Accordez votre physiologie aux tonalités de l’automne

Accorder sa physiologie aux tonalités de l'automne

En Ayurvéda, la saison est notre lien avec la nature. Elle joue donc un rôle fondamental en termes de prévention. Moyennant de respecter certaines règles, elle garantit le maintien de notre équilibre avec l’univers. D’où la règle connue dans toutes les traditions de médecines alternatives : manger des fruits et des légumes de saison. Corollaire : évitez d’acheter des fruits ou des légumes qui auraient parcouru la moitié de la planète en avion cargo pour atterrir dans votre assiette. Votre corps vous en remerciera. Votre portefeuille vous remerciera. La planète aussi vous en remerciera.

Vous avez tous ressenti que le froid en train de s’installer depuis quelques jours. L’été ne sera plus d’ici peu qu’un lointain souvenir. Comment se remettre en accord avec l’Univers lorsque l’automne arrive? En éliminant les excès de Pitta liés aux chaleurs de l’été et en respectant les règles de la routine automnale. A la fin de l’été, le sang, le foie et les ganglions lymphatiques sont chargés de toxines prêtes à être éliminées. A défaut d’un panchakarma, une minicure ayurvédique que l’on peut faire chez soi serait donc appropriée. Un petit guide qui vous en explique les différentes étapes sera donné en bonus à tous ceux d’entre vous qui s’abonneront à la newsletter annonçant les nouveaux articles du blog (*). Ceux qui ne pourront faire cette minicure, pour quelque raison que ce soit, pourront manger deux ou trois pommes tous les jours jusqu’à la fin du mois d’octobre, cela les aidera à évacuer les excès de Pitta accumulés au cours de l’été et ainsi prévenir les rhumes et les grippes de la saison froide.

Le Vata augmente dans la nature

Au début de l’automne, période de transition météorologique avec un va et vient entre journées chaudes et ensoleillées et journées plus fraîches, il faudra alterner aliments d’été et des aliments d’automne. En revanche, au cœur de l’automne, le froid et la sécheresse s’installent, agrémentés parfois d’épisodes venteux. Le Vata aura donc tendance à augmenter dans la physiologie, et ce, en principe, jusqu’au mois de février. Notre corps va donc s’assécher et se refroidir sous l’effet de Vata. L’activité mentale aura tendance à augmenter. Cette saison risque donc d’augmenter le stress, la nervosité, la fatigue, la constipation et l’insomnie. L’appétit aura tendance à de devenir irrégulier. Il faudra donc faire attention à tous ces signes de déséquilibre Vata afin de rester en accord avec les cycles de la nature durant l’automne. Pensez qu’une guitare ne donnera un son harmonieux que si elle est bien accordée.

Rester en équilibre signifie adopter une routine et un régime alimentaire appropriés. Afin d’apaiser Vata, apportez donc à votre corps de la chaleur, de l’onctuosité et des aliments nourrissants en faisant toutefois bien attention a ne pas déséquilibrer le Pitta de votre constitution par trop de chaleur et le Kapha par trop d’onctuosité. Pensez aussi à la régularité, notamment dans la routine quotidienne.

Mangez des légumes de saison

Mangez des aliments de saison cuits et chauds à heure régulière. Vous pouvez profiter de la période pour faire des soupes. Utilisez de l’huile d’olive de qualité ou du ghee. Evitez de manger des restes, des mets froids, des crudités ou des aliments en boîte. Pas d’eau froide non plus. Couchez-vous avant 22 heures et évitez télévision et ordinateur après 20 heures. Boire de l’eau chaude et des tisanes de fenouil tout au long de la journée. Limitez au maximum le café ou le thé qui augmentent le Vata et peuvent amener des tremblements. Un lait chaud cuit cinq minutes avec du gingembre sera parfait au moment du coucher. Vous pourrez le sucrer avec une cuillère de miel que vous mettrez lorsque le lait sera à température ambiante (le miel devient un poison dans un liquide chaud). Un massage à l’huile de sésame légèrement chaude chaque matin aidera à équilibrer Vata. En cas de nervosité et d’anxiété, un peu de yoga en plus de la méditation vous seront bénéfiques. Prenez plus de moments de repos dans la journée. Un peu d’exercice lent comme le Tai Chi sera excellent.

Mangez des fruits de saison

Liste des légumes récoltés en automne et au début de l’hiver : bette, betterave rouge, brocoli, carotte, chou blanc, chou frisé, chou rouge, chou-chinois, chou-fleur, chou-rave, citrouille, courge, cèleri, cèleri branche, épinard, endive, fenouil, mâche, oignon, panais, petit oignon blanc, poireau, poivron, pomme de terre, potiron, radis, radis long, salsifis et topinambour.

Liste des fruits récoltés en automne et au début de l’hiver : ananas, avocat, banane, citron, coing, figue fraîche, fraise, fruit de la passion, grenade, groseille, kaki, kiwi, litchi, mandarine, mangue, marron, noisette, noix, orange, papaye, pamplemousse, poire, pomme, prune, quetsche, raisin, tomate et fraise des bois.

Jo Cohen

Crédits photos : en Une, stéphane daniel ; bpmm ; Gepat ; pixeltoo ;

(*) Ce mécanisme sera opérationnel dans le courant de la semaine prochaine.

2 réflexions au sujet de « Accordez votre physiologie aux tonalités de l’automne »

  1. JACQUELINE

    Bonjour JO

    Merci pour cet article sur la routine pour l’automne qui arrive et l’hiver qui suivra.
    toujours de bon conseils tellement évidents mais qu’on ne suit pas toujours.

    bonne journée à vous
    JACQUELINE

    Répondre
  2. Ping : Quelques conseils adaptés aux périodes froides de l’automne et de l’hiver, par Jo Cohen – Ayurvéda Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *