Hygiène et santé de la peau selon l’Ayurvéda

La peau est l'organe le plus grand du corps

La peau est l’organe le plus grand du corps

L’hygiène et la santé de la peau représentent un énorme business en occident. Chaque année, ce sont des milliards d’euros qui sont dépensés par les femmes en produits de beauté censés aider leur peau à lutter contre le vieillissement. La France est aux premières loges de cette industrie puisqu’elle compte dans ses rangs rien moins que le leader mondial de la cosmétique, l’Oréal, ainsi que de très nombreuses marques, certaines appartenant aux cadors de la mode. Les ventes de parfums et autres ‘after shave’ représentent plus de 152.000 flacons par jour.  L’hygiène de la peau est aussi un gros business, même si la France figure en queue du peloton européen pour la consommation de savon : 104.000 tonnes de savon par an. Quant aux déodorants, les français en achètent 327.000 par jour. Cette consommation est orchestrée par les conseils de lobbies professionnels et de dermatologues, largement relayés par la presse grand public. Leur dernière mise en garde ? Elle concerne l’exposition au soleil. Depuis quelques années, rester à l’ombre de midi à 16 heures est fortement recommandé par le corps médical. La peur du cancer de la peau n’y est pas étrangère. Même si les trous de la couche d’ozone ont de quoi inquiéter plus d’un, les statistiques sont bien plus nuancées. Le cancer de la peau a vu sa fréquence doubler en France tous les 10 ans depuis 1945. Entre 80 000 et 90 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans l’hexagone, dont 85 % sont des carcinomes[1]. Les mélanomes, plus dangereux et heureusement plus rares, ont tué 1672 français en 2012 contre plus de 150.000 pour tous les autres types de cancers. Mais, qu’importe les statistiques, le soleil reste pointé du doigt comme l’ennemi numéro un de la peau.


L’Ayurvéda considère que la santé de la peau exige plus que de se tartiner le visage ou toute autre partie du corps avec des crèmes hydratantes. Garder une peau jeune et éclatante nécessite d’abord de connaître son type de peau en termes de Vata, Pitta ou Kapha afin de manger les aliments qui conviennent. Viennent ensuite les soins spécifiques, le nettoyage quotidien figurant en bonne position parmi les conseils de l’Ayurvéda. Moyennant de respecter quelques précautions, l’exposition au soleil est une véritable nourriture pour la peau. Le soleil reste une source d’énergie pour le corps et l’esprit. Il favorise les mécanismes complexes de la production de vitamine D[2], nécessaire à l’absorption du calcium qui nourrit le tissu osseux. Ainsi, il est recommandé aux personnes ayant la peau blanche d’éviter l’exposition directe au soleil de midi en été. De courtes périodes d’exposition au soleil du matin leur permettront d’absorber la dose nécessaire de vitamine D. Le Conseil des médecins de l’Ayurvéda Maharishi leur conseille en outre d’éviter l’exposition prolongée au soleil en cas de colère, de faim ou de stress émotionnel, facteurs connus pour augmenter la chaleur dans le corps et rendre la peau plus sensible aux méfaits du soleil. Plus généralement, il est préférable pour les constitutions Pitta de se protéger du soleil de midi en été et d’apporter de la fraîcheur dans la physiologie en mangeant des légumes verts et des fruits doux et juteux (raisins, poires, pommes, grenades, etc.). Ils peuvent cuisiner avec des épices qui protègent la peau tout en stimulant la digestion, ce qui est le cas avec le curcuma, la coriandre, le fenouil et le cumin. Les personnes à la peau photosensible doivent éviter de manger trop de gingembre, d’ail, d’asafœtida et de tous types de piments, y compris en hiver.

Les crèmes hydratent moins que les huiles

Les crèmes hydratent moins que les huiles

Voici quelques repères pour vous aider à identifier votre type de peau. La peau Vata, caractérisée par de petits pores, est sèche, mince, délicate et froide au toucher. Elle vieillit et se ride plus rapidement. La peau Pitta est douce, sensible, chaude et d’épaisseur moyenne. Tout déséquilibre favorise les éruptions cutanées, l’acné rosacée ou les taches solaires. La peau Kapha vieillit plus lentement et forme moins de rides. En revanche, elle doit lutter contre le teint terne, les pores dilatés, l’excès de sébum, les points noirs, les boutons, l’eczéma ou la rétention d’eau. La peau Kapha est épaisse, grasse, pâle, douce et fraîche. Les constitutions avec une peau Vata peuvent manger des aliments plus chauds et onctueux pour contrebalancer la tendance à la sécheresse. La règle des six goûts, qui s’applique à toutes les constitutions, doit être respectée en favorisant les goûts sucrés, acides et salés. Pour la peau Pitta, il est conseillé de favoriser les goûts sucrés, amers et astringents ainsi que les épices rafraîchissantes comme le cumin, la coriandre, le fenouil et la réglisse. En revanche, il leur est conseillé d’éviter les aliments épicés. L’onctuosité de la peau de type Kapha nécessite des aliments plus chauds, plus légers et moins gras. Les goûts amers, astringents et piquants aident à stimuler la digestion. Les épices qui conviennent sont le gingembre, le poivre noir, le curcuma, le cumin et la coriandre.

Toujours au niveau alimentaire, choisissez des aliments biologiques qui ne soient pas emballés ou transformés industriellement, et ce, afin de nourrir sainement votre peau. Rappelez-vous que les produits chimiques, les pesticides et tous les additifs contenus dans les aliments s’accumulent dans le foie et les reins. Quand la sueur se mélange avec ces produits toxiques, elle dégage une forte odeur que les déodorants ne suffisent pas à masquer, sans compter qu’ils polluent l’organisme, notamment avec l’aluminium connu pour perturber la mémoire. L’eau est une autre source de pollution chimique. Si l’eau de votre robinet contient du chlore, des pesticides et autres engrais chimiques, cela peut provoquer des déséquilibres dans les sept couches de la peau. N’hésitez pas à investir dans un filtre par osmose inverse afin de boire une eau pure et avoir une eau de qualité pour la douche ou le bain. Selon votre constitution, ajoutez quelques épices dans votre eau de boisson pour qu’elle soit absorbée et transportée jusqu’à la peau. Par temps froid, l’eau chaude qui ouvre les canaux et aide à éliminer les toxines est conseillée pour tous les types de peaux. Autre facteur à prendre en compte en matière de pollution, les ondes électromagnétiques. Elles affectent le foie, la peau et le corps. La nature vibratoire de ces ondes interagit avec le filtre de la peau, impactant gravement l’absorption des UV B.

L'huile est essentielle à la santé de la peau

L’huile est essentielle à la santé de la peau

La chasse aux produits chimiques ne se limite pas à l’alimentation. Elle concerne tous les produits en contact avec la peau : produits d’hygiène, cosmétiques, produits vaisselles, etc. Ils irritent Bhrajaka Pitta, le sous dosha de Pitta qui régit l’absorption et les changements enzymatiques de la peau. Un conservateur ou un agent antibactérien dans un produit de soin va certes tuer quelques bactéries nocives, mais détruire parallèlement les enzymes qui déclenchent l’absorption et la lubrification de la peau. Résultat : plaques de sécheresse, peau hypersensible et sujette aux méfaits du soleil. Certains produits chimiques peuvent causer des éruptions cutanées, des réactions allergiques, voire des cancers. Même les arômes synthétiques qui parfument nos savons ou produits de soin peuvent irriter la peau par leur action sur nos émotions. Si vous utilisez des produits courants, vérifiez qu’ils ne contiennent pas les poisons suivants : cocamide DEA (diethylalomine), TEA, MEA, propylène glycol, lauryl sulfate de sodium et fluorure, benzaldehyde, acétate de benzyle, alcool benzylique, éthanol, acétate d’éthyle, linalool et chlorure de méthylène. Notez que la composition est souvent en anglais pour des produits censés être vendus en France[3]! Préférez si possible les savons biologiques à base d’huiles (huile d’olive par exemple) sans colorants et sans parfums. L’Ayurvéda Maharishi[4] propose une gamme impressionnante de savons, shampoings et cosmétiques exempts de produits chimiques et adaptés à chaque constitution.

En matière d’hygiène, l’Ayurvéda recommande d’utiliser de l’huile pour nettoyer et exfolier la peau en douceur. Les dermatologues pensent à tort qu’elle bouche les pores de la peau. C’est pourquoi l’industrie propose de nombreux produits hydratants contenant de l’eau. Leurs effets sont momentanés, car l’eau qu’ils contiennent favorise la prolifération de bactéries nocives sur une peau perturbée chimiquement. L’Ayurvéda conseille de nourrir la peau avec de l’huile. Elle nourrit du même coup les bonnes bactéries qui nourrissent la peau. En effet, notre physiologie est constituée de trillions de cellules dont seulement 10 % sont humaines. Les 90 % restantes sont des microbes, la plupart d’entre eux bénéfiques pour l’organisme, nourris par le sébum qui protège la peau de la sécheresse et du vieillissement. Les microbes qui vivent sur la peau produisent à leur tour des acides gras qui renforcent l’immunité en créant une barrière protectrice. Ils protègent contre les mauvaises bactéries, favorisent la cicatrisation en cas de blessures et hydratent la peau au-delà de ce que peuvent les crèmes hydratantes à base d’eau. L’Ayurvéda conseille l’usage d’huiles comme l’huile de sésame. Elles peuvent être enrichies avec des plantes comme le neem (margousier) qui apaise Pitta et Kapha et augmente Vata. Purifiant, antiseptique et astringent, le neem élimine les toxines en cas de problèmes de peau. En usage externe ou interne, il convient en cas d’inflammations cutanées, d’allergies, d’acné, de furoncles, d’eczéma, d’urticaire ou d’escarres. Il est plus prudent de prendre conseil auprès d’un médecin ayurvédique car le neem doit être utilisé en synergie avec d’autres plantes selon le résultat recherché.

Le neem est couramment utilisé en Ayurvéda

Le neem est couramment utilisé en Ayurvéda

Afin de ne pas déséquilibrer cette flore microbienne, il est également recommandé de ne pas prendre trop de bains ou de douches et d’utiliser des savons biologiques à base d’huiles et sans parfums. Pratiquer un massage sur tout le corps sur une base quotidienne est également essentiel pour garder une peau jeune et en bonne santé. Pour de meilleurs résultats, masser tout le corps avant le bain ou la douche. Notez que certains sites proposent des poudres à base de plantes et de céréales censées remplacer le savon. Ces poudres sont utilisées après les massages ayurvédiques lors de cures de Panchakarma pour éliminer les huiles en excès. Ce gommage doit être pratiqué avec précaution pour les peaux Vata.

Le stress est également connu pour influencer la santé de la peau, qu’il s’agisse de stress mental, de stress émotionnel ou de stress physique. Le stress mental favorise l’assèchement de Shleshaka Kapha, le sous dosha de Kapha qui gouverne l’équilibre hydrique de la peau. Le déséquilibre de Shleshaka Kapha assèche la peau et bloque les canaux (shrotas) qui nourrissent la peau, d’où des rides et des lignes de stress. Le stress émotionnel influe également sur la peau car il perturbe simultanément Sadhaka Pitta, le sous dosha de Pitta qui régit les émotions et Bhrajaka Pitta qui régit la peau. Si le stress émotionnel devient chronique, Bhrajaka Pitta aura tendance à brûler Shleshaka Kapha, favorisant l’acné ou la sensibilité au soleil. Le stress physique, provoqué par l’excès d’exercice ou de travail physique, assèche la peau qui vieillit jusqu’à prendre un caractère rugueux. En plus de la méditation transcendantale, l’Ayurvéda Maharishi propose plusieurs préparations sous forme de thés, de comprimés ou d’huiles adaptées à chaque type de stress[5].

L'Amla est un véritable rasayana

L’Amla est un véritable rasayana

L’Ayurvéda recommande enfin certains rasayanas pour rajeunir la peau. L’Amla, qui est un excellent antioxydant et lui-même un rasayana pour la peau, entre souvent dans ces préparations. Connu sous son nom latin de phyllanthus emblica, Amla est un arbre qui pousse au Népal, en Inde et au Sri Lanka où il est considéré comme sacré. Son fruit, appelé  aussi « groseille indienne », est comestible. Amla est spécialement riche en acide ascorbique et en pectine. Il contient 720 mg de vitamine C pour 100 g de pulpe de fruit et jusqu’à 900 mg pour 100 g de jus pressé. Il est utilisé en tant que complément alimentaire pour redonner de l’éclat à la peau et lutter contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement de la peau. Il est également utilisé pour faire des shampoings ou des huiles pour cheveux.

 

Jo Cohen

 

– Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander à vos amis en cliquant sur le logo de votre réseau social préféré (Facebook, Linkedin, Twitter, Google +).

– Vous pouvez aussi recommander l’ensemble du site à vos proches sur la page La Voie de l’Ayurvéda de Facebook afin de les faire bénéficier de cette précieuse connaissance. Je vous en remercie par avance.

– Vous pouvez laisser un commentaire.

– En vous inscrivant sur la liste La Voie de l’Ayurvéda, vous serez averti par email chaque fois qu’un nouvel article sera publié. En outre, vous recevrez en cadeau un livret de 40 pages expliquant les différentes étapes de la « Minicure Ayurvédique à domicile ».

 

 

[1]                               Selon l’Institut National du Cancer (INCa), les carcinomes basocellulaires, sont guérissables : « il suffit de les retirer chirurgicalement pour en assurer la guérison » car « ils évoluent lentement et n’entraînent pas de lésions à distance (métastases). »

 

[2]                               Les UV B convertissent le 7-dhydrocholesterol de la peau en précurseur de la vitamine D, la vitamime D3, qui est ensuite converti dans le foie et les reins pour donner la vitamine D.

[3]                       Liste en anglais : cocamide DEA (diethylalomine), TEA, MEA, propylene glycol, sodium lauryl sulfate and flouride, benzaldehyde, benzyl acetate, benzyl alcohol, ethanol, ethyl acetate, linalool, methylene chloride.

 

[4]                               Consulter à ce sujet le site www.maharishi.co.uk.

[5]                               Citons entre autre Worry Free pour le stress mental et Blissful Joy pour le stress émotionnel.

17 réflexions au sujet de « Hygiène et santé de la peau selon l’Ayurvéda »

  1. GOVINDIN TAIVANY Isberthe

    Merci pour tes différentes info… Je suis en train d’expérimenter la respiration pendant la marche
    Je souhaiterais avoir 3 infos de ta part:
    1- Comment traiter en ayurveda des chéloides suite à une intervention chirurgicale
    2- Peux-tu m’indiquer les coordonnées de centres (sérieux) de cures ayurvédiques
    3- Quand on fait un don pour participer aux yagias y a-t-il une préparation particulière à faire et peut on le faire pour quelqu’un sans qu’il le sache

    Merc i d’avance

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonsoir Govindin

      AU sujet des chéloïdes, cela dépend de la structure exacte de la cicatrisation. Il vaut mieux les montrer à un professionnel. Si vous êtes en région parisienne, je vous recommande Vincent Maréchal de l’association Prema. Ses coordonnées sont dans l’annuaire et sur le site Ayurvéda en France. Il y a surement d’autres personnes sérieuses, mais je connais bien Vincent et c’est pourquoi je vous le recommande.

      Au sujet des Yagyas, faire un don pour une autre personne est acceptable si c’est quelqu’un de votre famille proche et que la personne est d’accord. On peut techniquement faire un yagya sans que la personne ne le sache mais, personnellement, je ne trouve pas la démarche juste. A vous de voir. Quand on fait un Yagya, pendant qu’il est fait, il est bon d’avoir une routine de vie satvique, nourriture satvique, méditation, lecture de textes spirituels, coucher tôt, etc. En général, l’organisation qui fait les Yagyas envoie une liste de point à respecter afin de maximiser les effets du Yagyas.

      Cordialement
      Jo

      Répondre
  2. Tidoune

    Bonjour, ça fait 3 ans que j’ai des problème d’urticaire géant. Tout les médicaments donnés jusqu’à présent n’ont aucun effet, les médecins se lassent et ne savent plus quoi me dire. Pensez vous que je devrais consulter un medecin ayurvedique? Je crois en cette médecine mais peur de me lancer car ça demande un certain investissement pour les consultations et acheter tout les produits naturels… j’ai envie d’y croire car je refuse de continuer a vivre avec ça , c trop difficile a supporter… Merci de votre réponse

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Tidoune

      Je vous conseille de consulter un médecin ayurvédique au moins pour évaluer dans un premier temps l’étendue et l’origine du problème et mettre en place des routines de vie appropriées.
      En fonction des premiers résultats obtenus, il faudra peut être rechercher un spécialiste ayurvédique ou prévoir des cures de Panchakarma.
      Recherchez dans l’immédiat autour de votre lieu de résidence les spécialiste de l’AYurvéda qui pourront vous aider.

      Bon courage

      Jo

      Répondre
  3. Tidoune

    D’accord je vais regarder ça et prendre un RDV il y en a pas mal autour de chez moi j’habite pas très loin de l’Inde dans l’océan indien, je rêve d’y aller et faire d cures la
    Bas etc <3 Merci de votre réponse

    Répondre
  4. Bruno

    Bonjour à tous,

    Je me décris rapidement: 56 ans, 180 cm pour 104 kilos. Il y a trois mois de façon violente j’ai arrêté de fumer net et je n’ai pas rechuté, mais j’ai pris du poids mais je ne mange pas plus. Mais depuis début de cette année, je commence à avoir de l’hyper tension avec des variation de: SYS129/DIA83 et SYS165/DIA121. Ce n’ai donc que le début, mais je voudrais résoudre le problème sans alimenter l’industrie pharmaceutique toute ma vie. Quel conseil Ayurvédique pouvez-vous me donner ? Par quoi dois-je commencer.
    PS: j’habite pas loin de Tours 37000 donc si vous pouvez me conseiller un BON praticien de l’Ayurvéda, je vous en remercie.
    Merci à vous et bonne journée.
    Bruno.

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Bruno

      Le mieux est de consulter un praticien expérimenté.
      Je vous recommande Dominique Touillet qui dirige le centre d’Ayurvéda Maharishi près d’Angers.
      Vous trouverez ses coordonnées sur le site crfm.eu.

      En attendant, je vous conseille d’apprendre la méditation transcendantale, seule technique reconnue par l’association américaine de cardiologie pour réduire l’hypertension.

      Cordialement

      Jo

      Répondre
  5. Vincent

    Tout d’abord, bravo pour tous ces articles aussi intéressants Jo. Concernant les filtres par osmose inverse, auriez-vous un modèle ou une marque à nous conseiller? En vous remerciant par avance. Amicalement, Vincent.

    Répondre
  6. Nadi ejna

    Bonsoir Jo

    La gratitude pour tous ces articles aussi passionnant les uns que les autres.
    Je suis vivement intéressée pour suivre une formation complémentaire aux soins que je dispenses pour mes accompagnés.
    Y a t’il des formations en région PACA ou thérapeute que vous me conseilleriez ?
    Bien à vous
    Nadiejna

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Nadiejna

      Le mieux est de consulter le site Ayurvéda en France qui donne une liste de praticiens dans toutes les régions de France.
      Vous aurez ensuite à les tester pour voir s’ils vous conviennent.
      Cordialement, Jo

      Répondre
  7. Rita

    Bonjour j’ai de l’acné rosacee depuis plusieurs années . Les antibiotiques prescrit par le dermato n’ont pas été efficace . Est ce que vous pouvez me conseiller une crème (amazone..) merci pour tout . Cordialement

    Répondre
    1. Jo COHEN

      Bonjour Rita

      Essayez une crème à base de Neem comme on en trouve sur certains sites comme AyurVana.
      Si cela ne marche pas, il faudra consulter un spécialiste en ayurvéda.
      Cordialement
      Jo

      Répondre
  8. isabelle

    Bonjour je pense avoir une peau de type Kapha. Est-ce qu’ il y a un moyen de faire partir les points noirs et réduire mon excès de sébum svp?
    Je fais très attention à ce que je mange . Je me nettoie le visage avec des produits bio et ma crème hydratante aussi (elle est à base d’extrait de Ginkgo Biloba). J’ai constaté que mon front est plus gras que le reste de mon visage.
    Je m’hydrate correctement aussi.
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *