d’appeler cette formule ‘Amrit Kalash’ – le pot de l’immortalité – commercialisée actuellement sous le nom de Maharishi Amrit Kalash. L’une des plus grandes contributions de Balaraj pour la science moderne fut de superviser en personne l’usage de prescriptions ayurvédiques hors de l’Inde, dans le cadre de la première étude scientifique portant sur le sujet[1]. Afin de valider l’efficacité des formules proposées par Balaraj pour dix maladies chroniques, une première étude a été mise sur pied en Hollande par le chercheur George Janssen. L’étude est sponsorisée par la compagnie hollandaise d’assurance Zilveren Kruis. L’objectif de l’étude est de mesurer les effets des prescriptions de l’Ayurvéda sur des patients considérés comme incurables du point de vue de la médecine occidentale. Dans ces conditions, il n’est pas nécessaire d’établir un groupe de contrôle. Les résultats des traitements individualisés du Dr. Balaraj Maharishi sont une réussite, au point que Zilveren Kruis accepte de payer à ses assurés souffrant de telles pathologies des prescriptions issues de l’Ayurvéda. Les patients participant à cette étude ont reçu des recommandations concernant le régime alimentaire, le style de vie ainsi que des préparations. Cette recherche montre au passage que la médecine moderne et l’Ayurvéda peuvent être complémentaires en vue d’améliorer la condition des malades. En fonctionnant ensemble, les deux systèmes bénéficient considérablement à la qualité de vie des patients.

L'Amrit Kalash utilise de nombreuses plantes rares

L’Amrit Kalash utilise de nombreuses plantes rares

Balaraj a un rapport merveilleux avec ses patients. L’exemple du père de Wim est révélateur. Wim van den Berg a beaucoup aidé à mettre sur pied l’étude de Zilveren Kruis. Son père, âgé de plus de 80 ans, ne parle aucune autre langue que le néerlandais. Il est un peu plus vieux que Balaraj Maharishi. Il est venu pour avoir une consultation en tant que sujet de l’étude. Balaraj estassis à son bureau comme un roi, recevant patient après patient avec l’aura d’un vieux saint, aidé par un traducteur qui traduit l’anglais dans sa langue, le Telegu. Un contact intuitif étonnant de compréhension s’établit entre le père de Wim et Balaraj, sans aucune interaction verbale. Bien que peu de mots aient été traduits ici et là, c’était comme si les deux hommes communiquaient directement de cœur à cœur à un niveau silencieux. Balaraj semble comprendre immédiatement les problèmes du vieil homme. Il est ainsi avec tous ses patients.

 

Dr. Don Brennan avec Jo Cohen

 

 

 

 

[1]                      Janssen, G.w.h.m. (1989). Le fourgon behandeling de De Maharishi Ayur-Veda tien le chronische ziekten: Voorstudie d’Een (le traitement par l’ Ayurvéda Maharishi de dix maladies chroniques: une étude préliminaire). Voor Integrale Geneeskunde 5 de Nederlands Tijdschrift, (35), 586-594.

 

38 réflexions au sujet de « Rencontre avec un médecin ayurvédique hors du commun »

  1. Legeleux Marie-Pascale

    On croirait lire un conte de l’Inde ancienne ! j’étais hier soir à un spectacle de danse sacrée et chants draupad, c’est troublant
    Est-ce que le Docteur Raju donne des consultations en France ? ou a-t-il formé des disciples qui consulteraient en France ?
    Merci pour la réponse
    cordialement

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Marie Pascale

      Le Docteur Raju est venu en France des les années 90. A présent, il se déplace très peu.
      Il faut aller le voir en Inde, à Delhi.

      Voici des coordonnées pour le joindre sur place en Inde : mobile : 9987935966,
      emails : queries@drrajusayurveda.com, vaidyaraju@gmail.com, ayurpavani@yahoo.com

      Pour obtenir un rendez-vous, voici où le contacter à Delhi :
      Shalimar bagh (Lundi à jeudi), Maharishi Ayurveda Hospital : 011-27479501, 9899138981
      Sarita Vihar(Les vendredis), Maharishi Ayurveda Centre : 9899789372,
      South Ext.(Les samedis), Maharishi Ayurveda Centre :9811460955

      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  2. isabelle Imbert

    Merci pour ce magnifique article. Je suis praticienne en soins ayurvédiques dans le Sud de la France et le début de l’apprentissage en tout cas dans cette vie est venu à moi en 2009, c’est une passion de tous les jours à présent. Y a t il des articles ou livres de toutes les connaissances et recherches qui ont été faite au niveau des maladies chroniques, certaines m’intéressent particulièrement telles que les maladies : Lyme, Fibromyalgie, rhumatoïde ….. Merci. Namaste. Isabelle

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Isabelle

      Il n’y pas hélas de livre traitant spécifiquement des maladies chroniques.
      Je parle un des plus importantes sur le blog (prostate, cancer, cholestérol, etc.).
      Je mentionne chaque fois que c’est possible les recherches faisant référence à tel ou tel point.
      Si vous lisez l’anglais, faites une recherche sur Google, vous risquez de trouver de bons livres sur ces sujets.

      Bonne journée

      Jo

      Répondre
      1. Jo COHEN

        Re-bonjour Isabelle

        J’ai oublié de vous dire que l’Université Maharishi du Management (MUM) organise depuis peu une formation diplomante en Ayurvéda Maharishi. C’est une formation en ligne avec une semaine par an sur place. Allez sur le site de mum.edu pour en savoir plus. L’avantage c’est que vous pouvez suivre les cours tout en poursuivant votre activité professionnelle.

        Bonne journée
        Jo

        Répondre
  3. JACQUELINE

    Bonjour JO
    Merci pour cet article passionnant sur ce grand sage de l’ayurveda, on peut le remercier aujourd’hui il a transmis tant de connaissances sur les plantes, la prévention des maladies, etc….
    amicalement
    Jacqueline

    Répondre
  4. Patricia Ogay

    Bonjour,
    Merci pour cet article et d’ailleurs pour tous vos articles qui sont très intéressants.
    C’est avec intérêt que j’ai lu cet article, mais je serai encore plus intéressée de savoir comment avoir accès à ce(s) médecins ayurvédiques hors du commun pour une consultation et un traitement sous forme de cure en Inde ou autre formule similaire. Je précise que ce serait pour moi-même ou pour certains de mes patients, puisque je suis conseillère de santé et praticienne en panchakarma, mais pour les cas lourds (maladies graves) j’aurai besoin de médecin(s) de grande pratique, pour la prise de pouls notamment.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Patricia

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Patricia

      Le Dr Raju encore en vie exerce à Delhi. Je joins ses contacts en PS.
      Son frère a aussi une clinique ayurvédique à Hyderabad.
      Le famille Moos est également réputée, elle est installée dans le Kerala.
      Les coordonnées sont sur Internet.
      Cordialement
      Jo

      Le Docteur Raju est installé à Delhi.
      Voici plusieurs coordonnées pour le joindre sur place en Inde : mobile : 9987935966,
      emails : queries@drrajusayurveda.com, vaidyaraju@gmail.com, ayurpavani@yahoo.com

      Pour obtenir un rendez-vous, voici où le contacter à Delhi :
      Shalimar bagh (Lundi à jeudi), Maharishi Ayurveda Hospital : 011-27479501, 9899138981
      Sarita Vihar(Les vendredis), Maharishi Ayurveda Centre : 9899789372,
      South Ext.(Les samedis), Maharishi Ayurveda Centre :9811460955

      Répondre
  5. Diallo

    Bonjour
    Je viens de lire votre article qui
    Est magnifique.
    Est ce possible d’avoir les coordonnées du frère Docteur Raju a Hyderabad?

    Merci

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour

      Voici les coordonnées de sa clinique à Hyderabad:
      Contact Details
      Dr. Raju’s Institute of Ayurveda Panchakarma Clinic, Hyderabad, India
      Address: Hyderabad, India
      Phone: 040-24128898, 040-32914889

      Cordialement
      Jo

      Répondre
  6. terrier

    Bonjour,
    Je découvre l’ayurveda et ses bienfaits grace a une amie bienveillante qui m a adressé votre lien.
    Je recois et lis chaque dimanche vos articles avec beaucoup d’intéret.
    Pourriez vous me conseiller un praticien de medecine ayurvédique a PAris ou en Normandie.
    Je vous remercie beaucoup et bon dimanche
    Dominique TERRIER

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Dominique

      Je peux vous recommander les personnes suivantes que je connais personnellement et dont les coordonnées sont sur Internet ou le site Ayurvéda en France :
      Dominique Touillet, CRFM, il est près d’Angers
      Vincent Maréchal, Prema, Ermont
      Aurélie Cros-Wickrama, paris
      Joyce Villaume Le Don, Ayurveda & Consciences, Paris

      Bon dimanche
      Jo

      Répondre
  7. Allali

    De st marcellin, entre grenoble et romans (Isère , Drôme ), pourriez-vous me recommander des praticiens ayurvediqurs exerçant dans l’un ou l’autre département. Merci d’avance.

    Répondre
      1. BENOLIEL

        Ma nièce a un diabète 1 très anarchique , hyper et hypoglycémie à répétitions, a déjà fait un coma, elle a aussi la maladie de Verneuil (les spécialistes ne sont pas tous d’accord).
        On m’avait signalé un hôpital à Madras (6 mois d’hospitalisation) qui guérissait à 50 % le diabète 1 grâce à cette médecine. Connaissez-vous l’adresse de cet hôpital?

        Répondre
  8. alexandra cohen pisarz

    bonjour Mr Cohen

    je suis de Paris et je désire déconnecter mentalement car trop de sollicitations pour peu de résultat.
    suis assez épuisée ai eu antécédents cancer du sein et problèmes thyroïde ,je partirais seule
    ou me conseillez vous d’aller sans que cela fasse trop hôpital ,,,,mais si il n’y a que cela qui est sérieux à voir évidemment,,,,,
    je suis assez réticente vu mes antécédents à prendre des potions car les plantes sont avant tout des médicaments .
    ou me conseilleriez vous d’aller svp et quel est votre conseil svp,,,,

    d’autre part j’ai un local bien placé à Paris et j’aimerais bien faire un centre de détente et de bien etre ,moi meme n’étant pas dans ce secteur avez vous une idée svp de la façon dont je pourrais organiser cela ???merci d’avance

    Alexandra Cohen Pisarz

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Alexandra

      Votre propos traduit un fort déséquilibre Vata.
      L’Ayurvéda utilise les plantes…si vous voulez essayer l’Ayurvéda qui me semble adaptée à vos déséquilibres.
      Si vous voulez rester sur Paris et suivre un traitement approprié, essayer l’Association Prema ou encore Ahimsa.
      Quant au centre de détente, je ne suis familier du sujet et n’ai donc aucune idée.
      Cordialement
      Jo Cohen

      Répondre
  9. LANAVE

    Bonjour,

    Je m’apprête à rejoindre l’Inde du Nord le 11mars 2017 pour un circuit de 15 jours entre Delhi Vrindavan varanasi Khajuraho Orccha Dholpur Jaipur Achrol. Je compte aller à la clinique aryurvédique de Jaïpur pour consulter. Avez-vous un nom de médecin à me conseiller ?Qui dois-je rencontrer ? Je souffre de fibromyalgie, diabète, cholestérol, arthrose entr’autres. Merci de votre réponse

    Répondre
  10. roux

    Bonjour,
    Je me permets de répondre à Lanave et de lui demander si une sérologie de Lyme a été effectuée ?
    Une réponse est souvent positive derrière une fibromyalgie.
    Cordialement.
    Coco

    Répondre
  11. Joelle D'anna

    Bonjour,
    Je suis sur gap en france et je recherche un dr en ayurvedique
    Antecedant cancer du sein ,osteoporose severe , probleme digestif important .
    Je suis une dame de 45 ans .
    Merci pour botre reponse.
    Bien a vous.
    Joelle

    Répondre
  12. GOTTERO

    Bonjour
    Vraiment très intéressant toutes ces informations sur les hôpitaux ayurvediques.
    Vous citez la famille Moos dans le Kerala ,pourriez-vous me donner une adresse svp car je vais me faire soigner depuis 2 ans et je suis intéressée par une adresse recommandée.
    Merci pour vos infos si précieuses…
    Bien à vous.
    Anne

    Répondre
  13. FONTANGE

    Bonsoir M. Cohen

    Je désir être formé à la médecine ayurvédique. Pour cela, je cherche une formation complète qui ne se limite pas à la nutrition et les massages. Auriez-vous des pistes autres que le site Ayurveda France s’il vous plait ?

    Bien cordialement

    Jack Fontange

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Jack

      Pour une formation complète, il vous faudra aller en Inde ou aux Etats-Unis ou encore en Suisse.
      Vous pouvez aussi envisager d’apprendre au fur et à mesure en commençant en France avec les modules proposés ça et là mais dont ne je connais pas la valeur.
      Bon courage
      Jo

      Répondre
  14. Thiebaut

    Bonjour
    Je suis très intéressée par l’ayurveda .
    J’ai plusieurs pathologies dont je n’arrive pas à me défaire et ce depuis de nombreuses années .il me semble que seule cette médecine pourrait me faire du bien .
    Je suis déjà très axée sur la médecine naturelle et je ne mange pas de viande depuis l’enfance .
    Je cherche un praticien sur Paris .
    Je souhaite vraiment être orienté vers la bonne personne .
    Merci de me contacter afin de me donner une ou plusieurs coordonnées de praticiens .
    Je vous remercie d’avance !
    Alexia

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *