N’attendez pas la soixantaine pour prendre soin de votre prostate!

 

La prostate est une préoccupation masculine

La prostate est une préoccupation masculine

En occident, la plupart des hommes découvrent les problèmes de la prostate lorsqu’ils atteignent l’âge mûr. L’élargissement de la prostate, alias adénome de la prostate, touche un sexagénaire sur deux et neuf septuagénaires sur dix dans les pays développés. Le cancer de la prostate, deuxième cause de décès par cancer chez l’homme, touche les hommes de plus de soixante-cinq ans. A titre préventif, le médecin traitant demande systématiquement un dosage de la PSA lorsque le patient approche la soixantaine. Pourtant, une récente étude parue dans le British Medical Journal met en cause le caractère  systématique des dosages sanguins PSA[1]. Elle a été suivie d’une campagne médiatique exigeant la fin du dépistage massif du cancer de la prostate par dosage PSA. Dans un article paru dans le New York Times, l’inventeur du test PSA, le Dr Richard Ablin, attaque aussi ce mode de dépistage. Principale raison de sa prise de position ? Il encourage les hommes à faire des tests qui risquent de les attirer dans un engrenage d’examens dangereux, coûteux, et de traitements inutiles aux effets potentiellement catastrophiques. En France, des centaines de milliers d’hommes sont encore soumis à ce dépistage systématique. Beaucoup doivent subir de douloureuses biopsies, parfois même subir l’ablation de la prostate, sans raison valable.

L’Ayurvéda Maharishi considère que la plupart des problèmes de prostate peuvent être évités à condition d’être pris très en amont. En clair, il ne faut pas attendre la soixantaine pour se préoccuper de l’hygiène de sa prostate. Partie intégrante du système reproducteur masculin, la prostate est un organe composé a 70% de tissu glandulaire et a 30% de tissu fibro-musculaire. De la forme d’une noix, elle est située directement sous la vessie et entoure une partie de l’urètre, le tube qui draine la vessie. La prostate sécrète la substance laiteuse contenue dans le sperme et qui protège et nourrit les spermatozoïdes et lubrifie l’urètre. Selon l’Ayurvéda Maharishi, la sécrétion de la prostate soutient le flux du Shukra dhatu, le tissu reproducteur. L’élargissement de la prostate résulte d’un déséquilibre qui s’accumule au fil du temps et devient manifeste avec l’âge. Les premiers symptômes sont bien connus : miction excessive la nuit, jet d’urine faible, arrêt et redémarrage pendant que la personne urine, sensation que la vessie n’est jamais vide, difficulté à commencer à uriner, et la petite goutte à la fin de la miction. Bien sûr, il faut consulter son médecin traitant si vous constatez l’un de ces signes. Souvent, les symptômes sont légers. C’est la que l’Ayurveda Maharishi peut s’avérer le plus efficace, car, à ce stade, il est encore possible de corriger le déséquilibre à l’origine du problème. Certes, le vieillissement entre en ligne de compte, mais le style de vie et le régime alimentaire comptent autant, sinon plus.

Anatomie de la prostate

Anatomie de la prostate

Les causes du problème selon l’Ayurvéda Maharishi sont multiples, à commencer par l’usage excessif du Shukra dhatu par excès d’activité sexuelle. La baisse du taux de testostérone due à l’âge ou aux excès sexuels favorise l’élargissement de la prostate. Le dosha Vata gouvernant le système nerveux, le stress impacte le sous dosha Prana Vata qui finit par déséquilibrer Apana Vata, créant des perturbations au niveau de la prostate ainsi que d’autres parties du corps. Le dessèchement par manque de liquide dans la physiologie est aussi un facteur important. Il advient lorsque la personne ne boit pas assez d’eau pendant la journée. Supprimer le besoin naturel d’uriner peut aussi, au fil du temps, irriter la prostate. Boire trop d’alcool ou de boissons contenant de la caféine peut aussi aggraver ce déséquilibre. L’alcool augmente de manière anormale la production d’urine, ce qui aggrave du même coup les doshas Vata et Pitta. Les antihistaminiques et les médicaments décongestionnants influent aussi sur le déséquilibre de la prostate en resserrant le muscle qui enserre la prostate, rendant la miction difficile. Le manque d’exercice régulier et la position assise influent aussi sur le déséquilibre. « Douleurs au dos, dégénérescence musculaire, maladies cardiaques, diabète, cancer du côlon et de la prostate…et même décès prématuré sont quelques-uns des risques qu’encourt le travailleur sédentaire » explique Le Monde dans un article consacré a ce sujet.

Les courges pacifient les trois doshas

Les courges pacifient les trois doshas

Un régime alimentaire inapproprié et une digestion faible favorisent la production d’ama et perturbent le fonctionnement de la prostate. L’urine, censée purifier l’organisme, devient surchargée d’ama, ce qui la rend plus vulnérable aux infections. Dans ce cas, elle crée des problèmes supplémentaires d’infections des voies urinaires, ce qui finit par influer sur la prostate. C’est pourquoi il est recommandé  d’utiliser des épices qui purifient l’urine comme le curcuma, le cumin ou le fenouil. Une routine quotidienne en accord avec les rythmes de la nature est favorable à la santé de la prostate. En cas de déséquilibre du Shleshaka Kapha – ce sous dosha de Kapha régit la lubrification des articulations, des fluides corporels, et l’équilibre de l’humidité dans la peau – et d’accumulation d’ama dans les fluides corporels, Shleshaka Kapha et ama se mélangent avec de l’urine, d’où une irritation qui affaiblit davantage le système immunitaire et un élargissement de la prostate. L’immunité affaiblie est un problème pour la prostate.

L’Ayurvéda Maharishi aborde l’hygiène de la prostate de manière holistique en équilibrant Apana Vata, le sous dosha de Vata qui régit les mouvements vers le bas de comme cela se produit au moment d’uriner, en éliminant ama, en renforçant le système immunitaire, en nettoyant l’urine et le liquide nutritif, en nettoyant le sang, les muscles et les tissus graisseux et enfin en débarrassant Shleshaka Kapha d’ama. Avec le vieillissement – période Vata de la vie appelée Vata Kala – la digestion faiblit et la sécheresse gagne du terrain, favorisant l’élargissement de la prostate, elle-même située  dans la zone du corps régie par Apana Vata. Tout ce qui aggrave Apana Vata crée ainsi une pression sur la prostate. Si le déséquilibre de Shleshaka Kapha devient plus grave, le cancer peut prendre racine.

Le vieillissement affaiblit la prostate

Le vieillissement affaiblit la prostate

Pour l’Ayurvéda Maharishi, il est important de pacifier Vata, Kapha mais aussi Pitta, car tout problème de la prostate conduit a un déséquilibre du tissu sanguin, régi par le dosha Pitta. Le régime pour équilibrer simultanément les trois doshas implique d’éviter tout extrême. Il ne faut donc pas manger trop froid, trop épicé, trop sec, trop amer, trop sucré, ou trop salé. Un régime modéré doit éviter les céréales sèches comme l’orge ou le maïs et préférer le riz, le blé et le quinoa, très riche en zinc. Eviter aussi les légumes verts à feuilles tels que les épinards ou les bettes, les boissons glacées ou les aliments froids comme les salades, le raifort, l’ail, les oignons, la moutarde, le vinaigre ou les cornichons car ils polluent le sang, sans oublier les aliments frits et lourds. Les fromages vieillis et les yaourts devraient être évités. Pour la santé de la prostate, une nourriture chaude avec des légumes bio cuits dans des épices douces, des protéines légères tels que le mung dhal ainsi que des fruits juteux vont apaiser les trois doshas. Les  courges cuisinées avec des épices douces sont excellentes pour la santé de la prostate.

La position assise montrée du doigt

La position assise montrée du doigt

Au niveau des épices, en plus du gingembre frais et du poivre, inclure un mélange de fenouil, de coriandre, de cumin, de fenugrec, et de petites quantités de curcuma. Le mélange de poivre noir, poivre long et gingembre, connu sous le nom de Trikatu est idéal pour éviter ama et son mélange avec Shleshaka Kapha, aussi connu sous le nom d’Amavisha. Les courges cuisinées avec ces épices douces sont excellentes pour la santé de la prostate. Plus particulièrement, les graines de pépins de courge sont connues pour améliorer la santé de la prostate qui a de forts besoins en zinc. Une étude[2] sur 53 hommes âgés de 50 à 80 ans a montré que la prise de graines de pépins de courge pendant trois mois améliorait le flux urinaire de 40 % et diminuait la fréquence urinaire la nuit de 30 %. L’asperge est également recommandée. Les produits laitiers tels que le lait, le lassi et les fromages frais occasionnels tels que panir indien peuvent être inclus au régime alimentaire. Eviter en tous cas les fromages à pâte dure.

Équilibrer simultanément les trois doshas

Équilibrer simultanément les trois doshas

Des habitudes de vie modérées aident à éliminer ama et à pacifier les trois doshas. Se coucher à la même heure chaque nuit, avant dix heures, et se lever avant six heures du matin. Le sommeil est nécessaire pour pacifier Apana Vata et tous les sous doshas de Vata. Il est également important pour l’amélioration de l’immunité, l’élimination d’ama et la création d’ojas, clé de la santé et la longévité. Faire de l’exercice régulièrement est nécessaire. Le massage ayurvédique quotidien améliore la circulation et la digestion, élimine ama, tonifie les muscles et augmente l’énergie. Eviter la pression mentale, prendre le temps de profiter de la vie et maintenir des relations saines avec votre famille et vos amis. Pratiquer la méditation transcendantale aide à réduire le stress. Buvez beaucoup d’eau chaude tiédie tout au long de la journée, entre les repas, mais arrêtez de boire après 19h00 afin de ne pas perturber le sommeil. Cela permet empêche l’urine d’être trop concentrée. Si vous devez rester assis toute la journée à votre travail, prenez de courtes pauses fréquemment afin de vous étirer ou de faire une courte promenade. Ceci permet de restaurer le flux normal de l’énergie dans la zone de la prostate. Par temps froid, prenez soin de garder la tête, le cou et le corps au chaud. Si la température du corps baisse, cela favorise la rétention d’urine qui aggrave l’état de la prostate. Assurez-vous aussi que vos selles soient régulières. Toute constipation crée une obstruction d’Apana Vata, qui crée à son tour une pression sur la prostate, ce qui augmente ama dans les tissus sanguins et crée une sécheresse excessive dans l’ensemble de la zone. Une compote de pomme le matin au petit déjeuner avec des figues, des raisins secs ou une compote de pruneaux aidera à corriger naturellement ce déséquilibre.

Une formule de l'Ayurvéda Maharishi

Une formule de l’Ayurvéda Maharishi

En plus de ces nombreux conseils, l’Ayurvéda Maharishi a formulé un composé à base de plantes pour la protection de la prostate en se fondant sur les textes ayurvédiques. Son nom : Prostate Balance[3]. Les deux principaux ingrédients de cette formule sont Kachnar et Guggul. Kachnar est une plante connue pour maintenir la santé de la prostate. D’autres plantes améliorent le flux d’urine et apaisent les irritations et les brûlures. C’est le cas du Santal, du Guduchi et de Punarnava. Pour renforcer l’immunité dans la zone de la prostate, on peut utiliser le curcuma et le Zinc Bhasma. La combinaison de Guggul et Zinc Bhasma est un remède ayurvédique traditionnel pour équilibrer la taille et de la santé de la prostate. Le curcuma et le Guggul sont deux herbes anti-inflammatoires efficaces. Guduchi, le Zinc Bhasma et le curcuma améliorent l’immunité de l’appareil génito-urinaire. Pour soutenir le Shukra dhatu et maintenir la production de testostérone, il est possible de prendre la préparation Genitrac de l’Ayurvéda Maharishi. Dans tous les cas, l’assistance d’un médecin formé à l’Ayurvéda Maharishi est vivement conseillée.

 

Jo Cohen

 

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

 

 

 

[1]                               Prostate-specific Antigen ou antigène prostatique spécifique. C’est un enzyme qui est synthétisé par les cellules de la prostate, et dont la production s’accélère lorsque ces cellules sont malades ou cancéreuses.

[2]                               Gamonski William. The True Potency of the Pumpkin Seed. Life Extension. Winter Edition 2012-2013.

[3]                               Prostate Balance est disponible sur le site maharishi.co.uk. On le trouve aussi sous le nom de Prostate Protection.

11 réflexions au sujet de « N’attendez pas la soixantaine pour prendre soin de votre prostate! »

  1. BONNIN

    Bonjour Jo,
    merci pour cet article très intéressant.
    J’aimerai savoir ce que vous entendez par excès d’activité sexuelle.
    Est-ce qu’il s’agit du rapport sexuel ou de l’éjaculation ?
    Est-ce que l’homme doit cesser d’avoir des rapports sexuels quotidiens ?
    Merci.
    Cordialement.

    David

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir David

      Merci pour cette question pertinente.
      L’Ayurvéda conseille de ne pas retenir les urgences naturelles comme l’envie d’uriner par exemple.
      Le désir sexuel en fait partie.
      La question est donc: à partir de quand est-on dans l’excès?
      Il n’y a pas de réponse toute faite, il y a une réponse pour chacun.
      Si nous sommes à l’écoute de notre corps, nous pouvons ressentir un excès, qui peut être lié à un manque de satisfaction ou tout autre raison.
      Si on le sent pas, à la consultation ayurvédique par le pouls, le médecin notera un déséquilibre du Shukra Dhatu, signe d’un excès.
      Il va donc prescrire des remèdes pour ré-équilibrer Shukra dhatu, à la fois au niveau de l’alimentation, de la routine de vie, des préparations, etc.

      Bonne soirée
      Jo

      Répondre
  2. CHIZAT

    Bonjour
    Je me suis inscrite à votre site, que j’apprécie, il y a quelques mois, et je n’ai toujours pas reçu la minicure ayurvédique à domicile : pour cela je pense que vous avez besoin de mon adresse : Valentine CHIZAT 1 rue de la Gallée 69390 MILLERY

    Merci par avance
    Valentine

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir Valentine

      Il y avait dans le mail un lien sur lequel il fallait cliquer pour télécharger le bonus.
      Pas de problème, je vous l’envoie en PJ.
      Cordialement
      Jo

      Répondre
  3. JACQUELINE

    Bonjour Jo

    merci pour cet article très intéressant. Mon mari va essayer d’appliquer tous ces conseils pour que sa prostate soit en « bonne santé ». C’est vrai que la prévention est très importante.
    J’attends avec impatience votre article sur les vaccins.
    bonne semaine à vous
    Jacqueline

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir Jacqueline

      Il y avait dans le mail un lien sur lequel il fallait cliquer pour télécharger le bonus.
      Pas de problème, je vous l’envoie en PJ.
      Cordialement
      Jo

      Répondre
      1. Jo COHEN Auteur de l’article

        Désolé Jacqueline, j’ai envoyé la réponse qui s’adressait à Valentine.
        Si votre mari a des questions, je me ferais un plaisir de l’éclairer au mieux.
        Les vaccins…j’y travaille.
        Bonne soirée
        Jo

        Répondre
  4. Salim

    Bravo pour cet article tres instructif, et merci bcp pour les efforts que vous deployes pour nous informer plus, j,aimerai bien adherer a votre rubrique la voie de l,ayurveda.
    Voila je suis un homme de 68 ans, je me leve des fois jusqu,a 8 fois par nuit pour uriner ce cas m,arrive souvent quand j,ai des insomnies pas de sommeil
    Mais quand j,ai sommeil vraiment je me leve une fois ou deux sinon rien?
    j,ai ni brulures, ni petites gouttes pendant la miction, j,urine normal mais je sens que le jet a un peu diminue.
    Une remarque que je veux vous expose, pendant les insomnie je me leve chaque heure ou moins( 8 a 9 fois) et chaque fois j,urine en quantite normal, cela veut dire quoi? d,ou vient tjrs cette quantite d,urine?
    Je vous remercie d,avance de m,eclairer sur ma prostate ou ma vessie??
    Recevez mes salutations les plus respectueuses
    Salim d,Algerie email az0468@hotmail.com

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonjour Salim

      Votre cas montre la conjonction de deux problèmes : celui du sommeil et celui de la faiblesse de la vessie.
      Commencez par régler le sommeil qui est lié à un excès de Vata et de Pitta (voir articles sur le sommeil sur le blog).
      Ensuite essayez d’éliminer le plus en journée en essayant l’eau chaude.
      S’il y a un expert en Ayurvéda chez vous, adressez vous à lui pour vous aider concrètement.
      Bon courage
      Jo

      Répondre
  5. Duperray

    bonjour,
    j’habite dans le maine et loire, pouvez vous m’indiquer un expert en ayurvéda dans ma région .
    merci d’avance.
    cdt.
    Thierry

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *