L’Ayurvéda et l’intolérance au lait et aux produits laitiers

Le lait de vache cru est idéal

Dans de nombreux pays occidentaux, la consommation de lait de vache diminue dans de fortes proportions. Ainsi, aux Etats-Unis, elle aurait diminué de moitié ces cinq dernières années. En France, elle recule aussi, bien que dans de moindres proportions. Elle a baissé de 2,9% pour la seule année 2014. Les nouvelles habitudes alimentaires en faveur d’un petit déjeuner « allégé » ainsi que les polémiques sur les méfaits du lait pour la santé expliquent dans une large mesure ce décrochage. L’étude la plus souvent citée a été réalisée à large échelle en Suède. Elle montre un lien entre une forte consommation de lait chez les seniors et un risque accru de fractures et de mortalité. En pratique, le lait est le plus souvent abandonné à cause d’une intolérance au lactose[1] – le sucre du lait – qui provoque des symptômes tels que flatulences, diarrhées, crampes abdominales, céphalées ou vomissements. En cause : une difficulté ou une incapacité à digérer le lactose à cause de l’absence ou de la diminution de la production par l’organisme d’une enzyme digestive spécifique, la lactase. Une telle baisse à l’âge adulte est fréquente dans les pays qui consomment peu de lait. Elle est plus rare dans les régions où le lait a toujours fait partie de l’alimentation. L’intolérance au lactose est souvent mise en avant par tous ceux qui pensent que le lait est inadapté à l’espèce humaine.

Continuer la lecture

A propos des effets secondaires du régime sans gluten

Sans gluten, un marché en plein développement

La plupart des médias français affirment haut et fort que le régime sans gluten serait un simple effet de mode destiné à vendre plus cher des aliments préparés sans gluten. Les estimations montrent qu’il n’en rien. Un sondage réalisé en 2014 par l’institut BVA pour le compte de la marque Maïzena[1] estimait à 7 millions le nombre de français concernés à des degrés divers par l’alimentation sans gluten. Parmi eux, un million sont de vrais intolérants au gluten et deux millions vivent avec au moins une personne intolérante au gluten. Pour sa part, la revue 60 Millions de Consommateurs a publié début 2016 un dossier complet sur le sans gluten. Suite aux réactions suscitées par le sujet, la revue a apporté plusieurs précisions intéressantes par la voix du Professeur Bruno Bonaz, gastro-entérologue au CHU de Grenoble.

Continuer la lecture

La recherche scientifique valide les effets bénéfiques de la promenade matinale

 

La lumière du matin est pauvre en UV

L’Ayurvéda recommande chaudement de marcher et de faire de l’exercice physique tôt le matin, si possible au moment où le soleil se lève. Cette règle est essentielle pour maintenir un état optimal de santé ainsi que pour éliminer toute trace de déséquilibre dans la physiologie. Marcher le matin procure en outre un état de profond bien être, notamment lorsque les premiers rayons du soleil commencent à caresser votre visage. Cet état perdure tout au long de la journée. La lumière du petit matin est moins riche en rayonnements ultra-violets (UV). Ces derniers sont prédominants en milieu de journée, au moment où le soleil est au  plus haut dans le ciel. La science moderne nous apprend qu’une exposition excessive aux UV produit un vieillissement prématuré de la peau, favorise la cataracte ainsi que d’autres maladies oculaires. La gravité des effets dépend de la longueur d’onde, de l’intensité des rayons et de la durée de l’exposition. La lumière du matin produit des effets inverses.

Continuer la lecture

L’idéal de la vie maritale selon la tradition védique

De la dualité à l’unité

La vie maritale selon la tradition védique est aux antipodes de ce qu’est devenu le mariage dans nos contrées occidentales. Comme dans de nombreuses sociétés traditionnelles, le mariage selon le Véda représente un chemin spirituel que l’on parcourt à deux en direction de la conscience d’unité. C’est une relation à trois, le niveau du Divin coiffant celui des deux époux. Comment comprendre cette relation ? Le propos qui suit en réponse à cette question est extrait d’une conférence donnée à ce sujet par le sage indien Maharishi Mahesh Yogi au début des années 70 à Humbolt (Californie).

Continuer la lecture