Les cycles de la nature selon l’Ayurvéda

 

Nous avons évoqué dans un précédent article les principes Vata, Pitta et Kapha qui gouvernent notre physiologie. Ces principes gouvernent en fait tous les cycles de la nature, à commencer par ceux de la journée. Certes, chaque jour le soleil se lève et se couche, donnant le tempo du cycle principal. Pourtant, d’autres cycles s’y imbriquent selon l’Ayurvéda. La journée est divisée en effet en six cycles de quatre heures, chacun gouverné par un dosha.

Entre 2 heures à 6 heures du matin, la nature s’éveille et se met en mouvement. C’est l’heure des rêves actifs qui s’accompagnent de mouvements oculaires rapide. L’aube se dissipe et le soleil se lève. C’est le premier cycle de Vata. Ceux qui se couchent tôt se lèvent en général entre 4 et 5 heures du matin. Les animaux se lèvent dans ces mêmes heures. Si, si, souvenez du coq que vous auriez bien trucidé tant il chantait tôt !

De 6 à 10 heures, c’est le petit matin. Il règne encore un certain calme dans l’atmosphère. La population vaque progressivement à ses occupations. La lenteur palpable indique bien que nous sommes dans un cycle de Kapha.

De 10 heures à 14 heures, l’activité physique bat son plein. Le soleil est au zénith. C’est au milieu de ce cycle que les rendements sont maximums dans les usines. Le métabolisme trouve son apogée autour de midi. La faim se fait sentir.

De 14 heures à 18 heures redémarre un cycle Vata favorable au mouvement et aux activités cérébrales. C’est le moment où les meilleurs scores sont obtenus aux tests mentaux.

De 18 heures à 22 heures, l’énergie ralentit, la fatigue se fait sentir, chacun rentre chez soi pour se reposer et dormir. Le Soleil s’apprête à se coucher. L’inertie est palpable. C’est un nouveau cycle Kapha qui démarre, favorable à l’endormissement. Essayez de diner avant 19 heures.

De 22 heures à 2 heures du matin commence le dernier cycle Pitta de la journée. Le soleil étant couché, ce cycle est moins énergique que celui de la pleine journée. Le feu digestif est tout juste suffisant pour digérer un diner léger et assurer le travail métabolique qui se met en route lorsque la physiologie est endormie. Si vous ne dormez pas, la tentation de manger à nouveau vous guette avec des résultats désastreux compte tenu qu’il n’y a pas assez de feu pour digérer un nouveau repas.

 

Les saisons sont également gouvernées par les doshas. En Europe, la saison Vata commence à la fin de l’automne et finit avec la fin de l’hiver. Elle s’accompagne de froids secs et de vents. La saison Kapha qui suit démarre au printemps et finit au début de l’été. L’humidité augmente. La brume devient courante. La saison Pitta va du début de l’été au début de l’automne. La chaleur y est forte. Ce découpage est simplifié car en réalité, il peut y avoir des épisodes Kapha au cœur d’une saison Vata ou un épisode Pitta au cœur d’une saison Kapha. Chaque région du globe aura ses spécificités.

 

Jo Cohen

NB : Les heures évoquées dans cet article sont les heures locales qui rythment nos activités et non des heures solaires.

La photo de l’horloge ayurvédique est tirée d’une application iPhone développée par Lisisoft.

4 réflexions au sujet de « Les cycles de la nature selon l’Ayurvéda »

  1. Vivi

    Comment interpréter tout cela quand on vit en martinique sans hiver sans automne. Comment adapter ces principes qui m’ont l’air très intéressants pour s’assurer une bonne santé .
    Merci de m’éclairer
    Cordialement

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir Vivi

      Ta question est pertinente. Dans certaines zones du globe, il ne fait jamais froid. Cela écarte la saison Vata même si ponctuellement il peut y avoir des journée Vata plus froides. Il n’en reste pas moins une saison chaude, saison donc Pitta, et une saison humide et plus froide, saison Kapha. Adaptez votre routine à ces données. Tu peux aussi prendre conseil auprès de professionnels de l’Ayurvéda dans ta région. Il en existe de nombreux.

      Cordialement
      Jo

      Répondre
  2. boussard

    bonjour monsieur Cohen
    l’ayurvéda parle de créneau horaire ,vu maintenant tous nos changements d’horaires hiver été , que doit on en penser ? nous sommes déjà en décalage avec le soleil mais l’heure d’été si catastrophique pour la santé ne serait ce pas justement en rapport avec l’éloignement de nos cycles ayurvédiques !
    maintenant quel horaire doit on vraiment prendre ?
    pourriez vous éclairer ma lanterne ?
    merci a vous et merci pour votre site si précieux a mes yeux
    cordialement
    m boussard

    Répondre
    1. Jo COHEN Auteur de l’article

      Bonsoir

      L’Ayurvéda fait toujours référence aux heures locales qui rythment les activités de la communauté.
      Le décalage avec le soleil est donc imposé à tous….nous n’y pouvons rien.
      La difficulté est surtout marquée en été.
      Cordialement
      Jo

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *